Jean le Messager de la Lumière : Faire son devoir ....

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jean le Messager de la Lumière : Faire son devoir ....

Très chers amis et amies en Jésus et Marie,,
Il nous appartient de découvrir au plus profond de nous-mêmes ce que nous sommes et cela en unissant le visible et l’invisible, la terre et le Ciel. Le tout en se référant à la sainte passion du Seigneur Jésus, qui en nous indiquant le bon chemin nous a ouvert la porte du Ciel.

Avec toute notre affection et en union de prières
Robert et Yvette
 
Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.
 
Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013 ), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.
 
Livre Tome 4 : Le temps presse, rallumez vos lampes
Page 171 : Faire son devoir - Message du 20 juin 2003 -
 
✶ ✶ ✶
 

« Il vous appartient, aujourd’hui plus que jamais, de témoigner au plus profond d’un monde laïc et si décevant.

Oui, agissez sans tarder !

L’Église ne doit pas être pour vous un simple refuge, sans aucune ouverture vers le monde, mais un tremplin d’amour...

Voilà le service que chacun de vous doit accomplir, et non seulement se contenter d’assister aux offices !

Alors comment devez-vous agir ?

L’histoire semble piétiner, surtout en ce début de siècle, où la politique et la vie quotidienne vous donnent l’impression d’un jeu médiatique entre les grandes puissances voulant assujettir les pays les plus pauvres. A l’arrière-plan se profilent les grandes menaces du siècle, comme par exemple le cataclysme nucléaire ou écologique, les sectes et aussi la drogue.

Toutes ces questions, vous avez le devoir de vous les poser ...

Vous n’appartenez pas à l’ère du vide, mais au contraire à tout le positif de l’homme et de la société avec ses préoccupations, même ambiguës, d’État de droit, de liberté, de bonheur, de santé et de respect des minorités ....

Vous devez vous intéresser à votre monde et ne pas vous confiner dans votre bulle !
Chacun de vous doit explorer, au plus profond de lui-même, les limites de ce qu’il est, aller face au Christ ressuscité jusqu’au bout de sa démarche, pour dominer l’angoisse et la folie qui étreignent son être intérieur.

Tout homme est irrémédiablement christique, parce qu’il unit le visible et l’invisible, la terre et le Ciel !

Pensez à la Communion des Saints et méditez beaucoup pour amasser des trésors, non sur la terre, mais dans le Ciel.

Les hommes vivent avec ce sentiment que la mort a toujours le dernier mot ... La mort se complaît à ternir les yeux de l’être le plus aimant, le plus aimé !
Dans ces conditions, vous chrétiens, pourquoi donc n’oseriez-vous pas dire au monde que, si question il y a, c’est avant tout celle de la dramatique réalité du mal, qui a été vaincu une fois pour toutes par la croix du Christ et la théologie de la Gloire ?

Expliquez à votre entourage que la mort n’est pas dramatique, car elle est une nouvelle naissance.

  Chacun de vous a un message d’amour à donner ...

                                                                                     Jésus vainqueur de la mort ...

Enseigner les autres, c’est tout simplement affirmer sereinement que Jésus, pour tous, est vainqueur de la mort et de l’enfer, que vous portez en vous toute l’humanité et qu’ainsi vous êtes, par-là même, un être unique.
Le service de tout chrétien est de diffuser la Bonne Parole.

Il est vrai que sur Dieu la société garde le silence ...

Est-ce là une étrange pudeur ou un oubli ?

Face à ce silence, vous avez en tant que chrétiens le devoir d’éveiller le monde si ce n’est de le remuer, ouvertement, clairement, patiemment, en lui faisant comprendre que l’annonce de l’Évangile est celle de la Croix et de la Résurrection.
Cette annonce est une invitation à la fois de communion et de transfiguration pour que l’homme se libère de la servitude de la mort et de toutes ses formes, qu’elles soient spirituelles, culturelles, sociales ou politiques, car l’homme et son salut ne se divisent pas, puisque Dieu est la liberté de l’homme.

Libérez-vous de la dépendance des différentes morts.

Ne craignez pas de parler de Dieu !

Votre devoir est de rappeler et d’affirmer, encore et encore, que quelqu’un s’interpose à jamais entre le néant et vous.

Impérativement, transmettez la certitude que le Dieu crucifié peut vous recréer, faire de vous des êtres nouveaux et avec vous, à travers vous, recréer l’histoire des hommes.
Dans votre monde, la hantise du néant entraîne une multitude de peurs ....
Priez pour être libres de la peur, autrement dit, pour rester véritablement libres, c’est-à-dire capables d’aimer pleinement, totalement.

Tout chrétien doit donner l’exemple et inciter les autres à dominer la peur.
Aujourd’hui, la liberté s’appelle Résurrection !

Secouez-vous et allez donc !

De toutes les nations, faites des disciples !



Jean, messager de la Lumière »

Commenter cet article