Message de Marie, Mère et Reine de l’Église Via Anne Apôtre laïque - 27 Mars 2021 (1) - N°3 / 5

Publié le par monSeigneur et monDieu

Marie, Mère et Reine de l’Église

Parce que l'humanité croît, se développe et change, le service spirituel à l'humanité doit également croître, se développer et changer. Le service doit s'adapter. Anne, certaines choses ne changent jamais, mais d'autres doivent simplement s'adapter et évoluer. Les différentes périodes de temps sur Terre présentent des défis différents. Ces défis affectent les enfants de Dieu, mes enfants, et ils affectent la façon dont l'Église prend soin des enfants de Dieu et représente Dieu sur Terre. C'est une énorme responsabilité que de représenter Dieu. Quelle personne pourrait prétendre le faire de façon constante ? Sans pause ? Sans erreurs ? Aucune autre personne ne peut prétendre le faire.

Anne, Je peux le prétendre. J'ai représenté Dieu avec constance, sans pause. J'ai fait des erreurs pratiques dans ma vie, mais mes erreurs n'ont jamais dénaturé mon Père bien-aimé, que j'ai adoré sans pause. Mon amour était son amour. Je ne me suis pas écarté de son amour. J'ai offert l'amour de Dieu aux autres avec constance parce que Je n'ai pas été désillusionnée par le coût de la poursuite de cet amour.

Les gens sur Terre peuvent avoir des moments où ils aperçoivent la majesté et la puissance de Dieu. Ils peuvent avoir des moments où ils entrevoient une certaine mesure de sa douceur totale et de sa bonté. Ces moments peuvent les amener à vivre différemment, à choisir de servir Dieu ce jour-là, ou même à faire le choix de le servir toute leur vie. Anne, j'ai vécu ces moments. Je ne me suis jamais séparée de la conscience que Dieu m'aimait pleinement et qu'il prenait soin de moi en toute circonstance. Mon Père, mon Père bien-aimé. J'aurais fait tout ce qui était nécessaire pour avancer vers sa divine volonté, ses plans précieux et merveilleux. Chaque circonstance de ma vie m'amenait à le contempler profondément. Je n'ai jamais fini de contempler l'amour de mon Père. Je contemple encore son amour, et je dirige chaque personne vers le grand amour que notre Père a pour nous tous, disponible à travers Jésus.

Mon engagement envers Dieu m'a poussé sans relâche dans le rôle qu'il a établi pour moi. Il y avait toujours un autre plan merveilleux auquel je pouvais participer pour mon Père. Tout était une aventure d'accompagnement dans ma vie. Dieu ne m'a jamais quitté. Il ne m'est jamais venu à l'esprit de quitter Dieu, parce que, encore une fois, il n'y avait pas de rébellion en moi. Je n'étais pas tourmenté de cette manière. Ai-je souffert ? Mes souffrances ont été nombreuses, mais je n'ai jamais subi de tentation contre Dieu ou contre son merveilleux plan pour moi. Je n'ai jamais entretenu une telle tentation. Je m'émerveillais de la chance que j'avais de connaître Dieu, car je voyais que d'autres personnes ne possédaient pas la même conscience. Ceci, Anne, me poussait à implorer Dieu sans relâche. Lorsque Jésus, mon fils oint, est apparu, j'ai compris que le Père m'avait créé pour un plan qui serait toujours unique. Je savais que mon voyage dans le temps comprendrait des moments qui ne pourraient être compris indépendamment de la puissance surnaturelle de Dieu. Ainsi, j'ai accepté que la puissance surnaturelle de Dieu soit toujours à l'œuvre autour de moi et j'en suis venu à m'y attendre. Je n'ai pas laissé les problèmes ou les épreuves me distraire de la puissance de Dieu. Si Dieu permettait quelque chose qui m'impliquait, je savais que cela faisait partie du plan que nous partagions et je le traversais avec la détermination de faire de mon mieux pour lui.

Mon fils, mon sauveur. Il est venu pour aider les gens. Il n'était pas seulement de Dieu, il était Dieu. Il ne servirait à rien de raconter l'étendue de tout ce qui s'est passé dans la vie de mon enfant, mon sauveur. Il y a des réalités que les êtres humains ne peuvent comprendre que dans la prochaine vie. Cela dit, le plan de la vie de Jésus-Christ reposait dans mon cœur et était le plus grand, le plus merveilleux des plans que Dieu pouvait créer pour ses enfants sur Terre. J'étais l'un de ses enfants sur Terre, et j'étais en position de l'assister dans la tâche la plus unique que l'on puisse demander à une femme. C'est pour cette raison et dans ce but que j'ai été créée immaculée. Je suis la mère de Jésus et je suis la mère, créée par Dieu, de toute l'humanité.

Parce que Dieu m'a créée si spécifiquement pour mon rôle, Jésus a pris plaisir à me voir comme l'espoir spécial de Dieu pour les femmes. Anne, il est temps que l'humanité comprenne qu'elle a un Père, un Sauveur et un Consolateur dans les moments difficiles. L'humanité possède également une mère créée par Dieu pour apporter quelque chose de plus, quelque chose de sublime et de doux, quelque chose d'uniquement féminin. Ce "quelque chose de plus", ma contribution à l'Église, est nécessaire maintenant, en ce moment. Mon espoir est que beaucoup, beaucoup de femmes répondent à mon invitation à s'unir pratiquement avec moi au service de Dieu pour le renouvellement de l'Église de mon fils. J'espère que l'Église sur Terre s'humiliera et acceptera l'urgence du renouveau dans le cœur de chacun de mes enfants, et plus particulièrement de mes fils dans le sacerdoce. Cela sera-t-il douloureux ? Si le renouvellement personnel ne provoque pas une certaine tristesse, un certain remords, c'est le signe que le processus reste incomplet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article