Jean le Messager de la Lumière : Accepter l'autre tel qu'il est

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jean le Messager de la Lumière : Accepter l'autre tel qu'il est

Bien chers amis et amies en Jésus et Marie,
Dans chaque visage, de quelque race, culture ou religion qu’il soit, le Seigneur Dieu est toujours présent. Comme nous le suggère notre bien-aimé Jean, Il peut nous intercepter, nous déstabiliser, nous dérouter parfois, mais toujours pour notre plus grand bien.
Avec notre plus grande affection et en union de prières. 
Robert et Yvett
e

 
Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.
 
Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013 ), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

Livre Tome 5 : En route vers la Jérusalem céleste
Page 233 :
Accepter l’autre tel qu’il est - Message du 11 avril 2007 -

 
✶ ✶ ✶
 
« La diversité des races, des cultures et des religions est la particularité du peuple de Dieu. 

Quand vous n’êtes pas directement touchés, vous êtes tous d’accord pour reconnaître et défendre cette diversité .... Mais quand vous êtes réellement concernés, êtes-vous logiques pour accepter chez l’autre cette diversité ?
Vous avez tous plus ou moins de difficultés à admettre que l’autre par rapport à vous, puisse se comporter d’une manière différente, qu’il ressente les choses et les problèmes autrement, que ces problèmes soient matériels, moraux ou surtout spirituels !
 Il est évident que bien souvent l’autre c’est l’inattendu, l’imprévu dans les événements...
Ne vous sentez-vous pas parfois agacé, et même contrarié ?
Cette attitude d’agacement face à celui qui vous déplaît ou à un événement dérangeant est en contradiction avec votre qualité de chrétien.
Dieu n’est-il pas toujours l’autre, infiniment différent, et Il ne peut vous rejoindre que de façon toujours fortuite.
Votre préoccupation principale devrait se porter sur la recherche du visage de Dieu. 
Dieu demeure toujours caché dans chaque visage, dans chaque événement, dans chaque parole ou lecture.

Vous devez Le chercher, L’attendre, en sachant que toujours Dieu vous intercepte, vous déstabilise et même vous déroute parfois, mais toujours pour votre plus grand bien !
 Ne considérez pas Dieu logiquement présent au bout de vos projets et de votre recherche, ce ne serait plus Dieu que vous rencontreriez mais une idole que vous vous seriez fabriquée à votre mesure.
Attendez-vous toujours à ce que Dieu bouleverse vos plans, vos prévisions, vos décisions !

 Et pour mieux L’accueillir, donc accueillir l’autre, vous avez à développer votre liberté, votre disponibilité, votre accueil de l’inédit, votre ouverture à l’inattendu ... 
L’autre vous y aidera, car lui aussi, comme vous, est différent, inattendu : c’est en cela que consiste la diversité !
Il peut vous arriver de parler longuement avec une personne sans vraiment la comprendre, de même vous faites face à beaucoup de faits qui ne deviennent pas pour vous des événements.

L’événement est l’irruption de l’imprévisible, pour avoir lieu il demande votre vigilance et votre réponse.

La peur de l’imprévu vous empêche de regarder l’inattendu avec objectivité. 
Évitez de commencer par juger ou condamner a priori, qu’il s’agisse d’un oubli, d’un retard, d’une erreur ou encore d’un accident ...
 Acceptez l’autre tel qu’il est, écoutez-le, écoutez-le en vérité et déjà l’autre se sentira accepté. 
Il faut commencer par écouter pour être sûr qu’on accepte l’autre tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit.
Car si l’homme n’écoute pas, il peut se créer de grandes déceptions : c’est très fréquent dans les couples, de même que pour des personnes sur lesquelles vous devez compter.
Découvrir que l’autre n’est pas tel que vous vous l’imaginiez peut provoquer une crise grave ou constituer une découverte trop tardive...
Ce qui est vrai de l’acceptation de l’autre l’est aussi de l’acceptation des événements.
S’agacer, se fâcher, crée un barrage à l’amour ; c’est aussi un gaspillage d’énergie qui suscite de la fatigue, affecte le sommeil, supprime l’appétit.
A quoi peut servir de refuser un fait ?
Vous ne le changerez pas.
Il est là qui s’impose. 
C’est à vous de changer, non seulement pour vous y adapter, mais pour l’accepter et le faire servir à la construction de votre vie.

C’est ainsi que vous pouvez devenir événement pour vous-même !
Affectueusement et en union de prières. 

Jean, messager de la lumière »

 

Source

Commenter cet article