APPEL URGENT DE JÉSUS SAINT SACREMENT VIA ENOCH - 08 MARS 2018 -

Publié le par monSeigneur et monDieu

APPEL URGENT DE JÉSUS SAINT SACREMENT VIA ENOCH - 08 MARS 2018 -

MON TROUPEAU, VOUS DEVEZ VOUS CONFESSER AU MINIMUM CHAQUE MOIS OU IMMÉDIATEMENT, CHAQUE FOIS QUE VOUS COMMETTEZ UN PÉCHÉ MORTEL ; ET VOUS DEVEZ COMMUNIER 

AU MINIMUM CHAQUE SEMAINE

EN MON JOUR DE PRÉCEPTE !

 

 

- 3 :40 P.M

 

 

APPEL URGENT DE JÉSUS SAINT SACREMENT A SES PASTEURS ET A SON ÉGLISE EN GÉNÉRAL

 

 

Mes enfants, ma paix soit avec vous.

 

Mon petit Nabi, je me sens très triste pour tous les outrages, profanations et sacrilèges, qui se commettent chaque jour contre ma Divinité dans beaucoup de mes Maisons ; tout cela pour la commodité de beaucoup de mes Pasteurs qui permettent que je sois outragé par des mains qui ne sont pas consacrées par le Ministère Sacerdotal. Une fois de plus je vous dis, mon Corps et mon Sang, ne peuvent être touchés que par les mains consacrées de mes Prêtres et Ministres : Évêques, Cardinaux et le Pape. Aucun laïque ne peut me toucher, ni ne peut manipuler mes Objets Sacrés. Le Calice où je demeure dans mon Tabernacle, ne peut être touché que par mes Prêtres,  il n’y a qu’eux à qui j’ai donné le pouvoir de le faire, des mains non consacrées commettent un sacrilège.

 

Mes enfants fidèles, ne permettez pas cet outrage, parlez avec mes Prêtres et dites-leur qu’eux seuls peuvent me toucher. Je me sens très triste quand arrive le moment de me donner en nourriture à mon troupeau et que je sois manipulé et touché, par des mains qui ne sont pas dignes de me toucher. Cela me provoque plus de douleur quand mon Prêtre s’assoit et délègue le Sacrement de la Communion à mes enfants laïques. Des milliers de particules de mon Corps et de mon Sang tombent chaque jour sur le sol et sont piétinées, en ne donnant pas l’usage du plateau de communion. Beaucoup de mes enfants par manque de connaissance, commettent chaque jour un sacrilège en me recevant indignement ou en état de péché mortel. Des millions de mes jeunes forniquent avec leurs  partenaires par méconnaissance de mes Commandements, et ensuite ils viennent en mon jour de précepte et sans se confesser, ils s’approchent pour me recevoir dans la communion. Combien d'évangélisation est nécessaire dans mon Église, sur le sujet de mes Commandements! Je vous dis: chaque fois que vous communiez en état de péché mortel, vous mangez et buvez la coupe de votre propre condamnation.

 

Mon troupeau, vous devez vous confesser au minimum chaque mois ou immédiatement, chaque fois que vous commettez un péché mortel ; et vous devez communier au minimum chaque semaine en mon jour de précepte. Quand vous êtes longtemps sans vous confesser et recevez  ma communion, vous commettez un sacrilège; parce que vous savez bien que la plus inique est la pensée et avec elle vous péchez chaque jour. Beaucoup de mes enfants sont des années sans se confesser et chaque semaine  en mon jour de précepte ils s’approchent pour communier. Je vous dis que vous commettez un sacrilège et que vous êtes Accusés de Faute, pour cet outrage à ma Divinité. Rappelez-vous de ce que dit ma Parole : Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son cœur est éloigné de moi.(Matthieu 15 : 8)

 

Pasteurs de mon Troupeau, évangélisez mon peuple et parlez-lui des 10 Commandements, parce qu’il manque beaucoup d’évangélisation sur ce sujet transcendantal. Il se commet une infinité de profanations et d’outrages envers ma Divinité qui attristent mon Cœur Aimant. Une fois de plus je vous dis pasteurs de mon troupeau : à vous seuls j’ai donné le pouvoir et le charisme de guider mon peuple et de le nourrir ; vous êtes responsables devant Moi, pour tous les outrages et profanations que je reçois chaque jour de la part de mes enfants laïques. Je vous demande : que me répondrez-vous demain quand vous vous présenterez devant Moi ? Je suis outragé chaque jour dans beaucoup de mes Maisons et beaucoup d’entre vous ne faites rien pour y remédier. Votre silence et inaction vous jugeront demain.

 

Réfléchissez pasteurs de mon troupeau et ne continuez à permettre une si vile violation à ma Divinité. Rappelez-vous, à qui on donne beaucoup, beaucoup sera demandé ; tenez compte de ces paroles, méditez-les  et mettez-les en pratique, pour que demain lorsque vous vous présenterez devant Moi, je n’aie pas à vous dire : je ne vous connais pas, écartez-vous de Moi !

 

Ma paix je vous la laisse, ma paix je vous la donne. Repentez-vous et convertissez-vous car le Royaume de Dieu est proche.

 

Votre Maître, Jésus Saint Sacrement. Le Bien-aimé qui n’est pas Aimé.

 

Mes enfants, faites connaître mon message à mes pasteurs et à mon troupeau.

 

 

Traduction Véronique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article