Jacarei 9 Août 2020 - Fête de Dieu le Père et Nativité de Notre Dame - Message de Dieu le Père et de Notre Dame - Partie I

Publié le par monSeigneur et monDieu

Jacarei 9 Août 2020 - Fête de Dieu le Père et Nativité de Notre Dame - Message de Dieu le Père et de Notre Dame - Partie I

1 ) Message de Dieu le Père


Père Éternel :

 
 
« Mes enfants bien-aimés, Moi, votre Père, je viens à nouveau aujourd'hui pour vous dire: je vous aime! Je vous aime infiniment!


Ce que mon très aimé Marcos a dit est vrai, il a médité correctement.

Quand les apôtres ont demandé à Jésus comment le peuple devrait s’adresser à Moi, Jésus, mon Fils m'a demandé quelle était ma volonté, et j'ai alors répondu: «Je veux que l’on m'appelle Père, notre Père.

Qu'ils ne m'appellent pas excellence, ou votre majesté, ou votre seigneurie. Mais, Père, notre Père! parce que c'est ce que je suis, je suis votre Père.

Je suis l'arbre, vous êtes le fruit. Oui, vous êtes ma descendance, vous êtes les semences que j'ai lancées sur la terre pour que vous puissiez alors couvrir le monde des fruits de ma grâce, de ma gloire, de ma beauté et de mon amour.

Oui, je suis votre Père, je suis votre origine, c'est Moi qui vous ai appelés du néant et qui vous ai appelés à l’existence. Et la relation que je veux avoir avec vous est celle du Père avec l’enfant. Une relation d'intimité, de confiance totale, d'amour, d'affection, une union si forte et si profonde que rien, rien ne pourra jamais nous séparer.

Quand un père et un enfant s'aiment vraiment et profondément, il n'y a pas de secrets entre eux, ce qui est de l'un est parfaitement révélé à l'autre entièrement.

Entre eux, il n'y a ni crainte, ni défiance, ni peur, ni honte. Et tout ce qui appartient au père appartient au fils et tout ce qui appartient au fils appartient au père. Les deux sont un seul cœur, une seule âme, ils ressentent la même chose, veulent la même chose, cherchent la même chose, font la même chose ensemble.

C'est cette relation que je veux avoir avec vous, mes enfants, alors, jetez de votre cœur toute peur de moi, car je suis un père aimant qui ne veut condamner personne. Quand je fais cela, je le fais embarrassé parce que l'âme même du pécheur obstiné m'oblige à le faire.

Mais je veux le salut de tous! Oui, c'est avec ma voix terrible et ma main terrible que j'envoie l'âme du pécheur qui est mort obstiné en enfer.

C'est d'une voix tremblante que je prononce la sentence de condamnation. Parce que mon véritable désir est de ne condamner personne. C’est pourquoi, je viens ici avec ma Fille très préférée pour donner toutes les chances à votre salut.

Et pour vous dire que je suis un père d'amour, non de peur.

Et ce que je veux de vous, ce n'est pas la peur, mais l'amour et la confiance.

Je veux de vous la confiance de l’enfant qui révèle tout au père, montre tout au père, se dévoile complètement devant le Père et révèle toutes ses blessures pour que le père puisse guérir toutes ces blessures avec son amour!

Lorsque vous ferez cela, je vous guérirai entièrement! Oui, car comme mon très aimé petit enfant Marcos l'a bien dit: `` Je suis ici avec mon Fils Jésus, avec mon Saint-Esprit, avec ma Fille très préférée, la princesse Marie: pour guérir le monde, guérir mon Église, guérir chacun de vos cœurs, pour guérir vos familles, pour guérir ce monde.

C’est pourquoi, ma princesse Marie vous a donné ici la source de ses grâces, c'est pourquoi mon Fils Jésus vous a donné ici la source de ses grâces. Et mon très préféré Fils Joseph vous a donné aussi sa source bénie pour guérir ce monde, pour guérir vos familles, pour guérir vos âmes de toute maladie spirituelle et même physique.

La guérison physique n'est que l'image matérielle de la grande guérison spirituelle que je veux réaliser en vous, encore plus prodigieuse, merveilleuse, extraordinaire et retentissante.

C’est pourquoi, donnez-moi vos cœurs, laissez-moi les guérir pour qu’alors je puisse partager ma propre vie divine avec vous.

Comment vais-je faire cela? En guérissant vos blessures et ensuite en communiquant à votre âme affaiblie par le péché ma grâce même.

En ces temps mauvais d'apostasie, tous ont été était affaiblis par le mauvais, tous! Tous ont été blessés par le mal. Et je viens tous vous guérir, je veux vous guérir avec le baume de mon amour.

Laissez-vous guérir par Moi, abandonnez-vous dans mes bras et je guérirai toutes vos âmes, toutes vos blessures une à une. Et je donnerai à votre âme une vitamine revigorante de mon amour, de ma grâce qui rendra vos âmes fortes et vigoureuses: dans l'amour, dans la sainteté et dans la fidélité envers Moi.

Venez à Moi, car je ne suis pas venu prononcer la sentence de condamnation contre personne, mais je suis venu prononcer des sentences d'amour!


Je veux vous guérir! Je veux vous sauver! Je veux vous aimer, je veux vous garder tous dans mon sein aimant et là: vous alimenter, vous nourrir, vous embellir, vous fortifier et vous sanctifier.

Ce sont les sentences que je suis venu prononcer ici.

Venez à Moi alors, venez comme vous êtes! N'attendez pas d'être saints, parfaits, sans défauts pour venir à Moi. C'est ainsi que je veux que vous veniez tel que vous êtes, pour que je puisse ensuite guérir vos blessures et vous revêtir vraiment de ma beauté même.


Tout père quand il voit son enfant blessé essaie de le guérir de toutes les manières, il essaie de travailler au maximum possible pour lui donner les meilleurs vêtements qu'il peut, les meilleures chaussures, pour qu’alors l’enfant puisse vraiment se sentir bien, être heureux et apparaître le plus radieux possible devant le monde.

Je veux faire de même mes enfants, je veux tout faire pour vous embellir et vous donner ma beauté même rayonnante d'amour.

Venez à Moi je ne peux plus supporter votre absence!

Venez à Moi car je ne peux plus supporter le manque de vous!

Venez à mon Cœur Paternel, et alors, je remplirai votre cœur de tant de lumière et de grâce, que vous vous exclamerez vraiment qu'après avoir envoyé mon Fils Jésus dans le monde, jamais autant de grâces d'amour n'ont été vues comme maintenant!

Venez, parce que mon Cœur est blessé par votre absence, ma langue est déjà sèche comme une feuille de papier, de tant vous appeler et vous appeler à travers les siècles: d'abord par les prophètes, puis par mon Fils et ensuite par les apôtres et maintenant par ma princesse Marie.


Vous appeler à mon Cœur sans jamais entendre votre «oui», sans jamais entendre votre Abba, Abba Père! Oui, donnez-Moi votre Abba Père et je descendrai immédiatement de mon trône avec tous mes Anges, avec tous les Saints et je répandrai sur chacun de vous toute l'abondance de mes grâces et le déluge de mon amour.

Je vous embellirai avec les pierres précieuses des dons de mon Saint-Esprit et de ses fruits. Et je vous recouvrirai de toute ma miséricorde et de ma bienveillance, je vous oindrai de l'huile parfumée de ma grâce d'amour.

Et alors, cette huile bénéfique donnera à votre âme la vraie santé spirituelle et ma propre vie de grâce divine.

Alors vous serez beaux et votre beauté vaincra le péché, votre beauté vaincra le mal et tous en voyant ma beauté en vous, se sentiront attirés à m'aimer aussi. Et ainsi, le monde sera sauvé par la beauté et l'amour.

Ô venez et ne tardez plus, car je vous aime tellement! Je ne peux pas donner mon Fils au monde une autre fois, c’est pourquoi venez à Moi par Lui. Et alors, tous vos péchés seront lavés dans les eaux purifiantes du Divin Cœur de mon Fils, et aussi, dans les eaux purifiantes et bénéfiques, guérissantes des larmes et du Cœur de ma Fille Marie Très Sainte.

Oh, venez à Moi! Venez à Moi, je vous aime tellement, que s'il le fallait, non seulement je donnerais à nouveau mon Fils Jésus pour mourir pour vous, mais je descendrais Moi-même pour mourir pour vous.

Mon amour en donnant mon Fils pour mourir pour vous a atteint le degré maximum. Acceptez cet amour, acceptez l'abondante rédemption et le salut que mon Fils Jésus a gagné pour vous.

Cette rédemption qui est la plus grande preuve et le signe de l'amour de mon Fils et de mon amour pour vous!

Vous tous qui êtes parents et aimez vos enfants, dites-moi: Auriez-vous le courage de donner votre enfant, qui est le plus grand bien que vous ayez dans la vie, pour mourir pour vos ennemis pour ceux qui vous haïssent et vous offensent?

Oh non! Moi, J'ai eu cet amour!

J'ai eu cet amour pour vous, j'ai donné mon Fils unique pour mourir pour vous parce que je vous aime beaucoup et parce que je vous veux tous dans ma demeure éternelle, heureux à mes côtés pour toujours, partageant tous mes biens, toutes mes richesses et toute ma gloire éternelle et mon bonheur.

C’est pourquoi, venez mes enfants, venez à Moi, donnez-Moi votre «oui» aujourd'hui et j’entrerai dans votre cœur avec toute ma grâce et ensemble nous dînerons et demeurerons pour toujours.

Je ne demande pas que vous restiez toujours sans défauts. Oh non! Cela arrivera, mais je le ferai petit à petit. Je vous demande de rester toujours en Moi, toujours dans mon amour!

Demeurez dans l’amour et vous demeurerez en Moi.

 

Demeurez en Moi et je demeurerai en vous.

 

Demeurez dans l’amour, restez dans l’amour et vous resterez en Moi et je resterai en vous pour toujours!


Priez le Rosaire tous les jours, car ceux qui prient le Rosaire de ma Fille très préférée Marie ne se sont jamais condamnés. Je n'ai jamais prononcé de sentence de condamnation envers un dévot du Rosaire de Marie.

Jamais la sentence finale de réprobation envers un dévot du Rosaire de Marie n'est sortie de mes lèvres.

Oh non! Jamais, jamais n’est sorti de ma présence en direction de l'enfer enchaîné par les démons un dévot du Rosaire de Marie.

C’est pourquoi, priez, priez le Rosaire, qui est le moyen sûr de salut. A ceux qui prient le Rosaire je donne tout, je ne peux pas résister parce qu'ils me demandent les grâces au nom de l'amour, de l'obéissance de mon Fils jusqu’à la croix et aussi des mérites de l'obéissance, de l'amour et de la fidélité de Marie.

L'obéissance et l'amour qui ont été jusqu’au calvaire, jusqu’à la croix. Et à cette preuve d'amour, à ces mérites d'amour de Jésus et de Marie, rien, je ne peux rien refuser, car ils ont un mérite infini devant Moi.

C’est pourquoi, priez, priez le Rosaire!


Mon Cœur exulte de joie, quand dans le Rosaire vous m'appelez, vous me dites: Notre Père!

Mon Cœur exulte de joie lorsque vous saluez ma princesse Marie en disant: Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous! Parce qu'à ce moment-là je me souviens de l’instant où, par l'Archange Gabriel, j'ai annoncé à Marie l'incarnation du Verbe, je lui ai révélé mon plan de salut de l'humanité et Elle, toute embrasée et consumée d'amour, M'a dit « oui ».

Ce fut le moment du plus grand amour d'une créature pure pour Moi, de toute l'histoire de l'humanité. Et c’est pourquoi quand vous priez « Je vous salue Marie », je me souviens de ce moment où j’ai reçu l’amour le plus grand et le plus brûlant d’une créature pure et pour cela, je vous accorde toutes les grâces par les mérites du « oui » de Marie de la salutation angélique à Marie!

Je vous bénis tous avec amour maintenant, spécialement toi mon petit enfant bien-aimé Marcos.

Merci beaucoup pour ce nouveau travail et cette œuvre d'amour que tu as faite non seulement pour ma princesse Marie, mais aussi pour Moi.

Oui, ce nouveau film que tu as fait de ses Apparitions à Lourdes ne l'a pas seulement glorifiée, mais aussi Moi, car c'est Moi qui ai envoyé Marie à Lourdes pour révéler et montrer au monde: tout mon amour dans son amour, toute ma miséricorde dans sa miséricorde, toute ma pitié et ma tendresse pour mes enfants dans sa pitié et sa tendresse.

Oui, chaque guérison qu'elle a réalisée à Lourdes c’est avec Moi qu'elle l’a réalisée, c'est notre amour qui a fait de telles merveilles. C'est pourquoi, là, je montre vraiment dans le visage tendre et aimant de Marie mon visage d'amour: qui vous aime tous, guérit, pardonne, sauve!

C'est pourquoi mon fils, tu as fait pour Moi une œuvre de grande valeur inestimable et c'est pourquoi tu as eu de nouveaux mérites devant Moi.

Pour cela je te donne 53 nouvelles grâces aujourd'hui.

Et pour ton père Carlos Tadeu, ton choisi, ton préféré et celui que tu aimes le plus sur la terre, celui que tu aimes le plus, je lui donne aujourd'hui 189748 grâces, qu'il recevra pendant 3 ans, spécialement le deuxième samedi de chaque mois. Je descendrai du Ciel avec de nombreux anges pour répandre sur lui ces grandes grâces.

Toi mon petit enfant Marcos, le plus obéissant et le plus efforcé de mes enfants, tu m'as prouvé une fois de plus que tu m'aimes et que tu aimes Marie plus que toi-même.

Parce que, même en souffrant d'atroces douleurs, tu ne t’es pas donné de repos, de soulagement ou de congé. Mais tu as travaillé pour Moi et pour Marie, plaçant ma gloire, la gloire de Marie, nos intérêts et le bien des âmes en premier.

Toi mon serviteur très obéissant, je te bénis maintenant.

Et toi aussi mon très aimé serviteur et très cher fils Carlos Tadeu, je t'aime énormément.

Tu as retiré tant d'épines du Cœur de mon Fils Jésus, de ma princesse Marie et tu as aussi retiré tant d'épines de mon Esprit, que le monde enfonce à tout moment d'ingratitudes, de péchés et d'offenses en payant mon amour avec le mal. Tu as enlevé ces épines et mon Esprit, mon Cœur exulte de joie!

Je te bénis, mon serviteur bien-aimé, et à nouveau je te le dis: N'aie pas peur parce que je serai toujours avec toi, je te soutiens, je te renforce, je te protège, je te guide, je te garde, je serai toujours ta sentinelle, ton gardien.

Réjouis-toi, parce que je t'ai donné le meilleur du meilleur, je t'ai donné un fils en qui j'ai manifesté un signe semblable à celui que j'ai manifesté en mon Fils Jésus sur le mont Thabor: la lumière surnaturelle de ma prédilection, de ma grâce, de mon amour éternel. Pour te montrer et montrer au monde entier combien je t'aime et combien je t'ai favorisé de ma grâce d’amour.

Je te bénis maintenant de toute ma tendresse et je vous bénis tous mes enfants: de Jérusalem, de Nazareth et de Jacareí. »