Jean le Messager d’Amour : Notre chemin de Croix

Publié le par monSeigneur et monDieu

 
 
 

Dans la Croix du Christ sont fusionnées toutes les croix que nous pouvons porter. Cela ne signifie pas que nous avons à nous réjouir de notre souffrance, ni d’accepter la dure évidence de notre monde. Mais il s’agit surtout de trouver un sens à tout acte d’amour qu’il engendre, et continuer d’avancer malgré le sentiment d’un Dieu qui peut nous paraître parfois lointain et si étranger à notre souffrance.

Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents événements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

Livre Tome 7 : Pour bien passer la porte du Ciel
Page 290 : Notre chemin de croix – message du 18 mars 2010 - (mis sur le site le 27/04/2019)-

 


« Dans toutes vos épreuves, qu’elles soient souffrance, maladie ou diverses adversités, la Croix de Jésus qui rebute les non-chrétiens vous apprend à vivre en acte d’amour et du don de vous mêmes. Donc, face au mal, à la maladie et à toute souffrance, les Saintes Écritures vous offrent une consolation car, dans le Christ crucifié, Dieu est avec et en vous.
Le Chemin de la Croix, vous pouvez le parcourir avec le Seigneur.
Il est certain que l’aversion pour la douleur demeure, mais vous avez l’opportunité d’éliminer et de soulager votre souffrance par la prière et la Sainte Eucharistie.
Soyez certains que la souffrance, qu’elle soit physique ou morale, est le triste compagnon de voyage! Face à certaines maladies, vous pouvez tomber dans le désespoir; aussi vous avez à leur donner un sens, celui que le Christ le premier a vécu dans sa chair...
En invoquant le Ciel pour vous-mêmes, autant que pour vos amis et vos proches, vous ne pouvez ignorer toute la puissance de la prière, particulièrement quand elle est fervente.
Parfois, vous pourrez ressentir la prière bienfaisante des autres. 
Dans votre parcours, à un moment donné, vous pouvez dire au Seigneur : «Je me suis fait posséder, on m’a trompé» ; et souvent votre réaction sera :
 «Seigneur, je crois en Toi, je t’ai donné ma confiance ; alors pourquoi est-ce que j’éprouve tant de difficultés, de souffrance et d’incompréhension ?
Pourquoi, malgré ma foi et toute ma bonne volonté, je suis habité par tant de peurs et même parfois de doutes ?
Pourquoi éprouver tant de difficultés à aimer et à se laisser aimer ?»

Marie aide nous .....

Mais, sans trouver toutes les réponses à ces questions, reprenez l’Évangile qui vous donnera un éclairage sur ce que vous pouvez ressentir.
Souvenez-vous que Jésus a annoncé à ses disciples un programme qui n’a rien de plaisant : Il est monté à Jérusalem pour être persécuté, mourir et ressusciter.
Jésus a bien dit :
«Qui veut me suivre doit porter sa croix
Jésus n’a pas avancé la souffrance comme une vertu, comme le chemin idéal vers le salut, Il a annoncé le pardon, dénoncé l’injustice et ce qui peut vous paraître incompréhensible, aimé ses ennemis. Comprenez qu’en général, cela est mal accepté par ceux à qui vous vous adressez.
Vivre l’Évangile n’est pas aisé car cela vous place devant des comportements, des décisions pas toujours faciles!
C’est dans la Croix du Christ que se trouvent rassemblées toutes les croix que vous portez. Porter sa croix ne signifie pas se complaire dans la souffrance, ni accepter passivement la dure réalité de votre monde. Mais trouver du sens à tout acte d’amour avec les conséquences qu’il génère, c’est éprouver de la joie pour se battre pour une cause que vous considérez bonne, et continuer d’avancer malgré le sentiment d’un Dieu qui peut vous paraître parfois si lointain et étranger à votre souffrance.
Avec le Christ, vous apprendrez qu’aucune croix n’est une impasse, mais qu’elle débouche sur une libération, une résurrection ...
Depuis que le Christ est mort et ressuscité, vous pouvez croire que toute souffrance porte en elle des germes de résurrection.
Et c’est alors que vous aurez la capacité de rendre grâce à Dieu, de vous avoir séduit et d’être votre frère qui vous connaît et qui porte votre croix lorsqu’elle devient trop lourde pour vous.
En résumé, la vie d’un bon chrétien est une croix, mais soyez certains que c’est une croix qui vous conduit au Paradis !
 

Jean, votre messager d’amour »
http://jeanmessagerdelalumiere.blogspot.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article