Jean le Messager de la Lumière : Le corps ....

Publié le par monSeigneur et monDieu

...C'est là que vous rencontrez Dieu ...

Dieu notre Créateur nous a donné un corps à conserver «en bon équilibre …»

Jean nous parle plus précisément du cœur, «de ce muscle qui envoie du sang dans toutes les parties du corps …»  mais pas seulement ! Découvrons ce qu'il en est réellement ...

En union de prières avec Robert et Yvette

 

Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

 

Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie – 11 09 2013), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

 

Livre Tome 3 : Au souffle de l'Amour vivifiant 
page 115 : chapitre 3, La recherche de vertus. Le corps - messages des 9 juillet 2002 et 24 mars 2001 - 
(mis sur le site le 15/12/2018) - 

 

 

« Vraiment, vous connaissez-vous ? A un moment ou à un autre, ne vous est-il pas arrivé de vous comporter, soit en bien soit en mal, d’une manière que vous ne pensiez imaginer, avec ce sentiment d’être un étranger pour vous-même...

Pour vivre en harmonie avec les autres, avec votre univers et surtout avec Dieu, l’essentiel est de garder un bon équilibre en soi-même, et comment ?

Pour bien garder votre équilibre, essayez de mieux vous connaître. En premier lieu, il est indispensable de ressentir la manière dont le corps humain est construit et de le percevoir de tout votre être. Il suffit de jeter un regard sur votre corps : qu’est-il pour vous, un objet, une propriété, un instrument ou bien, le ressentez-vous comme un obstacle, une prison ou une matière misérable? Oui, tout cela peut conditionner un comportement qui vous échappe, d’autant plus si l’orgueil et l’amour-propre s’en mêlent. 

Dans la Bible il est bien souvent question de la maison bâtie sur le roc. Eh bien, pensez que la partie basse avec son centre de gravité est comparable au roc sur lequel repose le sensible et le cérébral. Comme la maison, plus le bas est solide, plus l’homme élèvera haut son sensible et son cérébral, et mieux encore il pourra assurer un service d’amour pour son prochain.

Tu comprends maintenant qu’avec toute ma malice, je te traitais d’intellect, malgré que ton cœur soit très gros. A la lumière de tout cela, comprends également tout le courage, le sacrifice et le dévouement de cette personne qui se donne à fond pour sauver les âmes de votre terre et par voie de conséquence, celles qui attendent leur délivrance du purgatoire.

Tu as étudié, bien étudié la Bible et profité des messages des frères du ciel. Ainsi tu as bien compris que le cœur n’est pas seulement ce muscle qui envoie du sang dans toutes les parties du corps, comme tu l’enseignais, mais que c’est le siège de l’affectivité, comme tu le comprends maintenant. C’est la source de la personnalité consciente, intelligente et libre et de l’action mystérieuse de Dieu en elle. C’est là que vous dialoguez avec vous-même, c’est là que vous rencontrez Dieu, c’est le lieu où Dieu se fait connaître et surtout où il désire habiter. 
Pour aller vers Dieu, le chemin le plus court est de rentrer dans son cœur. 
Dans la prière fervente tenez-vous devant Dieu, l’intellect enfermé dans votre cœur.

Chaque personne se cache derrière une façade et logiquement ce que vous êtes vraiment devrait se trouver inscrit sur votre visage. Hélas, chacun se fabrique une façade derrière laquelle il se barricade ! Surtout, évitez de devenir prisonnier de ce que les autres attendent de vous, mais restez les porteurs de la Bonne Nouvelle, en priant et en vous laissant guider par l’Esprit Saint. (09.07.2002)

Jésus n’a jamais demandé à ses disciples un effort intellectuel et moral irréalisable !

C’est la perfection qu’il réclamait...

Bien des personnes, confortablement installées dans leurs croyances pensent que la perfection est inaccessible. Elles considèrent que pour mener leur vie, rien n’est meilleur, ni plus habile, ni plus scientifique que de suivre la volonté des hommes. Pour bien commencer, la volonté humaine est nécessaire, mais c’est l’intelligence divine qui joue le rôle primordial.

Quand les hommes se libéreront de cette certitude qu’ils sont des corps soumis aux lois de la vie et de la mort, ils s’apercevront qu’ils ne sont pas esclaves de toutes les limitations humaines et peuvent s’ils le veulent devenir des fils de Dieu. Dès qu’ils en seront persuadés, ils seront libres de toutes limitations pour prendre possession de la force divine..

Comme Marie ... en cœur à cœur ...

Dieu remplit tout l’espace, donc il vous remplit également.

Partez du principe suivant : vous développerez votre spiritualité par vos pensées, vos paroles et vos actes en vous prévalant de votre capacité d’enfants de Dieu. 

Plus vous exprimerez cette faculté, plus vous serez inondés d’amour, plus vous donnerez, plus vous serez encore comblés de choses à donner, et ce sans pouvoir épuiser toutes les réserves...

L’activité extérieure n’est rien en comparaison de la grande activité de pensées, de prières et de méditations que vous avez en vous et à laquelle vous êtes unis au ciel. 
Donc gardez votre sérénité et vous percevrez Dieu plus voisin que votre souffle, plus proche que vos mains et vos pieds, en concentrant sur Lui toute votre activité de pensée.
(24.03.2001)

 

 

Jean Messager de La Lumière »

http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.fr/ 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article