Message de Notre Dame à Marcos Tadeu (avec la présence de son père spirituel Carlos Tadeu) - Jacarei 11 Mai 2017 - Fatima

Publié le par monSeigneur et monDieu

Message de Notre Dame à Marcos Tadeu (avec la présence de son père spirituel Carlos Tadeu) - Jacarei 11 Mai 2017 - Fatima

Marcos :

 «  Soyez loués pour toujours ! Mon Dieu comme La Dame est déjà belle aujourd’hui, le jour du Centenaire n’est pas encore arrivé et vous êtes déjà très belle !

Je dirai, je dirai oui. Je ferai oui. Le Chapelet des Larmes que la Dame a demandé avec ces messages  avec cette âme privilégiée de la Belgique je l’ai déjà gravé.

Excusez le retard, à cause de la construction, de la radio et de tant de choses que j’ai à faire ici  j’ai tardé à faire ce chapelet, mais finalement il est prêt et après demain il va sortir.

Oui, je ferai. J’ai déjà fait aussi le Chapelet de la Miséricorde que la Dame a demandé. Oui, je ferai oui.

 

Très sainte Marie :

« Chers enfants, aujourd’hui, Je vous invite tous à ouvrir vos cœurs à la joie pour le Centenaire des Apparitions  de Fatima.

Le Ciel et la Terre, se réjouissent déjà et exultent de joie pour les 100 ans de Mon Apparition à Mes Pastoureaux Lucie, François et Jacinthe.

 

Dilatez vos cœurs par plus de prières en ces jours, pour qu’à  Mon Centenaire, Je puisse remplir vos cœurs avec Ma Flamme d’Amour, comme J’ai rempli les cœurs de Mes Pastoureaux.

 

La lumière qui sort de Mes mains  et qui est entrée dans la poitrine de Mes Pastoureaux  les faisant brûler en Dieu était Ma Flamme d’Amour. A ce moment-là J’ai fait que Mes Pastoureaux connaissent le Dieu-Amour, la grandeur de l’amour de Dieu !

 

Et cet amour les a embrasés de telle manière qu’ils sont restés complètement embrasés en Dieu, immergés en Dieu et ils ne sont plus jamais sortis de Lui.

 

Si vous dilatez vos cœurs aussi, Je vous donnerai la même grâce à chacun  dans sa proportion et mesure.

Ceux qui M’ouvriront plus leurs cœurs Je ferai plus sentir Ma Flamme d’Amour et les ferai plus brûler dans cette flamme ardente de charité qui est le  Dieu de l’Amour.

 

Ceux qui s’ouvriront moins, sentiront malheureusement moins cette flamme et y brûleront moins.

C’est pourquoi, petits enfants, Je vous dis : cela dépend de vous !

 

Vous Me dites ce que vous voulez :

Voulez-vous sentir Ma Flamme d’Amour ?

Voulez-vous sentir et connaître le Dieu-Amour que J’ai fait connaître et fait sentir à Mes Pastoureaux de Fatima ?

Alors, ouvrez-Moi vos cœurs, dilatez-Moi vos cœurs par de nombreuses et ferventes prières, méditations, cantiques, suppliques, larmes, gémissements. Et alors, vraiment Je vous donnerai cette Flamme ardente d’amour qui vous transformera en copies parfaites de Mes Pastoureaux.

Et alors vous serez comme eux et comme Mon petit enfant Marcos l’est déjà aussi : des flammes d’amour en Dieu et qui vivent embrasées en Dieu.

 

Continuez à prier Mon Rosaire tous les jours, c’est par lui que Je dilate toujours plus vos cœurs pour recevoir Ma Flamme d’Amour.

 

Priez Mon Heure de la Paix avec le cœur, parce qu’en le priant avec le cœur vos cœurs s’ouvriront largement aussi pour recevoir en plénitude Ma Flamme d’Amour.

 

A tous et spécialement à toi Marcos, le plus obéissant et dévoué de Mes enfants et à toi aussi, toi Mon très aimé fils Carlos Tadeu qui Me donnes déjà aujourd’hui  une grande et immense joie avec ta présence ici.

A toi qui es le consolateur de Mon Cœur, qui es la cause de la joie de Mon Cœur, qui es vraiment Ma Rose mystique d’amour, de prière dans laquelle Je trouve le parfum toujours suave, toujours agréable et toujours beau de l’amour, de la prière, de l’obéissance, de la fidélité envers Moi.

Toi qui consoles Mon Cœur et Me fais oublier les tristesses et les chagrins que Me donnent Mes enfants ingrats, de cette humanité pervertie.

Toi qui ici donnes à Mon Cœur des joies profondes, des joies inouïes… Je vous bénis tous avec amour de Fatima, de Montichiari et de Jacarei.

 

Marcos :

« S’il vous plaît bien-aimée Maman du Ciel, pouvez-vous bénir ce chapelet que mon père Carlos Tadeu a fait et m’a donné en cadeau aujourd’hui ?

A bientôt Maman. »

 

Traduction Véronique

Commenter cet article