4.426 Message de Notre Dame d'Anguera-Bahia-Pedro Régis - 07 02 2017. Après ... l'Église de Mon Jésus redeviendra comme celle que Jésus a confiée à Pierre

Publié le par monSeigneur et monDieu

4.426 Message de Notre Dame d'Anguera-Bahia-Pedro Régis - 07 02 2017. Après ... l'Église de Mon Jésus redeviendra comme celle que Jésus a confiée à Pierre

… L'Église de Mon Jésus sera affaiblie et les fidèles vont boire le calice amer de la souffrance. Les mauvais bergers agiront sans pitié et les vrais défenseurs de la foi seront méprisés. ... ne permettez pas au démon de vaincre ... La fausse église va répandre ses erreurs et contaminera un grand nombre, mais la ... Véritable Église ... sera victorieuse …

 

Chers enfants, courage. Dieu est à votre côté. Ne reculez pas. Vous vivez dans le temps de la Grande et Douloureuse Tribulation Spirituelle. Pliez vos genoux dans la prière. Vous vous dirigez vers un avenir douloureux. L'Église de Mon Jésus sera affaiblie et les fidèles vont boire le calice amer de la souffrance. Les mauvais bergers agiront sans pitié et les vrais défenseurs de la foi seront méprisés. Annoncez (Proclamez) Jésus et ne permettez pas au démon de vaincre. Après toute la tribulation, l'Église de Mon Jésus redeviendra comme celle que Jésus a confiée à Pierre. La fausse église va répandre ses erreurs et contaminera un grand nombre, mais la Grâce de Mon Seigneur sera avec Sa Véritable Église et Elle sera victorieuse. Ne perdez pas courage. Je serai à votre côté et Je vais prier Mon Jésus pour vous. Cherchez des forces dans la Prière et dans l'Écoute de l'Évangile. Réconciliez avec Dieu par le Sacrement de la Confession et nourrissez-vous avec le précieux aliment de l'Eucharistie. Aimez et défendez la vérité. Qui demeure fidèle jusqu'à la fin connaîtra la Victoire de Dieu. Avancez sans peur.

C'est le message  que Je vous transmets au nom de la Très Sainte Trinité. Je vous remercie de Me permettre de vous réunir ici une fois de plus. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Soyez dans la paix. Amen.

Commenter cet article