Medjugorje: Complément au Message spécial de Notre Dame de la Paix (Gospa) à Mirjana - 2 Mai 2016 - pour les non-croyants

Publié le par monSeigneur et monDieu

Medjugorje: Complément au Message spécial de Notre Dame de la Paix (Gospa) à Mirjana - 2 Mai 2016 -  pour les non-croyants

 

mirjana_recent.jpg
 

 «Chers enfant, mon cœur maternel désire votre conversion véritable ainsi qu'une foi forte afin que vous puissiez propager l'amour et la paix à tous ceux qui vous entourent. Mais, chers enfants, n'oubliez pas que chacun de vous est un univers unique devant le Père Céleste. C'est pourquoi, permettez à l'action incessante de l'Esprit Saint d’œuvrer en vous. Soyez mes enfants spirituellement purs. Dans la spiritualité se trouve la beauté. Tout ce qui est spirituel est vivant et très beau. N'oubliez pas que, dans l'Eucharistie qui est le cœur de la foi, mon Fils est toujours avec vous. Il vient à vous et rompt le pain avec vous car, mes enfants, c'est pour vous qu'Il est mort et ressuscité, et qu'il vient à nouveau. Ces paroles vous sont connues car elles sont vérité et la vérité ne change pas. Mais beaucoup de mes enfants l'ont oubliée. Mes enfants, mes paroles ne sont ni anciennes ni nouvelles, elles sont éternelles. C'est pourquoi je vous appelle, chers enfants, à bien regarder les signes des temps, à "recueillir les croix brisées" et à être les apôtres de la Révélation. Je vous remercie. » 

Voici le message officiel français

Complément donné par Soeur Emmmanuelle :

Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !

Le 2 mai 2016, Mirjana reçut son apparition mensuelle à la Croix bleue, en présence d'une assez grande foule. Après l'apparition, elle transmit le message suivant :

Message de notre Dame tel que donné ci-dessus ...

Reprise par Soeur Emmmanuelle :

Beaucoup nous ont demandé le sens de cette phrase : "Je vous appelle à bien regarder les signes des temps, à "recueillir les croix brisées" et à être les apôtres de la Révélation." Mirjana a demandé de mettre entre guillemets l'expression “Recueillir les croix brisées“, cela signifie que la Vierge fait référence à une autre réalité déjà connue. Or on peut trouver une explication à travers les apparitions faites à Bruno Cornachiola ... en 1947 aux Trois Fontaines, dans les abords de Rome, là où St Paul fut décapité.

Un petit flash-back s'impose ici : Bruno, farouchement opposé à l'Eglise Catholique, avait formé le projet de tuer le pape Pie XII à coups de couteau. La veille du crime, le samedi 12 avril 1947, il se trouvait avec sa famille aux Trois Fontaines, et ses enfants jouaient près d'une grotte. Il travaillait à son livre contre l'Immaculée. A l'heure de retourner à la maison, la plus petite était restée dans la grotte, alors Bruno dit à son fils “Va chercher ta soeur !' Il y va et ne revient pas. Bruno envoie alors l'autre fils qui ne revient pas non plus, En colère, il s'y rend lui-même et les trouve tous les trois à genoux, les mains jointes, le regard extatique. Ils restent sourds à l'appel de leur père. Puis Bruno est poussé malgré lui à tomber à genoux. Lorsqu'il lève les yeux, la Sainte Vierge est là, qui le regarde. Elle lui dit : “Je suis celle qui habite dans la Trinité Divine. Je suis la Vierge de la Révélation. Tu me persécutes, maintenant ça suffit ! (Basta!) Rentre dans le saint troupeau...!“

Bruno raconte que la Vierge fit un geste de son bras droit, pointant le sol de l'index. Or, gisant à ses pieds, il vit une croix brisée, un morceau de tissu noir et une soutane jetée à terre. La Vierge lui dit alors : "Voilà, l'Eglise sera persécutée, brisée, cela est le signe que mes fils se dévêtiront... Toi, sois fort dans la Foi " (Les “fils“ dont Marie parle ici sont les membres du clergé). Puis la Vierge lui révéla ce qui allait arriver, en particulier la défection de tant de prêtres, et combien il devait aimer et servir l'Eglise malgré tout ce qui s'y passait. Cette croix brisée signifie le martyre des prêtres qui restent fidèles au Christ dans la persécution". "Les prêtres, même s'ils se trouvent dans le tourbillon infernal, me sont chers, lui dit Marie. Ils seront piétinés et trucidés, voilà la croix brisée près de la soutane, signe du dépouillement sacerdotal".

En bref, la soutane jetée par terre signifie l'abandon du sacerdoce par tant de prêtres. 

Le tissu noir signifie que l'Eglise sera laissée veuve, elle sera livrée à la merci du monde.

Bruno se convertit sur le champ et devient un apôtre fervent et un grand défenseur de l'Eglise jusqu'à sa mort en 2001. (Sa cause de Béatification est ouverte à Rome). Durant toutes ces années, il reçoit des paroles de la Vierge, surtout à travers des songes, comme don Bosco. Ces messages sont prophétiques, ils touchent à l'avenir proche et lointain de l'Eglise, et aux drames internes qu'elle traverse.

Pourquoi la Gospa aujourd'hui nous parle des croix brisées qu'il nous faut recueillir ? Cela ressemble à un appel de phare de sa part, pour nous qui voulons servir le Christ et son Eglise, au sein d'une grande confusion des esprits et de profonde douleur. Notre monde nage dans des eaux troubles. Il ne s'agit plus d'une seule croix brisée (celle de 1947) mais de beaucoup de croix brisées (celles de 2016) ! Marie nous exprime par là son immense douleur devant la défection de tant de chrétiens, prêtres et laïcs, devant les trahisons au sein même de l'Eglise, devant l'apostasie généralisée de notre époque.

Marie révèle à Bruno le nom par lequel elle désire être invoquée en ce lieu : "Je suis la Vierge de la Révélation". Elle tient en ses mains un petit Livre : l'Apocalypse de saint Jean, appelé aussi "le Livre de la Révélation". 

La Vierge de la Révélation nous invite aujourd'hui à être “les apôtres de la Révélation“ ! Elle indique les caractéristiques de ces apôtres qui auront à rester fidèles au sein de la tribulation. Caractéristiques qui étaient les siennes durant sa vie terrestre : "Ils ne se lamentent pas, ils se taisent et ils ne se rebellent pas."

Le Livre de l'Apocalypse est un texte sacré en partie scellé, il annonce le devenir de l'humanité et la victoire de Dieu sur le Dragon et la Bête, après un terrible combat. Comment ne pas ouvrir les yeux et constater qu'en effet, aujourd'hui comme jamais auparavant, le combat contre la Bête s'avère violent, décisif ? 

Satan sait que ses jours sont comptés et il joue ses dernières cartes avec la force du désespoir. La Gospa veut elle nous dire que nous sommes à un moment charnière, à un tournant important de la vie de l'Eglise ? Un temps où s'approche la réalisation de l'Apocalyspe et où chacun va devoir prendre position, avec le Christ, ou contre le Christ ? 

Je le crois, car elle n'a jamais fait allusion dans ses messages à un autre lieu d'apparition, si ce n'est celui de Fatima en août 1991. Pourquoi reprend-elle ce mois-ci les points fondamentaux des Trois Fontaines ? 

Il est important qu'à cette occasion, nous relisions le Livre de l'Apocalypse, en particulier le chapitre 12, où la Vierge est présente. Elle a dit à Bruno : "Avant de me retirer, je te dis cela: "La Révélation est la Parole de Dieu et cette Révélation parle de moi. Voilà pourquoi j'ai pris ce titre, La Vierge de la Révélation." (Je signale que c'est le seul livre de la Bible où il nous est offert une Béatitude : "Heureux celui qui lira ces paroles prophétiques !" Apo 1,3)

Il est important aussi de saisir, dans le coeur à coeur d'une  prière fervente, combien la Vierge attend de nous que nous fassions réparation pour toutes les atteintes à Jésus Eucharistie et au Sacerdoce qu'il a confié aux hommes. "Mon Coeur Immaculé saigne" a-t-elle dit le 25 avril. Elle ne nous demande pas de "recueillir les croix brisées" pour en tirer des critiques et des considérations négatives contre certains prêtres ou prélats, ou sombrer dans le découragement. 

Non, elle nous invite à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les aider, pour les soutenir par notre prière et nos sacrifices. Quelle consolation nous pouvons lui apporter, en unissant notre coeur à son Coeur Immaculé qui saigne, certes, mais qui voit déjà la victoire finale. 

C'est pourquoi Marie cherche des âmes qui veulent bien ne faire qu'une seule chose avec son âme !

L'épouse de Bruno Cornachiola, Jolanda, nous donne un exemple admirable qui sera une piste de sainteté pour beaucoup de conjoints en difficulté dans leur mariage. Malgré les infidélités répétées de Bruno avant sa conversion, Jalanda est restée fidèle au poste, priant avec ferveur. A tel point que la Vierge elle-même l'a louée ! "Les promesses de Dieu sont et resteront immuables, dit-elle à Bruno. Les neuf vendredis du Sacré Coeur que tu faisais, poussé amoureusement par ta fidèle épouse avant que tu prennes le chemin de l'erreur, t'ont sauvé !" Voilà la simple pratique de piété qui a sauvé Bruno de la perdition ! 

La Vierge n'a pas connu ce type de problème avec son époux Joseph. Mais elle prit la défense de Jolanda, affirmant à Bruno qu'elle lui était restée fidèle et n'avait jamais commis les fautes dont il l'accusait. En fait il la battait, sans doute pour décharger sur elle le remord de ses propres infidélités, jusqu'à la nuit même qui précéda l'apparition. (On pourrait suggérer au Saint Siège de béatifier Jolanda en même temps que son mari !)

Et la Vierge continue ainsi : "Les Ave Maria que vous dites avec foi et amour sont autant de flèches d'or qui rejoignent le Coeur de Jésus."

http://SOURCE : http://www.enfantsdemedjugorje.fr/index.php/15-nouvelles-soeur-emmanuelle/455-k.html

 

Transmis par Véronique

Publié dans Messages de la Gospa

Commenter cet article