Jean le Messager d'Amour : Communion eucharistique et adoration du Saint Sacrement

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jean le Messager d'Amour : Communion eucharistique et adoration du Saint Sacrement

Bien chers amis en Jésus et Marie,
Dans ce message notre bien-aimé Jean nous confirme que la Sainte Eucharistie est la plus grande, merveilleuse et intense communion que nous avons la grâce de vivre avec le Christ. De même, dans l’adoration du Saint Sacrement, nous prendrons tout notre temps pour nous laisser pénétrer par toute la vie eucharistique. 
  Avec toute notre plus grande affection et en union de prières
Robert et Yvette  

Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

 

Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013 ), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

 

 Livre Tome 6 : Pour bien passer la porte du Ciel
Page 117 : Communion eucharistique et adoration du Saint Sacrement - Message du 3 juillet 2008 - 

 

 

✶ ✶ ✶

 

« En vous rassemblant pour célébrer l’Eucharistie, vous êtes unis par l’Esprit de sainteté et d’amour en formant tous ensemble le Corps du Christ.
 Dans l’assemblée eucharistique, votre prière devient la propre prière de Jésus, la prière de Son Corps qui est une prière plus forte, plus efficace. Le Christ est également présent dans Sa Parole, celle que vous écoutez dans la lecture de l’Évangile qui est la Parole actuelle et si présente du Christ ressuscité et toujours vivant. Prenez bien conscience que, dans le service de ses frères, le prêtre tient la place du Christ, par amour pour eux et dans l’amour du Seigneur, plus spécialement quand il célèbre le souvenir de son dernier repas. Il est certain que la communion eucharistique est la plus grande et intense communion avec le Christ.

 Vous avez également la possibilité de vénérer le Seigneur dans l’Adoration eucharistique.
 Dans l’Adoration, vous pouvez prendre votre temps et vous laisser pénétrer par la vie eucharistique qui se diffusera dans les profondeurs de votre personne par la méditation de la Parole de Dieu et par la présence bien réelle de Jésus dans le Saint Sacrement.
Il y a différentes manières de vivre l’adoration eucharistique ...
Le regard que vous portez sur les choses et sur les êtres change votre relation avec eux ; pensez aux malvoyants dont la privation de la vue transforme la manière d’entrer en relation.
 Entendre quelqu’un, penser à quelqu’un, regarder quelqu’un ne sont pas des actes identiques.
Quand vous contemplez le Christ dans Son Eucharistie, par votre vision vous sentez pénétrer tout Son Amour. En effet,
devant le Saint Sacrement exposé, il est bon de Le regarder, de bien Le regarder et de Le laisser illuminer l’œil de votre cœur. Puis en cessant de Le regarder, vous laisserez Sa Présence occuper votre esprit et votre cœur ...
 A cet instant, vous L’accueillerez en Le laissant venir en vous, et c’est en profondeur que vous recueillerez Sa Miséricorde, Sa force, la puissance de Son action de salut, que vous ressentirez en vos cœurs toute la force de Son Esprit ...
Alors vous ne direz rien, ne verrez rien pour accueillir le Christ présent ....
 Quand vous Lui parlez à voix basse ou par votre voix intérieure, vous Lui dites des choses que vous ne dites jamais à personne, vous Lui exposez vos prières, vous intervenez pour ceux qui vous sont chers, ceux qui vous mettent à l’épreuve, vous priez pour tous ceux qui sont en danger et ont besoin d’être secourus ... 
Alors vous vous offrez sans réserve en laissant Son regard transpercer les ténèbres de votre cœur et toucher en vous ce qui est la blessure du péché.

  Le silence est très important, il n’est ni la vision, ni l’accueil, ni votre parole, mais l’épreuve de la foi.
Vous Le regardez, Le recevez, L’écoutez et Il est tout pour vous...
 Restez devant Lui longtemps dans le silence, laissez-Le vous pénétrer.. 
Il peut y avoir en vous une lutte entre l’esprit de la foi qui reconnaît Jésus vivant en l’Eucharistie et l’esprit d’incrédulité qui se laisse détourner de cette vision en refusant de Le reconnaître.
Ce combat est dans bien des cœurs et c’est ainsi que vous êtes confrontés à la question de la foi : vais-je être assez fort dans le combat, avec Lui ?
Ou alors, comme Pierre, serai-je poussé à Le renier et à m’enfuir, envahi par la peur ?
 Réjouissez-vous en songeant aux merveilles qui vous sont offertes et soyez cette maison bâtie sur le roc que le Seigneur vient habiter, pour qu’avec Lui vous preniez la direction de la Jérusalem céleste !



 Jean, votre messager d’amour »

 

Du blog : Hier impossible fonctionner sur le Net, j'ai tout essayé rien n'y faisait et ai été contraint fort tard, après minuit, à jeter l'éponge.

Aujourd'hui suis parti à la recherche d'essence en ayant suscité au préalable l'aide de Notre Seigneur car ne connaissant pas les parages, je ne voulais pas user le peu que j'avais en vain. J'ai demandé au Seigneur de m'indiquer dans quelle direction aller et j'étais sur le point de partir quand celui qui m'aide depuis mon arrivée à résoudre certains pb rencontrés, notamment question jardin, a sonné au portail. Il m'apportait des palettes qu'il m'avait promises il y a 1 à 2 semaines auparavant. Apprenant que je partais chercher du gazoil,  il m'a indiqué un lieu où j'allais en trouver et effectivement j'y ai pu faire le plein.

Ensuite, j'ai remercié le Seigneur et ai profité pour faire des courses dans différents endroits et ne suis rentré que tardivement (vers 17h30), juste le temps de préparer ce que j'allais apporter pour partager durant la fête des mères (présidée par le maire) suivi de la fête des voisins et j'en reviens à l'instant, il est minuit passé.

J'étais assez perplexe quant à ce type de festivité, mais tout compte fait dans les petits villages comme où je suis, c'est ma foi assez cool et cela permet aux gens de se retrouver ensemble, aux nouveaux venants comme moi d'être intégrés de façon amicale ... et j'y ai passé un bon moment ... même si du fait du jeûne du vendredi, je n'ai grignoté qu'un bout de pain et bu de l'eau. Je leur ai fait déguster une de mes spécialités ... qu'ils ont bien appréciée.

Aussi avec tout cela, il m'a été impossible de vous poster quoi que ce soit.

Là, je vais manger un peu et aller au lit, car demain j'ai du pain sur la planche avec le jardin ...

Que le Seigneur nous bénisse tous et nous garde de tout danger de l'âme et du corps.

Commenter cet article