Jean le Messager d’Espérance : Vers la lumière

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jean le Messager d’Espérance : Vers la lumière
Bien chers et fidèles amis en Jésus et Marie,
Soyez convaincus que le Seigneur Dieu voit ce qu’il y a dans votre cœur et pour être dans le vrai, votre comportement doit s'accorder à vos actes et à vos paroles. Comme le proclame notre bien-aimé Jean tout est don de Dieu ainsi soyez et demeurez l’offrande gratuite de vous-mêmes dans le Christ.
Avec toute notre plus grande affection et en union de prières                              
Robert et Yvette
 
Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.
 
Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013 ), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.
 
Livre Tome 7 : Choisir l'amour de Dieu
Page 186 : Vers la lumière - Message du 31 juillet 2012 -
 
✶ ✶ ✶
 

« Quand vous méditez les Évangiles, vous vous sentez supérieurs à ces pharisiens aveuglés par toute leur suffisance...
Tout comme eux, avez-vous tendance à jeter la pierre sur votre prochain, en vous plaçant sur des positions qui vous rassurent et en refusant d’écouter d’autres avis ?
Pour assumer des situations humaines parfois embrouillées, faites-vous passer en priorité vos principes et vos convictions ?
Ne vous arrive-t-il pas de rejeter des personnes qui vous dérangent pour des raisons qui vous semblent évidentes ?
Ne vous arrive-t-il pas de vous placer, parfois, dans des situations où vous voulez ignorer la présence de Dieu dans des personnes qui peuvent avoir besoin de vous ?
Partez du principe que la réponse, faite par le Seigneur Jésus aux pharisiens, est une réponse valable pour chacun d’entre vous : «Si vous étiez des aveugles, vous n’auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites, nous voyons, c’est que votre péché demeure

                                                                                                                            Je suis la Lumière du monde ...

Jésus n’est pas venu pour vous perdre : il est venu pour entrer dans vos vies afin que vous vous dirigiez vers la lumière et, ainsi, vivre dans la pure vérité et dans l’amour !
Trop souvent, vous croyez être la lumière du monde, en dehors de la seule vraie lumière qui est le Christ.
Trop souvent, votre suffisance vous empêche de vous adresser au Christ Jésus en lui disant : «Je suis l’aveugle sur le chemin: guéris-moi, je veux te voir !»
Mais pour parvenir à la lumière, vous devez savoir l’invoquer, la chercher, la demander.
Il faut, aussi, savoir en vivre :
soyez le relais de cette lumière qui s’est manifestée, voici plus de deux mille ans, en terre de Palestine....
Le Seigneur Dieu vous appelle, sans cesse, à une vie véritablement humaine, filiale et authentiquement libre ...
Soyez ce tout petit, en reconnaissant que vous êtes comme l’enfant qui est conscient de bénéficier d’un amour inouï que rien ne justifie !
C’est le sens de la gratuité de l’amour divin envers les créatures qui doit être votre objectif !
Ayez la certitude que tout est don de Dieu et que votre réponse doit être l’offrande gratuite de vous-mêmes dans le Christ.
C’est le sens profond de l’Eucharistie ...
Soyez certains que le Seigneur Dieu voit ce qu’il y a dans votre cœur, aussi votre comportement doit être en accord avec vos paroles.
Pour cela, abstenez-vous d’attirer la considération et l’intérêt des autres en ne pensant qu’à vous-mêmes ...
Vous devez vous mettre au service des autres et le faire avec douceur, sans être à charge et sans tirer profit des titres et fonctions ...
Oui, c’est toujours vers le Seigneur Dieu que vous devez vous tourner ; vous avez, en Lui, un merveilleux guide !
S'Il s’est donné sur la croix c’est bien pour votre salut !
En lavant les pieds de ses disciples, au soir du Jeudi Saint, Il vous apprend à aimer et à vous mettre au service les uns des autres. En s’offrant à l’Eucharistie et en aimant les siens jusqu’à en mourir, Il met en pratique son grand commandement : « Que le plus grand soit votre serviteur ! »
Pensez que votre plus grand voyage sera celui du grand passage vers la maison du Père !
Ainsi, quand votre tâche aura été accomplie bien scrupuleusement, vous aurez préparé toute votre vie pour rencontrer Celui pour qui vous avez vécu et, alors, la mort ne sera qu’un tranquille et paisible départ...
Ce sera l’ultime Eucharistie, celle qui n’est plus offerte avec du pain et du vin, mais en un dernier souffle de vie qui vous remet entre les mains du Père ...

Jean, votre messager d’Espérance »

Commenter cet article