Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

Publié le par monSeigneur et monDieu

Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

1° Jour Je trouve dans le Sacré-Cœur de Jésus tout ce qui manque à mon indigence, parce qu'il est rempli de miséricorde. (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père...Je vous salue Marie...Gloire au Père....

Ô Cœur très miséricordieux de Jésus qui a dit : « Venez à moi, vous tous qui souffrez, qui êtes chargés et je vous soulagerai », ta miséricorde est plus grande que ma misère, et c'est à elle que je m'adresse pour obtenir les grâces que je sollicite pendant cette neuvaine. Par ta miséricorde infinie, ne rejette pas mon humble prière, ô Cœur bien-aimé, mais daigne l'exaucer. Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles. 

Ainsi soit-il.

 

2° Jour : 

Dieu est un abîme incompréhensible de tout bien... pour peu qu'il fasse concevoir à un cœur combien il est bon et aimable, est-il possible que ce cœur pût s'empêcher de T’aimer... (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père...Je vous salue Marie...Gloire au Père....

Ô Cœur infiniment bon de Jésus, qui veux être vaincu par l'importunité de nos prières, je me jette en toute confiance dans l'océan de ta bonté ; c'est d'elle que j'attends le secours dont j'ai besoin et la force qui m'est nécessaire.

Ô très doux et très aimable Cœur de Jésus, incline-toi vers moi et répands dans mon âme tes célestes faveurs. Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles. 

Ainsi soit-il.  

3° Jour : Si nous nous trouvons dans un abîme de privation et de désolation, ce Cœur divin, est un abîme de consolations dans lequel il faut nous perdre sans désirer d'en sentir la douceur. (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père...Je vous salue Marie...Gloire au Père....

Ô Cœur très compatissant de Jésus, qui as voulu connaître toutes nos angoisses et toutes nos amertumes, je t'en supplie, aie pitié de ma détresse, viens au secours de mon infortune, relève-moi, protège-moi, console-moi, sauve-moi. Je fais monter vers toi ma prière ardente et confiante, écoute-la, ô Cœur sacré, et exauce-la. Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles. 

Ainsi soit-il.

4° Jour Jésus me dit de regarder l'ouverture de son côté sacré, qui était un abîme sans fond qui avait été fait d'une flèche sans mesure, qui est celle de l'amour... (Sainte Marguerite Marie) g

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

Ô Cœur blessé de Jésus déchiré par amour pour moi, souviens-toi que la lance du soldat m'a ouvert l'entrée de cet asile mystérieux où je dois trouver le salut. Laisse-moi pénétrer dans ta plaie sacrée, et au nom de cette blessure divine, toujours ouverte pour me parler de ton amour, ô Cœur si tendre de Jésus, entends mes supplications et exauce tous mes vœux. Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles. 

Ainsi soit-il.

5° Jour : C'est ici ( à Géthsémani) où j'ai le plus souffert qu'en tout le reste de ma Passion me voyant dans un délaissement général du ciel et de la terre... (Jésus à Sainte Marguerite Marie)

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

Ô Cœur agonisant de Jésus, accablé de tristesse et de crainte au jardin des Oliviers, abreuvé d'ignominies dans ta Passion et abandonné de ton Père sur l'arbre de la Croix ; par ces douleurs inexprimables que tu as endurées pour moi, purifie, sanctifie et sauve tous ceux qui espèrent en toi, tous ceux qui sont éloignés de toi. Par ta cruelle agonie, ô Sacré-Cœur de Jésus, aie pitié de mes angoisses et mets-y un terme. Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

6°Jour… Allez vous abîmer dans la fermeté et la stabilité du Cœur de Jésus, notre vrai et fidèle Ami, il vous apprendra à lui être fidèle et constante comme il l'a toujours été à nous aimer. (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

Ô Cœur très fidèle de Jésus, véritable ami, Cœur qui as promis de secourir ceux qui espèrent en toi, sois touché de la confiance que j'ai dans ton ineffable tendresse. Oh ! Qu'il ne soit pas dit que je t'ai invoqué en vain, et que tu as rejeté la prière d'un cœur confiant qui t'implore. C'est avec une foi vive et une humilité profonde que je te prie, ô divin Cœur, qui as donné pour moi jusqu'à la dernière goutte de ton sang ! Donne-moi secours et consolation. O Toi qui règnes avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles.

 Ainsi soit-il.

7°Jour : Jésus me découvrit son tout aimant et tout aimable Cœur... et les merveilles inexplicables de son amour, et jusqu'à quel excès il l'avait porté d'aimer les hommes... (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

Ô Cœur très aimant de Jésus, Cœur adorable si digne d'être aimé, par cet amour immense que tu m'as manifesté par ta vie, ta passion et ta mort, embrase mon âme du feu sacré de ta charité. Par cet amour immense que tu me témoignes constamment en demeurant nuit et jour dans l'Eucharistie, ô Cœur Eucharistique de Jésus, fais que je t'aime en vérité. Toi qui règnes avec le Père et l'Esprit Saint maintenant et dans les siècles. Ainsi soit-il.

 

8°Jour : Quand je présentais mes requêtes à Jésus, il me semblait entendre ces paroles : « Crois-tu que je puisse faire cela ? Si tu le crois, tu verras la puissance de mon Cœur...» (Sainte Marguerite Marie)

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

Ô Cœur très puissant de Jésus, rien ne se fait que ce que tu veux, rien n'arrive que ce que tu permets. En terminant cette neuvaine que j'ai fait avec une confiance sans bornes en ta puissance et ta bonté, que puis-je faire de mieux que de m'abandonner entièrement à ta divine volonté, afin que ton Cœur adorable soit en ce moment mon refuge assuré et ma suprême consolation. Toi qui règnes avec le Père... 

 

 9°Jour : Je te promets que mon Cœur se dilatera pour répandre avec abondance les influences de son amour sur ceux qui lui rendront quelque honneur...

Jésus à Sainte Marguerite Marie

Notre Père... Je vous salue Marie... Gloire au Père...

O Cœur très glorieux de Jésus, Cœur magnanime, Cœur débordant de toutes les richesses de la Trinité, je t'en supplie, proportionne tes dons à ma pauvreté ; imprime en moi ta ressemblance, vivifie-moi de ton éternelle lumière, instruis-moi de tes célestes conseils ; accorde à mes ardents désirs les libéralités qui m'établissent dans la joie de ta paix. Toi qui règnes...

Publié dans Neuvaines

Commenter cet article

Fedna Montoban 26/05/2016 03:01

Que Dieu vous garde ds la foi