APPEL DE JESUS LE BON PASTEUR VIA ENOCH - 28 AOÛT 2016 -

Publié le par monSeigneur et monDieu

  APPEL DE JESUS LE BON PASTEUR VIA ENOCH - 28 AOÛT 2016 -

J’AI SOIF, J’AI SOIF, SOIF DES ÂMES QUI M’AIDENT A FAIRE PAÎTRE MON TROUPEAU, PARCE QU’IL ERRE CONFUS ET PERDU DANS CE MONDE COMME DES BREBIS SANS BERGER !
  

- 10H30 A.M


APPEL DE JESUS LE BON PASTEUR A SES PRÊTRES


Brebis de mon troupeau, ma paix soit avec vous.


La perte de la foi s’empare de la grande majorité ; beaucoup de mes fils de prédilection ne croient plus et remettent en question ma Divinité. Certains célèbrent le Saint Sacrifice par routine, seulement pour s'acquitter. Ce manque d’engagement au Ministère Sacerdotal et à mon Evangile, fait que beaucoup de mes brebis s’éloignent de la bergerie et cherchent d’autres bergeries où il n’y a que la confusion ; mes brebis finissent attrapées par le loup. 
 

Malheur, aux prêtres infidèles qui en connaissant la vérité la refusent à mon troupeau, parce qu’ils auront déjà leur salaire en arrivant dans l’éternité !

Malheur, aux prêtres négligents qui par commodité ou nonchalance ne répondent pas au bêlement de mes brebis ; je vous dis, je n’écouterai pas non plus quand vous frapperez à ma porte !

Malheur, aux prêtres impurs qui avec leur impureté  pervertissent mes brebis, parce que je vous assure que sans se repentir le feu de l’enfer les attend !

Malheur, à tous ceux qui par omission refusent la vérité à mon troupeau, parce qu’ils sont également coupables et s’ils ne réparent pas et ne se repentent pas, ils recevront aussi leur salaire dans l’éternité ! Là seront les pleurs et les grincements de dents.


Mon peuple est en train de périr par manque de connaissance ; où sont les prêtres ? Les jeunes bergers ? J’ai soif, j’ai soif, soif des âmes qui m’aident à faire paître mon troupeau, parce qu’il erre confus et perdu dans ce monde comme des brebis sans berger. Levez-vous prêtres et écoutez-ma voix, parce que je viens vous demander des comptes sur mes bergeries ! Oh, combien de négligence y-a-t-il dans mon église aujourd’hui, combien d’égoïsme ! La charité a été perdue et mes brebis sont dispersées sans personne qui les fait paître. La tristesse me saisit en voyant mes brebis par faute de mes prêtres qui sont plus préoccupés à festoyer et recevoir les honneurs de ce monde, que de faire paître mes brebis.

Je vous le dis, si vous n’avez pas de charité envers mes brebis, je n’en aurai pas non plus avec vous quand vous vous présenterez devant moi. De la façon dont vous traitez mon troupeau, ainsi aussi serez-vous traités ; rappelez-vous que vous êtes tous missionnaires par le baptême ; exercez donc vous aussi cette mission et sortez vers les nations, les villes et villages, en apportant la Bonne Nouvelle de mon Evangile. Ne restez pas assis, parlez à temps et à contretemps et dites-le à mon peuple : le Royaume de Dieu est proche, préparez-vous parce que le retour triomphal de votre Prêtre Eternel approche. Aplanissez le chemin, parce que ma venue prochaine est proche.


Ma paix Je vous la laisse, ma paix Je vous la donne.

Repentez-vous et convertissez-vous,

car le Royaume de Dieu

est proche.

Votre maître Jésus le Bon Pasteur. Faites connaître mes messages, brebis de mon troupeau.

 

Traduction Véronique

Publié dans Messages Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article