Quelques éléments incitatifs à la poursuite de notre découverte personnelle de cet AMOUR DIVIN pour nous ...

Publié le par monSeigneur et monDieu

Renato Baron (1932-2004) -

Visionnaire Pietro Renato Baron est né à Schio, où la Reine de l'Amour: La Vierge lui serait apparue régulièrement de 1985 jusqu'à sa mort, et lui a délivré de nombreux messages.

Pourquoi ces apparitions ?

La réponse à cette question nous a été donnée par la Sainte Vierge elle-même dans le message du 3 avril 1985. Le voici : "Prie et offre tes sacrifices, puisque ce n'est que par la prière que les hommes pourront se sauver. Même ceux qui viennent à l'église ne sont pas suffisamment croyants. Voici pourquoi j'interviens : pour faire la Volonté du Père. Tournez-vous toujours vers le Père, car Il peut tout. Le monde est en train d'aller à sa perte."

L’appel d’une mère :

Bénissons le Père, le Fils et le Saint Esprit. Mes enfants, je suis en train de descendre au milieu de vous aussi visiblement, sans laisser le Père mais enveloppée par l’Esprit Saint, je prends soin de vous comme autant de Jésus : je vous aime avec le même amour avec lequel j’ai serré dans mes bras mon petit Dieu. Je serai avec vous toujours comme en ce merveilleux jour qui voit encore beaucoup de mes enfants consacrés à mon Cœur de maman.

Je vous bénis : apportez ma bénédiction maternelle à toutes les personnes qui vous sont chères. (9 mai 2002)

 

Bruno Cornacchiola

Le 12 avril 1937, dix ans avant les apparitions à Bruno Cornacchiola (1913-2001), Luigina Sinapi (1916-1978), aurait vu la Vierge Marie dans la grotte des Tre Fontane. Elle lui aurait annoncé que dans dix ans elle apparaîtrait ici à un anticatholique et qu'il se convertirait. Elle lui annonça aussi l'élection du cardinal Pacelli, futur Pie XII, sur la chaire pontificale.

La Vierge de la Révélation est l'appellation par laquelle l'Église catholique vénère la Vierge Marie, suivant des apparitions survenues à partir du 12 avril 1947 à Bruno Cornacchiola, qui haïssait l’Église et le Pape jusqu’au jour où la Vierge Marie lui apparut dans la grotte des Trois Fontaines à Rome, en avril 1947, près de l'abbaye de Tre Fontane, dans le sud de Rome. Les apparitions n'ont pas fait l'objet d'une reconnaissance officielle par l'Église, mais en 1956 le pape Pie XII a autorisé la construction d'un sanctuaire et le culte à la Vierge de la Révélation a été autorisé

 

Adelaide Roncalli

Qui aurait cru en cet après-midi du 13 mai 1944 au cours duquel la Sainte Famille lui apparut, que son nom aurait franchi non seulement les frontières de l'Italie, mais aussi celles de l'Europe.

Adelaïde avait alors 7 ans. Elle était née le 23 avril 1937 à onze heures dans le Torchio.

Tandis que le monde brûlait dans les flammes de la haine et des armes et que la guerre semblait ne jamais devoir finir, la Sainte Vierge, mère de l'unité et reine de la paix, choisit une enfant de Bonate, Adelaide Roncalli, pour lancer ses messages au monde. Elle lui apparut pendant treize jours en deux cycles : le premier du 13 au 21 mai, le second du 28 au 31 mai.

La Madone lui prédit :

" Tu souffriras beaucoup, mais ne pleure pas car ensuite tu viendras avec moi au paradis. " " Dans cette vallée de vraies douleurs, tu seras une petite martyre… " Mais Adelaide était trop enfant pour évaluer immédiatement l'importance de ces paroles. Après les apparitions, elle fut isolée, effrayée, épouvantée et tourmentée psychologiquement, tant et si bien qu'à la fin quelqu'un, le 15 septembre 1945, réussit à lui arracher une rétractation écrite qui pèsera comme du plomb sur le processus de reconnaissance des apparitions.
Le 12 juillet 1946, elle opposa un démenti à la rétractation qui lui avait été dictée, réaffirmant par écrit la véracité des apparitions, mais cela n'eut malheureusement pas l'effet escompté puisque le 30 avril 1948, l'évêque de Bergame Mons. Bernareggi émit un décret de " non consta " prohibant toute forme de dévotion à la Vierge vénérée comme étant apparue à Ghiaie di Bonate.
 

Publié dans Mots du blogueur, Religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article