Notre Seigneur Via Sœur Beghe (L'humanité) : J’ai besoin de vous ! - Jeudi 16 Septembre 2021

Publié le par monSeigneur et monDieu

J’ai besoin de vous !

 

Je suis le Très Haut, le Tout Puissant le très digne Maître des Miens et J’ai besoin d’eux. Oui, J’ai besoin de vous, Mes enfants, de chacun de vous en particulier. Ce que Je vous dis là est réel, à vous qui Me lisez, oui, J’ai besoin de vous, de votre coopération, de votre charité, de votre bienveillance et de votre oubli de vous-mêmes.

 

Quand vous serez dans des moments préoccupants, ne pensez pas à vous-mêmes. Vous êtes prévenus, vous savez que des événements imprévus arriveront prochainement et, par conséquent, vous n’en serez pas surpris. Priez afin d’être prêts, courageux et disponibles, et vous serez Mes aides auprès de votre prochain, de vos familles, de votre entourage. Ne critiquez pas ceux qui ne seront pas prêts comme vous le serez et, lorsque cela sera nécessaire mais pas autrement, venez-leur en aide car ils auront besoin de votre présence ou de votre considération.

 

Ceux que vous aiderez ne seront pas nécessairement croyants, mais votre prévoyance et votre appui les feront réfléchir. Ils ne savent pas ou bien ne savent rien, et ce sera leur faiblesse. Que celle-ci ne soit pas à vos yeux un empêchement pour leur venir en aide, bien au contraire. Vous ferez ce que vous pourrez, vous ne vous imposerez pas mais vous serez auprès d’eux s’ils vous acceptent, vous et votre main tendue.

 

Je vous promets d’être, Moi aussi, auprès d’eux et s’ils sont reconnaissants de votre intervention, c’est à Moi qu’ils seront reconnaissants. Je les prendrai eux aussi sous Ma protection car la reconnaissance est un premier pas vers l’acceptation de Ma réalité. Vous serez Mes témoins et, de même que J’ai envoyé Mes apôtres et disciples pour annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle, ainsi Je vous prie, Mes enfants, soyez vous aussi Mes témoins en un monde qui ne Me connaît plus, qui ne connaît plus Mes lois, qui ne connaît plus Mes enseignements, qui ne connaît plus la différence entre le monde et Mes fidèles.

 

Le monde est devenu paranoïaque, ce qui veut dire qu’il se surestime, qu’il a un orgueil démesuré, il est méfiant, agressif, susceptible, il a des jugements tendancieux. Tel est le monde moderne qui ne supporte aucune contestation de sa propre bien-pensance qui, en réalité, est une mal-pensance. Il refuse Dieu, il refuse de L’honorer, de Lui donner la première place, et il désobéit en chacun des Dix Commandements de Dieu.

 

Tel est le monde dans lequel vous vivez aujourd’hui et les prêtres de Mon Église ne le disent pas assez. Ils devraient reprendre chacun de Mes Dix Commandements et les détailler. Ils seraient eux-mêmes surpris de constater combien le monde est mauvais, pervers, nauséabond. Ce monde est impur, il tue ses enfants dans le sein de leur mère et les femmes elles-mêmes sont des mégères au lieu d’être de bonnes mères et de bonnes épouses. Les hommes et les femmes travaillent pour eux-mêmes et peu ont le temps d’élever leurs enfants en bons catholiques, dévoués et fervents. Les hommes et les femmes s’occupent souvent plus de ce qui leur plaît plutôt que de leur devoir d’état ; leur devoir d’honorer et d’aimer Dieu parfaitement est facilement oublié au profit de leurs envies et attraits passagers.

 

Je vous prie, Mes enfants, repassez en vue chacun de Mes Dix Commandements et faites un examen de conscience complet, sur votre vie entière et sur votre état actuel. Notez vos manquements et corrigez-les, car il ne vous reste plus beaucoup de temps. Quand les dérèglements et les complications dans votre vie quotidienne arriveront, il faut que vous soyez libres : libres de ne plus suivre les nouvelles à la télévision, libres de ne plus pouvoir accéder à l’internet, libres de manquer d’essence et libres de vous retrouver sans électricité. Ce ne sera pas différent de la manière de vivre des générations qui vous ont précédés et qui ne se plaignaient jamais de manquer de ce qu’ils ne connaissaient pas.

Mais vous, Mes enfants, détachez-vous de ces addictions qui vous lient au monde mauvais et qui ne vous apportent ni le bien ni la disponibilité à Dieu.

 

Les générations d’autrefois vivaient au rythme du soleil et ne se préoccupaient pas de connaître les faits divers des régions ou des contrées éloignées. Ils faisaient leur devoir d’état, ils travaillaient, ils élevaient leurs enfants et la vie régulière leur était propice. Mais petit à petit, le rouleau compresseur de la modernité est arrivé et les hommes en ont voulu toujours plus. Le bien qui s’ajoute au bien est légitime mais la progression du mal, de l’immoralité, de l’égoïsme et de la surenchère est néfaste. Tout ce qui est mauvais est appelé à disparaître, alors, Mes enfants, ne vous y attachez pas. Réservez-vous pour Dieu, pour Sa gloire et Sa Victoire.

 

Je vous aime, Je ne vous laisserai pas prendre par le démon vengeur et répressif. Vous êtes Miens, Je vous connais et Je vous protège. Soyez Mes fils et Mes filles bien-aimés et rendez-Moi votre amour.

Source

Publié dans Messages Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article