Un «Initié» du NWO (NOM) révèle Tout le plan du NWO en 1969 ! PIV

Publié le par monSeigneur et monDieu

Un «Initié» du NWO (NOM) révèle Tout le plan du NWO en 1969 ! PIV

 

Le nouvel ordre des Barbares 

Discours donné 20 Mars 1969, par le Dr Richard Day, le modérateur de l'interview finale enregistrée avec le Dr Dunegan est Randy Engel, directeur national, US Coalition for Life.

Début enregistrement 1… Dr Lawrence Dunegan - Partie 2-1a

Changement 

Plus rien de permanent, le changement. Les rues vont être déplacées, renommées. Les endroits que vous n’aurez pas vus depuis longtemps ne vous sembleront plus familiers. Ceci contribuera entre autres à renforcer cette impression chez les personnes âgées « qu’il est temps de se tasser ». Ils sentiront qu’ils sont incapables de s’adapter à ce qui était auparavant familier. Il sera toléré puis accepté que les bâtiments demeurent vides et se détériorent, et que le pavement des rues se détériore dans certains endroits. La raison est encore de se rapprocher de la loi de la jungle, une atmosphère dépressive pour l’inadapté. 

Quelque part, il mentionna que les buildings et les ponts seront fabriqués de telle façon qu’ils s’affaisseront d’eux-mêmes après un moment; il y aura de plus en plus d’accidents impliquant des trains, des avions et des automobiles. Tout ceci contribuera à l’impression générale du sentiment d’insécurité, que plus rien n’est sécuritaire. 

Dans les mois qui suivirent cette conférence, un pont de ma région se brisa et je ne pouvais m’empêcher d’y faire référence. 

D’autres secteurs eux seront bien entretenus. Il y aura les endroits où l’insécurité sera créée et les endroits bien entretenus. Les gens auront le privilège de quitter ces endroits ou l’insécurité sera grandissante pour de meilleurs endroits. Ils seront ainsi plus à même d’apprécier l’accomplissement humain. Ceci signifie qu’en laissant la jungle pour arriver à la civilisation, ils seront fiers de leurs réalisations. Il n’y aura pas de sympathie pour ceux qui seront laissés pour contre dans cette jungle de la drogue dans un voisinage délabré. Il fit alors une déclaration plutôt surprenante « Nous croyons que nous pouvons effectivement limiter les crimes à ces endroits et qu’ils ne s’étendront pas aux endroits meilleurs. » 

 Consolidation de la force policière. 

Je souhaiterais faire la parenthèse suivante. Il n’y a plus vraiment de mots possibles pour citer une telle discussion 20 ans plus tard. Mais ce qui est dit, sans être mot pour mot, est ce qui se rapproche le plus de ce qui fut dit. 
Je me rappelle m’être étonné 
« Comment peut-on être aussi confident que des éléments criminels vont demeurer à l’endroit ou ils les veulent? » Mais il poursuivit en ajoutant que la sécurité devra être améliorée dans certaines régions. 

Ceci signifie plus de policiers, et des efforts mieux coordonnés. Déjà à ce moment il était possible de constater les rationalisations et consolidations existant dans les postes de police des banlieues de grandes villes. Je crois que c’est la “John Birch Society” qui a dit « supporter votre police locale et ne les laissez pas se consolider. », et je me questionnais si ce n’était ce qu’il avait en tête à propos de la sécurité. 

Il poursuivit en disant qu’il y aura une toute nouvelle industrie de système d’alarme résidentielle utilisant des barrures électroniques et dont les alarmes se rendent automatiquement au poste de police permettant aux gens de se protéger. Parce qu’une partie des activités criminelles sortira des taudis pour s’étendre dans les régions plus riches et plus intéressantes. Et il y avait encore cette façon de dire les choses « Voyez, nous allons générer plus de crime, mais regardez comme on est gentil puisque nous allons aussi vous donner les moyens de vous en protéger. » Une espèce de litanie répétée tout le long de la conférence était la reconnaissance du diable, mais aussi la générosité de ces gens «voyez, on vous donne une porte de sortie. » 

Interdépendance globale « Pour créer une nouvelle structure, nous devons en premier mettre l’ancienne à terre. 

L’industrie américaine arriva dans la discussion. C’était la première fois que j’entendais le terme « Interdépendance Globale ». Le plan émis était que les différentes parties du monde se verraient assigner différent rôle dans l’industrie et le commerce dans un système global intégré. La dominance des États-Unis, sa relative indépendance et son autosuffisance devront être changées. Ce fut l’une des nombreuses fois où il mentionna que de façon à créer une nouvelle structure, il fallait mettre à terre l’ancienne, et l’industrie américaine serait un exemple de cette façon de faire. Notre système devra être émondé de façon à donner à d’autres pays la chance de construire leurs industries, sinon ils ne seront jamais en mesure de compétitionner contre les États-Unis. Particulièrement vrai pour l’industrie lourde qui diminuera pendant que cette même industrie se développera dans d’autres pays, notablement le Japon. 

Le patriotisme sera jeté aux ordures. 

Et sur ce point, il y eut certaines discussions sur le métal et particulièrement l’automobile. Je me rappelle l’avoir entendu dire qu’il y aura autant d’automobiles importées du Japon qu’il en sortira de la production locale, mais les produits japonais seront meilleurs. Les automobiles américaines seront produites de telle façon qu’elles seront moins fiables et les gens préféreront les variétés importées et ceci donnera un coup de main aux pays compétiteurs. L’exemple fut les Japonais, en 1969, les automobiles japonaises n’avaient pas ou peu de marchés en Amérique du Nord, et ces voitures étaient loin d’être populaire. 

Mais l’idée générale étant que vous serez un peu dégoûté de votre Ford ou GM ou Chrysler parce que des petites choses ne fonctionneront pas bien, les poignées de vitre tomberont plus souvent, les pièces de métal qui aurait résisté, seront dorénavant fabriquées de plastique qui se brisera facilement et plus souvent. Le patriotisme existant à propos d’acheter américain laissera bientôt sa place à l’aspect pratique parce que si vous achetez japonais ou allemand ou n’importe quel autre, il durera plus longtemps et sera plus fiable. Jetant le patriotisme aux ordures. 

Il fut mentionné que les choses seront faites pour tomber en morceaux. Je ne me rappelle pas d’éléments spécifiques ou s’il parlait d’autre chose que du secteur de l’automobile, mais je me rappelle avoir eu soudainement l’image d’un chirurgien en train de faire face à un équipement qui tombe en morceaux dans la salle d’opération, à un moment critique. Je ne sais pas s’il incluait ce genre de chose dans sa discussion, mais la fabrication délibérée de produits peu fiables n’allait pas seulement étioler le patriotisme, mais serait aussi une source d’irritation parmi les utilisateurs. 

Perte d’emplois, perte de sécurité. 

Ici aussi l’idée étant que personne ne se sente en sécurité, en faisant la promotion que le monde n’est pas une place très sécuritaire. Les États-Unis devraient être maintenus forts dans les domaines des communications, hautes technologies, éducations et agricultures. Les États-Unis étaient vus comme une sorte de plaque tournante du système global. Mais l’industrie lourde quittera le sol américain, de toute façon les gens en avaient assez des dommages occasionnés à l’environnement par la fumée et les rejets. Et les autres peuples pourraient survivre à ça encore un bon moment. Toujours parti d’un plan de « réduction de qualité » qui devra être accepté par les Américains. Vous nous enlevez nos industries, mais vous sauvez notre environnement, alors nous n'avons pas réellement perdu. 

La population changera son attitude et éliminera les traditions 

Dans cette même voix, il a parlé des personnes perdant leurs emplois en raison de l'industrie et des opportunités de formation, et particulièrement des décalages provoqués dans la population. C'est une sorte d'à côté. Je vais parler de cet aparté avant de l'oublier. Des décalages de population devaient être provoqués de sorte que les gens tendront à entrer dans la ceinture du soleil. Comme ils seraient des gens sans racines vivant dans de nouveaux endroits, il est plus facile changer des traditions dans un endroit où il y a un bon nombre de gens transplantés, comparativement aux gens qui vivent dans l’endroit où ils ont grandi et ont accès à une famille étendue dans laquelle ils ont leurs racines. 

Comme les soins médicaux, si vous partez d'une ville industrielle du Nord-est et que vous déménagez à la ceinture du soleil ou dans le sud-ouest, vous serez plus tolérant au changement. 

En outre dans cette veine il a utilisé le "nous" - nous prenons contrôle des cités portuaires… New York, San Francisco, Seattle... portion stratégique du plan. L'idée étant que si vous contrôlez les villes portuaires de tout côté et que vous y imposez votre philosophie, tout ce qui est situé entre les deux devra nécessairement céder. 

Je ne puis élaborer davantage sur les souvenirs que j’ai de ce sujet, mais c’est néanmoins intéressant. Si vous jetez un regard vers les secteurs du Midwest et progressivement vers les villes du littoral, le centre et le Midwest semblent avoir maintenu leurs conservatismes. Mais si vous enlevez l'industrie et les emplois et relocalisez les individus alors ça devient une stratégie pour briser le conservatisme. Quand vous enlevez l'industrie, et que les gens sont pauvres et sans emploi, ils accepteront les changements que leur dicte la voix de la survie. Leurs morales et leur engagement à changer les choses de cette façon conduiront nécessairement à des questions de survie. Ce n'est pas ma philosophie bien sûr, mais celle du conférencier. 

Citoyens du monde, sport du monde 

Concernant à nouveau l'industrie. Une certaine industrie lourde demeurerait quand même sur le sol américain. Juste assez pour maintenir des qualifications industrielles pouvant rapidement être exploités si le plan ne fonctionnait pas comme prévu. Ainsi, le pays ne serait pas totalement exempt de capitaux et de qualifications. Mais ceci était décrit comme un simple plan d'urgence, l’espoir étant que la spécialisation mondiale se poursuive. 

Mais au risque de me répéter, un des objectifs de cette stratégie est que l’interdépendance globale tendra à minimiser l’identité nationale. Chaque pays dépendra des autres pour des éléments faisant partie de leurs vies. Nous deviendrons alors citoyens du monde beaucoup plus que citoyen d’un pays. 

Concernant le sport. Les sports aux États-Unis devront être changés, partiellement pour mettre de l’emphase sur l’appartenance globale des individus. Le soccer, qui est un sport mondial, sera souligné et favorisé aux États-Unis. Cette mention du conférencier était d’intérêt puisque le soccer était à ce moment aux ÉtatsUnis un sport pratiquement inconnu. J’ai un copain qui a été à une école primaire différente de la mienne durant les années 50 et ils jouaient au soccer ce qui à l’époque était une nouveauté. Entendre cet homme parler du soccer était une vraie surprise. 

Le soccer est vu comme un sport international et sera favorisé au détriment du base-ball américain puisque celui-ci est beaucoup trop « américain ». Il discuta de la façon dont ceci devrait être éliminé. Ma première réaction étant qu’ils payent mal les joueurs et ils ne veulent pas jouer pour des clopinettes et ainsi ils renoncent au base-ball pour entrer dans un autre sport ou une autre activité. Mais, il mentionna que ce n’était pas vraiment comme cela que les choses fonctionnent. La façon de briser le base-ball serait d’augmenter de beaucoup les salaires des joueurs. 

Si les salaires deviennent ridiculement hauts il y aura une certaine quantité mécontentement et d’antagonisme, car les gens seront offensés par les athlètes si chers payés, et les athlètes commenceront à avoir du ressentiment entre eux en apprenant ce que les autres joueurs gagnent et tendront à abandonner ce sport. Ces salaires élevés iront jusqu’à briser les propriétaires d’équipe et mécontenteront les supporteurs. Ces mécontents soutiendront le soccer, et les champs de base-ball deviendront des champs de soccer. Il n’a pas dit que ceci devait définitivement se produire, mais que ceci pourrait être fait. 

Il a aussi mentionné que le football américain serait plus difficile à démanteler parce que ce sport était plus largement joué dans les universités et dans les ligues professionnelles. Il a mentionné autre chose aussi concernant le football américain et la violence vicieuse qu’il contient, comme étant un besoin psychologique et que les gens avaient besoin de cette violence. Pour cette raison de violence vicieuse, le football ne serait pas éliminé aussi vrai que pour le hockey, qui possède déjà une saveur internationale et qui sera rehaussé. À ce moment, le hockey était international entre le Canada et les États-Unis. Je songeai que le conférencier ne m’impressionnerait pas en se disant amateur de hockey. Il s’avéra qu’il ne l’était pas du tout. La seule chose qu’il y connaissait est ce qu’il aurait à changer de ce programme de sport. 

Le soccer serait « le sport » des athlètes à cause de son étendue actuelle incluant l’Amérique du Sud, l’Europe, l’Asie et les États-Unis devront monter dans le train. Tout ceci stimulera la compétition internationale et nous deviendrons tous des citoyens du monde contrairement à être des citoyens de notre petite nation. 

Chasse 

Il y eut certaines discussions à propos de chasse. La chasse nécessite le contrôle des armes à feu et les armes à feu sont une portion importante de ce plan. Je ne me souviens pas trop des détails, mais l’idée était que l’utilisation et la possession des armes à feu seront un privilège et que ce n’est pas tout le monde qui devrait posséder une arme à feu. 

La chasse étant une excuse pour posséder des armes à feu et la possession des armes à feu devrait être restreinte. Les quelques privilégiés qui pourront avoir le droit de chasser pourront louer ou emprunter une arme à feu d’un dépôt officiel plutôt que de posséder leur propre arme à feu. Après tout, peu de gens ont besoin d’une arme à feu. 

Sports de filles – la diminution de l’importance de la féminité 

 Très important dans le sport fut le sport pour les filles. L’athlétisme sera favorisé pour les filles ce qui tendra à remplacer les poupées. Certaines poupées pour bébé demeureront, mais la quantité et la diversité existante actuellement n’existeront plus. Les poupées seront éliminées parce que les filles doivent cesser de penser aux enfants et à la reproduction. Les filles devront participer aux activités athlétiques de la même façon que les garçons. Il sera important que les garçons et les filles se ressemblent. Les services à thé, de la même façon que les poupées devront être éliminées et toutes ces choses qui étaient traditionnellement vues comme féminins seront défavorisées à l’avantage de la poursuite de but plus masculin. 

Les pages de sports seront remplies des résultats de sports féminins, de la même manière qu’elles sont aujourd’hui remplies de résultats de sports masculins. 
Et ceci a commencé 20 ans après que les choses furent dites, dans nos journaux locaux, les résultats des équipes de sports féminins sont publiés dans les mêmes pages de sports que ceux des équipes masculines. Tout ceci contribuera à changer le rôle du modèle que les jeunes filles souhaiteront devenir. En grandissant, elle devra espérer devenir athlète plutôt que mère. 


Loisir: Violence, sexe et encore plus de désensibilisation au sexe ainsi que préparer les gens à la perte humaine en plus grand nombre. 

 Les films deviendront de plus en plus explicites en regard du sexe et du langage. « Après tout, le sexe et le langage cru font partie de la réalité de la vie n’est-ce pas? » Il y aura des films pornographiques dans les cinémas, à la télévision. Les magnétoscopes n’existaient pas à ce moment, mais il mentionna qu’il y aurait des cassettes de films disponibles et que les équipements pour jouer ces cassettes seront disponibles, et que des films pornographiques seront disponibles, de la même façon que dans les cinémas ou à la télévision. Il mentionna « vous verrez ces gens faire tout ce que vous pouvez imaginer. » 

Il poursuivit en mentionnant que tout ceci avait pour but d’amener le sexe ouvertement sur la place publique. Et c’était un autre commentaire qu’il fit à plusieurs reprises, « amener le sexe sur la place publique et la violence plus visible » de façon à désensibiliser les gens à la violence et au sexe. Il pourrait y avoir un moment où les gens seront témoins de plus de violence et même en faire partie. Plus tard dans la conférence, la vision de l'endroit où il voulait en venir devint claire. Il y aura une violence plus réaliste dans les médias et il sera donc plus facile aux gens de s’ajuster. 

L’attitude des gens face à la mort changera et ils n’en auront plus aussi peur et l’accepteront plus facilement. Ils ne seront plus aussi perturbés à la vue de personnes mortes ou blessées. Nous n’avons pas besoin d’avoir une population de gentils paralysés par ce qu’ils peuvent voir. Les gens apprendront à dire « Je ne souhaite simplement pas que ceci m’arrive. » 

Ceci était la première mention suggérant que l’agenda incluait beaucoup de morts humaines que des survivants pourront constater. Cet aspect de la présentation me resta gravé en mémoire très fidèlement même plusieurs années après, lorsque le film « Lone Ranger » sortit publiquement et que j’amenai mon garçon avec moi voir le film qui contenait des scènes très violentes. Une des victimes fut tirée dans la tête avec une sorte de bruit flasque au moment ou la balle traversa son crâne, éclaboussant du sang partout. Je me souviens avoir regretté d’y avoir emmené mon fils et d’avoir eu du ressentiment envers le conférencier. Non qu’il ait lui-même fait le film, mais qu’il avait consenti à faire parti de ce mouvement. 

À suivre

Cf artcle précédent :

Un «Initié» du NWO (NOM) révèle Tout le plan du NWO en 1969 ! - PIII
 

Source

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article