Le Purgatoire, Sa Nécessité, L'Aspiration À Jouir De Dieu Des Âmes Du Purgatoire ... l'Enfer ...

Publié le par monSeigneur et monDieu

Le Purgatoire, Sa Nécessité, L'Aspiration À Jouir De Dieu Des Âmes Du Purgatoire ... l'Enfer ...

Il m'arrive d'être très étonné en entendant certaines personnes dire avec assurance que l'accès du Ciel est ouvert :

  • Soit pour elles -mêmes en partant du postulat que « Dieu est Infiniment Bon » et qu'après tout, elles mènent une vie sans chercher à faire le mal. Traduisons : une vie normale, parfois sans aucune pratique religieuse, ni prière, mais en harmonie avec leur entourage et plus si possible ... 
  • Soit pour leurs proches défunts et là aussi même largesse d'esprit : Ah non ! Ils ne sont pas au Purgatoire, mais ont été directement au Ciel car ils étaient si bons avec tout le monde que Dieu n'a pas pu ne pas les recevoir chez Lui !
Des Intentions de Messes, voire même des prières pour ces défunts ... non, ils n'en font pas pour la bonne raison qu'ils participent presque pas aux Célébrations Eucharistiques sauf à la « St glinglin » c.à.d. au maximum 3 à 4 fois l'an; et ne priant déjà pas eux-mêmes, tout comme ces défunts auparavant, ils n'en voient aucune nécessité pour des gens qu'ils ont déjà faits accéder au Ciel comme il en sera de même pour eux à leur mort !
Je n'ai rien contre cet optimisme, mais il est préférable de se sentir convié par le Seigneur et donc de nous mettre en situation de l'être. Il nous faut au moins chercher à connaître l'Hôte et aussi se poser la question « irons-nous tous au Paradis » ?  et prendre conscience que tout le monde n'accède pas au Royaume ainsi que nous le présente le Seigneur dans deux paraboles : 
1) La parabole du festin de noces où l'invité n'avait pas l'habit requis (Matthieu 22.1-14) Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit:
Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.
Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir.
Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : Dites aux conviés: Voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.
Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ;et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.
Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville.
Alors il dit à ses serviteurs : Les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes.
Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.
Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives.
Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces.
Il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée.
Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.
Cette parabole montre l'offre gratuite de l'Évangile qui s'étend à tous les êtres humains sans distinction. Mais nous rappelle également que l'acceptation de l'offre n'est pas sans conséquence. Elle vient avec des responsabilités qu'il faut accepter d'assumer.
Cet homme n'avait pas rejeté l'invitation puisqu'il était là. Cependant, il a été chassé de la réception parce qu'il n'était pas habillé convenablement. Il a été pris en défaut de ne pas avoir porté la tenue de noces. Cet habit est un point majeur de cette parabole. Que représente-t-il? Pourquoi est-il si important? Est-il vraiment obligatoire? Il faut croire que oui !!! Quelle est donc la signification spirituelle de cette obligation? 
Par ailleurs, il y a un autre point troublant dans cette parabole au verset 14. Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. Pourtant, la salle du Banquet était comble et apparemment seul notre convive mal vêtu a été jeté dehors : Où sont donc passés tous les autres appelés (convives) s'il n'y a que peu à avoir été «élus» ?
Et ce n'est pas l'unique fois où le Seigneur Jésus utilise de façon contrastée cette montagne «beaucoup» qui accouche d'une souris «peu» pour enseigner que même si plusieurs acceptent l'invitation de Dieu, ceux qui seront en définitive admis dans son royaume sont peu nombreux. Voir en Matthieu 7.13-14 où le Seigneur évoque la porte étroite et du chemin resserré.
7.13. Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.
14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.
Remémorons-nous la parabole des Talents qui montre que Dieu évalue chacun individuellement, avec sa personnalité et les circonstances dans lesquelles il se trouve. Son attente finale envers chacun tient compte de ces différences. 
Quasiment presque toute l’Évangélisation du Seigneur nous avertit de nous préparer car beaucoup sont appelés et peu sont élus car peu acceptent de remplir les conditions requises. Même si ce n'est que par grâce que l'on accède au Royaume, il faut faire preuve de volonté pour persévérer sur le chemin étroit et donc se détourner du spacieux chemin de la perdition.
Mais pour en être conscients il faut ne pas faire partie de ceux qui invités, la première et seconde fois, ont en fin de compte décliné l'offre d'où la nouvelle série d'invitation qui cependant nécessitait de se vêtir correctement.
il ne s'agit pas d'un habit extérieur, Dieu n'est pas futile ni mondain, mais une acceptation entière de l'invitation qui fait que l'invité se pare (intérieurement) pour honorer son Hôte. Il nous est parlé dans la parabole d'un seul convive expulsé, mais si peu sont élus c'est qu'au final, bon nombre au cours de la fête se sont exclus ou ont du être jetés aussi dehors du fait de leur comportement inadéquat car l'habit extérieur ne fait pas le moine et beaucoup de loups peuvent se parer en moutons pour ressembler aux brebis de Dieu mais lors du Jugement particulier de vie que chacun de nous aura de façon individuelle face à Notre Seigneur, la vie de chacun défilera telle que vécue en accord ou non avec la Loi de Dieu inscrite en chacun de nous. 
Le Baptême Chrétien n'est pas comme certains l'imaginent un ticket d'accès au Royaume, c'est un premier pas suivi ou pas de persévérance sur le chemin menant à Dieu et large et spacieuse la route menant à la perdition et chacun de nous devons faire un choix : Cf. Deutéronome 30:19
 
2) D'autre part notre Seigneur nous dit bien dans Lc 14, 1.7-14, «Quand un homme t'invite à un festin de noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu'il n'ait invité une personne plus considérable que toi,... va te mettre à la dernière place; ainsi ton hôte, en entrant, te dira : Mon ami, monte plus haut. Alors tu seras à l'honneur devant tous les convives. Car, quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé.»
Je ne vais pas continuer à développer plus mon propos qui n'est que prélude pour nous faire prendre un peu plus conscience de la nécessité de prier pour les âmes du Purgatoire et de penser dès maintenant à nos fins dernières. Mais aussi pour nous amener à réfléchir sur l'évocation que fait notre Seigneur sur Son petit reste et de Sa demande mainte fois de prières pour les âmes perdues de sorte qu'Il puisse en réponse à nos demandes sauver le plus grand nombre car il en coûte au Seigneur de voir mourir les Siens qu'Il a rachetés par Sa si douloureuse Passion et Mort sur la Croix.
J'invite cependant chacun de nous à poursuivre la réflexion et même à échanger dessus par voie de commentaires sous l'article, non pour juger quiconque : telle n'est pas notre mission, mais pour notre avancée spirituelle collective. 
 
Nécessité du purgatoire :
 « J'ajoute encore ceci que je vois. De la part de Dieu, le paradis est ouvert, y entre qui veut. C'est que Dieu est toute miséricorde, il reste tourné vers nous, les bras ouverts pour nous recevoir dans sa gloire.
Mais je vois d'autre part comment cette divine essence est d'une telle pureté et netteté, au-delà de tout ce qu'on pourrait imaginer, que l'âme qui aurait en soi une imperfection aussi légère qu'un fétu minuscule, se jetterait en mille enfers plutôt que de se trouver avec cette tache en présence de la majesté divine.
Aussi, voyant que le purgatoire a été fait pour lui enlever ces taches, elle s'y jette. Elle voit que c'est là une grande miséricorde pour elle que ce moyen d'enlever cet empêchement. » Sainte Catherine de Gênes, « Traité du Purgatoire »
 
Le Purgatoire 
« En un instant je me trouvai dans un endroit enfumé, rempli de flammes, où se trouvaient une multitude d'âmes souffrantes qui prient avec ferveur, mais sans efficacité pour elles-mêmes ; nous seuls pouvons les aider. Et je demandais à ces âmes, quelle était leur plus grande souffrance. Elles me répondirent d'un commun accord que c'était la nostalgie de Dieu. J'ai vu la Sainte Vierge, visitant les âmes au Purgatoire. Elles l'appellent « Etoile de la mer ». Elle leur apporte du soulagement » Sainte Faustine, « Petit Journal »
 
De quel violent amour les âmes du purgatoire aspirent à jouir de Dieu. 
Exemple du pain et de l'affamé
Elles éprouvent de plus en plus une conformité si unifiante à leur Dieu, cette conformité les tire vers lui avec une si grande force par l'instinct de nature qui existe entre Dieu et l'âme qu'on ne peut donner aucun raisonnement, aucune comparaison, aucun exemple qui puisse expliquer assez cette chose au degré où l'âme la ressent dans son opération en elle et par son expérience intime. J'en donnerai cependant un exemple qui se présente à mon esprit.
Supposons qu'il n'y eût dans le monde entier qu'un seul pain pour enlever la faim à toute créature ; supposons de plus que rien qu'à voir ce pain les hommes en seraient rassasiés.
Étant donné que l'homme, à moins d'être malade, a l'instinct naturel de manger, s'il vient à ne plus manger, tout en étant préservé de maladie et de mort, sa faim grandirait continuellement puisque son instinct de manger ne diminuerait jamais.
Il sait que ce pain est seul capable de le rassasier; s'il ne peut l'avoir sa faim ne s'en ira pas, il restera dans un tourment intolérable. Plus il s'en approche sans arriver cependant à le voir, plus aussi s'allume le désir naturel que son instinct ramasse tout entier sur le pain en quoi se trouve tout contentement.
S'il savait avec certitude que jamais il ne lui sera donné de voir ce pain, à ce moment l'enfer s'accomplirait pour lui ; il serait dans l'état des âmes damnées qui sont privées de toute espérance d'arriver jamais à voir le pain qui est Dieu leur vrai Sauveur.
Mais les âmes du purgatoire ont l'espérance de contempler le pain et de s'en rassasier pleinement. Par suite, elles souffrent la faim et restent dans leur tourment aussi longtemps qu'elles sont retenues de se rassasier de ce pain, Jésus-Christ, vrai Dieu Sauveur, notre Amour. Sainte Catherine de Gênes, « Traité du Purgatoire »
 
L'enfer
« Par ordre de Dieu, j'ai pénétré dans les abîmes de l'enfer, pour en parler aux âmes et témoigner que l'enfer existe. C'est un lieu de grands supplices. Et son étendue est terriblement grande. Une chose que j'ai remarquée c'est qu'il y avait là beaucoup d'âmes qui doutaient que l'enfer existât... » Sainte Faustine, « Petit Journal »
 
Prière donnée par l'Ange de Fatima à Lúcia, Francisco Marto et Jacinta Marto.
 « Oh! mon Jésus, Pardonnez-nous nos péchés, Préservez-nous du feu de l'enfer, Conduisez au Ciel toutes les âmes, Spécialement celles qui en ont le plus besoin ».
 
« Que par la miséricorde de Dieu, Les âmes des fidèles trépassés, Reposent en paix.
Amen ».

Le Purgatoire, Sa Nécessité, L'Aspiration À Jouir De Dieu Des Âmes Du Purgatoire ... l'Enfer ...

 

Il m'arrive d'être très étonné en entendant certaines personnes dire avec assurance que l'accès du Ciel leur est ouvert.

Soit pour elles -mêmes en partant du postulat que "Dieu est Infiniment Bon" et qu'après tout, elles mènent une vie sans chercher à faire le mal. Traduisons : une vie normale, parfois sans aucune pratique religieuse, ni prière, mais en harmonie le plus possible avec leur entourage et plus si possible ... 

Soit pour leurs proches défunts et là aussi même largesse d'esprit : Ah non ! Ils ne sont pas au Purgatoire, mais ont été directement au Ciel car ils étaient si bons avec tout le monde que Dieu n'a pas pu ne pas les recevoir chez Lui !

Des Intentions de Messes, voire même des prières pour ces défunts ... non ils n'en font pas pour la bonne raison qu'ils participent presque pas aux Célébrations Eucharistiques sauf à la "St glinglin" c.à.d. au maximum 3 à 4 fois dans l'année; et que ne priant déjà pas eux-mêmes, tout comme ces défunts auparavant, ils n'en voient aucune nécessité pour des gens qu'ils ont déjà fait accéder au Ciel comme il en sera de même pour eux à leur mort ...

Je n'ai rien contre cet optimisme, mais il est préférable de se sentir convié et donc de nous mettre en situation de l'être. Il nous faut au moins chercher à connaître l'Hôte et aussi ainsi que nous le présente le Seigneur dans deux paraboles : 

La parabole du festin de noces où l'invité n'avait pas l'habit requis (Matthieu 22.1-14)

Cette parabole montre l'offre gratuite de l'Évangile qui s'étend à tous les êtres humains sans distinction. Mais nous rappelle également que l'acceptation de l'offre n'est pas sans conséquence. Elle vient avec des responsabilités qu'il faut accepter d'assumer.

Cet homme n'avait pas rejeté l'invitation puisqu'il était là. Cependant, il a été chassé de la réception parce qu'il n'était pas habillé convenablement. Il a été pris en défaut de ne pas avoir porté la tenue de noces. Cet habit est un point majeur de cette parabole. Que représente-t-il? Pourquoi est-il si important? Est-il vraiment obligatoire? Il faut croire que oui !!! Quelle est donc la signification spirituelle de cette obligation? 

Par ailleurs, il y a un autre point troublant dans cette parabole au verset 14. *Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.* Pourtant, la salle du Banquet était comble et apparemment seul notre convive mal vêtu a été jeté dehors : Où sont donc passés tous les autres appelés (convives) s'il n'y a que à avoir été "élus" ?

Et ce n'est pas l'unique fois où le Seigneur Jésus utilise de façon contrastée cette montagne "beaucoup" qui accouche d'une souris "peu" pour enseigner que même si plusieurs acceptent l'invitation de Dieu, ceux qui seront en définitive admis dans son royaume sont peu nombreux. Voir en Matthieu 7.13-14 où le Seigneur évoque la porte étroite et du chemin resserré.

le Seigneur Jésus pour enseigner que même si plusieurs acceptent l'invitation de Dieu, ceux qui seront en définitive admis dans son royaume sont peu nombreux. Nous observons ce type de contraste en Matthieu 7.13. Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.

14 Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent.

Remémorons-nous la parabole des Talents qui montre que Dieu évalue chacun individuellement, avec sa personnalité et les circonstances dans lesquelles il se trouve. Son attente finale envers chacun tient compte de ces différences. 

Quasiment presque toute l’Évangélisation du Seigneur nous avertit de nous préparer car beaucoup sont appelés et peu sont élus car peu acceptent de remplir les conditions requise même si ce n'est que par grâce que l'on accède au Royaume, il faut faire preuve de volonté pour persévérer dans le chemin étroit et donc se détourner du spacieux chemin de la perdition.

Mais pour en être conscients il faut ne pas faire partie de ceux qui invité la première fois ont en fin de compte décliné l'offre d'où la seconde série d'invitation qui cependant nécessitait de se vêtir correctement, il ne s'agit pas d'un habit extérieur, Dieu n'est pas futile et mondain, mais une acceptation entière de l'invitation qui fait que l'invité se pare (intérieurement) pour honorer son Hôte. Il nous est parlé dans la parabole d'un seul convive expulsé, mais si peu sont élus c'est qu'au final, bon nombre dans le cours de la fête se sont exclus d'eux-mêmes ou ont du être jetés aussi dehors du fait de leur comportement inadéquat car l'habit extérieur ne fait pas le moine et beaucoup de loups peuvent se parer en moutons pour ressembler aux brebis de Dieu mais lors du Jugement particulier de vie que chacun de nous aura de façon individuelle face à Notre Seigneur, la vie de chacun défilera telle que vécue en accord ou non avec la Loi de Dieu inscrite en chacun de nous. 

Le Baptême Chrétien n'est pas comme certains l'imaginent un ticket d'accès au Royaume, c'est un premier pas suivi ou pas de persévérance sur le chemin menant à Dieu et large et spacieuse la route menant à la perdition et chacun de nous devons faire un choix : Cf. Deutéronome 30:19

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/article-careme-2011-en-route-vers-paques-choisissons-la-vie-09-mars-au-24-avril-2011-2-69045906.html 

D'autre part notre Seigneur nous dit bien dans Lc 14, 1.7-14, «Quand un homme t'invite à un festin de noces, ne te mets pas à la première place, de peur qu'il n'ait invité une personne plus considérable que toi,... va te mettre à la dernière place; ainsi ton hôte, en entrant, te dira : Mon ami, monte plus haut. Alors tu seras à l'honneur devant tous les convives. Car, quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé.»

Je ne vais pas continuer à développer plus mon propos qui n'est que prélude pour faire prendre un peu plus conscience de la nécessité de prier pour les âmes du Purgatoire et de penser dès maintenant à nos fins dernières. Et aussi pour nous amener à réfléchir sur l'évocation que fait notre Seigneur sur Son petit reste et de Sa demande mainte fois de prières pour les âmes perdues de sorte qu'Il puisse en réponse à nos demandes sauver le plus grand nombre car il en coûte au Seigneur de voir mourir les Siens qu'Il a rachetés par Sa si douloureuse Passion et Mort sur la Croix.

J'invite cependant chacun de nous à poursuivre la réflexion et même à échanger dessus par voie de commentaires sous l'article, non pour juger quiconque : telle n'est pas notre mission, mais pour notre avancé spirituelle collective. 

 

Nécessité du purgatoire,  :

 « J'ajoute encore ceci que je vois. De la part de Dieu, le paradis est ouvert, y entre qui veut. C'est que Dieu est toute miséricorde, il reste tourné vers nous, les bras ouverts pour nous recevoir dans sa gloire.

Mais je vois d'autre part comment cette divine essence est d'une telle pureté et netteté, au-delà de tout ce qu'on pourrait imaginer, que l'âme qui aurait en soi une imperfection aussi légère qu'un fétu minuscule, se jetterait en mille enfers plutôt que de se trouver avec cette tache en présence de la majesté divine.

Aussi, voyant que le purgatoire a été fait pour lui enlever ces taches, elle s'y jette. Elle voit que c'est là une grande miséricorde pour elle que ce moyen d'enlever cet empêchement. » Sainte Catherine de Gênes, « Traité du Purgatoire »

 

Le Purgatoire 

« En un instant je me trouvai dans un endroit enfumé, rempli de flammes, où

se trouvaient une multitude d'âmes souffrantes qui prient avec ferveur, mais

sans efficacité pour elles-mêmes ; nous seuls pouvons les aider. Et je

demandais à ces âmes, quelle était leur plus grande souffrance. Elles me

répondirent d'un commun accord que c'était la nostalgie de Dieu. J'ai vu la

Sainte Vierge, visitant les âmes au Purgatoire. Elles l'appellent « Etoile de la

mer ». Elle leur apporte du soulagement » Sainte Faustine, « Petit Journal »

 

De quel violent amour les âmes du purgatoire aspirent à jouir de Dieu. 

Exemple du pain et de l'affamé

Elles éprouvent de plus en plus une conformité si unifiante à leur Dieu, cette conformité les tire vers lui avec une si grande force par l'instinct de nature qui existe entre Dieu et l'âme qu'on ne peut donner aucun raisonnement, aucune comparaison, aucun exemple qui puisse expliquer assez cette chose au degré où l'âme la ressent dans son opération en elle et par son expérience intime. J'en donnerai cependant un exemple qui se présente à mon esprit.

Supposons qu'il n'y eût dans le monde entier qu'un seul pain pour enlever la faim à toute créature ; supposons de plus que rien qu'à voir ce pain les hommes en seraient rassasiés.

Étant donné que l'homme, à moins d'être malade, a l'instinct naturel de manger, s'il vient à ne plus manger, tout en étant préservé de maladie et de mort, sa faim grandirait continuellement puisque son instinct de manger ne diminuerait jamais.

Il sait que ce pain est seul capable de le rassasier; s'il ne peut l'avoir sa faim ne s'en ira pas, il restera dans un tourment intolérable. Plus il s'en approche sans arriver cependant à le voir, plus aussi s'allume le désir naturel que son instinct ramasse tout entier sur le pain en quoi se trouve tout contentement.

S'il savait avec certitude que jamais il ne lui sera donné de voir ce pain, à ce moment l'enfer s'accomplirait pour lui ; il serait dans l'état des âmes damnées qui sont privées de toute espérance d'arriver jamais à voir le pain qui est Dieu leur vrai Sauveur.

Mais les âmes du purgatoire ont l'espérance de contempler le pain et de s'en rassasier pleinement. Par suite, elles souffrent la faim et restent dans leur tourment aussi longtemps qu'elles sont retenues de se rassasier de ce pain, Jésus-Christ, vrai Dieu Sauveur, notre Amour. Sainte Catherine de Gênes, « Traité du Purgatoire »

 

L'enfer

« Par ordre de Dieu, j'ai pénétré dans les abîmes de l'enfer, pour en parler aux âmes et témoigner que l'enfer existe. C'est un lieu de grands supplices. Et son étendue est terriblement grande. Une chose que j'ai remarquée c'est qu'il y avait là beaucoup d'âmes qui doutaient que l'enfer existât... » Sainte Faustine, « Petit Journal »

 

Prière donnée par l'Ange de Fatima à Lúcia, Francisco Marto et Jacinta Marto.

 "Oh! mon Jésus, Pardonnez-nous nos péchés, Préservez-nous du feu de l'enfer, Conduisez au Ciel toutes les âmes, Spécialement celles qui en ont le plus besoin". Prière donnée par l'Ange de Fatima à Lúcia, Francisco Marto et Jacinta Marto.

 

"Que par la miséricorde de Dieu, Les âmes des fidèles trépassés, Reposent en paix.

Amen".

 

le Notre Père de sainte Mechtilde pour les âmes du purgatoire

Publié dans Mots du blogueur

Commenter cet article