Jean le Messager d’Amour : Aider les oubliés

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jean le Messager d’Amour : Aider les oubliés

Bien chers amis en Jésus et Marie,

Ce qui est essentiel ce sont les dispositions selon lesquelles nous sommes en relation les uns avec les autres... Comme le précise notre bien-aimé Jean, c'est bien ensemble et dans l’amour du prochain que doivent être traités les si nombreux cas difficiles ! C'est ainsi que notre devoir est de penser et d’agir pour le bonheur, l’avenir et le salut de chaque être humain.

Avec toute notre plus grande affection et en union de prières

Robert et Yvette

Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

Livre Tome 7 : Pour bien passer la porte du Ciel
Page256 : Aider les oubliés - Message du 9 décembre 2009 -
 

 Épître aux Galates 6,2 : Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la Loi du Christ. 

  

 « Depuis toujours les hommes cherchent la manière de communiquer à d’autres ce qu’ils vivent, et notamment ce qu’ils ne peuvent supporter seuls ...Dans ces cas, une multitude d’hommes est concernée, à savoir tous ceux qui vivent dans des conditions de vie matérielles et spirituelles épouvantables et en particulier des enfants, femmes et hommes qui meurent à cause du manque de nourriture.

Plus proches de vous, des personnes âgées qui vivent en maisons de retraite sont délaissées par leurs familles et c’est ainsi qu’elles subissent une solitude grave qui les humilie et leur fait perdre toute capacité de communiquer. 
Ce qui est encore plus pénible ce sont les personnes qui ont à
soutenir des personnes handicapées, jeunes ou âgées, et en particulier des enfants, et dont tout l’environnement familial s’en trouve perturbé.

Dans ces conditions, les non-croyants, surtout, s’interrogent-ils ?

Pourquoi sont-ils sur terre si ce n’est seulement pour souffrir ?

Pour ceux qui ont la grâce d’être chrétiens, il est certain que leur foi ne les épargne ni de la souffrance ni de la mort ...

Cependant, la foi au Christ les soutient, aiguise le sens des responsabilités à l’égard d’un monde où beaucoup de choses tournent dans le mauvais sens.
Quand ils sont au pied de la croix, leur espérance leur accorde ce supplément d’âme dont ils ont tant besoin !

Quand le mal abonde, il faut que la charité surabonde ...

 Vous qui lisez ces lignes, vous êtes peut-être concernés par une de ces formes de souffrance qui vous poussent à vous enfermer dans la solitude, par un de ces problèmes qui sont difficiles, si ce n’est impossible de partager ...

 Pensez aux enfants handicapés qui ont bien plus que d’autres la capacité de faire la découverte du divin, tandis que bien des hommes dits « normaux » ne prennent pas les moyens de rencontrer Dieu, qui pourtant incessamment leur demande d’entrer dans leurs cœurs.

Sur votre terre, les prophètes de tout temps n’ont cessé de vous dire que ce qui est fondamental dans votre vie, c’est la manière selon laquelle vous êtes en relation les uns avec les autres.

C’est à l’intérieur de cette manière d’être ensemble et dans l’amour du prochain, que peuvent être traités les cas les plus difficiles.

 Il est inconcevable qu’une personne âgée ou un enfant handicapé soit abandonné comme s’il n’avait aucun ami, ni famille, comme s’il était seul à supporter sa solitude ... C’est pourquoi votre responsabilité devrait vous inciter à penser au bonheur et à l’avenir de chaque être humain, cela à partir des relations qui vous demandent de vivre ensemble.

 Il serait heureux que des parents d’enfants handicapés, tout comme les personnes âgées ou malades, arrivent à vivre de manière équilibrée ces situations, sans être seuls à les porter ... 

Qui que vous soyez, vous n’avez pas à abandonner la santé physique ou morale aux seuls spécialistes, mais à agir personnellement, en faisant de la santé de votre prochain votre spécialité commune ...

C’est à vous de donner tout votre amour aux autres, donc de les soutenir et de les aider à porter ce qu’ils ont de souffrance dans leur corps, dans leur tête et parfois dans leur cœur ..


 Jean, votre messager d’amour »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article