Notre Seigneur Via Sœur Beghe (Le monde invisible) : Récapitulatif - Dimanche 28 Novembre 2021

Publié le par monSeigneur et monDieu

Récapitulatif

 

Mes chers enfants,

Je suis le Seigneur Dieu, Jésus-Christ, le Verbe divin, Seigneur des nations et de chacun d’entre vous.

Je confie à Mon crayon le soin de reproduire cette lettre destinée à répondre à chacun de vous qui Me lisez car les mêmes questions sont souvent posées.

Si vous êtes catholiques, la question de revenir dans un autre corps (réincarnation) ne se pose pas. Vous êtes baptisés et par conséquent, vous êtes enfants de Dieu ; si vous vivez saintement, ce que Dieu demande à chacun de vous, vous aurez part à Son Royaume des Cieux. Si vous avez commis des péchés – ce qui est malheureusement le plus probable – et que vous n’y avez pas satisfait par des pénitences adaptées, tout en ne rejetant pas l’enseignement de Jésus-Christ venu sur la terre pour sauver tous les hommes – et Je dis bien ‘tous’, même ceux qui ne Me connaissent pas encore -, vous aurez un temps de purgatoire dans ce lieu destiné à reblanchir vos âmes tachées par les péchés non réparés.

Quand vous serez purifiés, après un temps adapté, vous quitterez le purgatoire pour entrer dans la joie et le bonheur du Paradis. Le Paradis est l’antichambre du Ciel, qui est la Demeure de Dieu et des saints. Le Paradis, et cela n’est écrit nulle part parce que c’est Moi Dieu qui vous l’apprend, est un lieu de sanctification parfaite, prélude du Ciel et destinée à préparer les saintes âmes qui s’y trouvent à entrer dans le Ciel comme fils de Dieu et frère de Jésus-Christ, dans une sainteté parfaite, tellement parfaite qu’elle ne peut quasiment pas s’imaginer.

Et puis, il y a les méchants, les pervers, les révoltés, les égoïstes, les jaloux et tous les autres, immergés dans les péchés capitaux, lesquels sont au nombre de sept: l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, l’impureté, la gourmandise et la paresse. Pour ceux-là, ainsi que saint Jean l’évangéliste cite Mes paroles : « (…) ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour la damnation » (Jn 5, 29).

Mais il y a beaucoup d’hommes naturellement bons, dévoués, accueillants, empressés à rendre service et à qui, selon une expression mal à propos, « on donnerait le Bon Dieu sans confession ». Cette expression est inexacte parce que tout homme a besoin de se confesser à Dieu et au prêtre qui Le représente, mais cette expression impropre sert à qualifier de « bonnes » personnes. Or ces « bonnes » personnes se trouvent dans toutes les religions et en quelque lieu de la terre. Ces personnes-là, qui ne connaissent pas Dieu, qui n’ont pas l’occasion de rencontrer un prêtre missionnaire, comme cela peut arriver sans faute de leur part, ces personnes ignorantes de la vérité divine enseignée par Jésus-Christ, ont été rachetée par le sacrifice de la Croix et, à leur mort (ceci, Je vous l’apprends) ces âmes sont dirigées vers des Limbes particulières, celles des païens qui ont été bons mais qui ne Me connaissent pas et, par conséquent, ne peuvent être Mes disciples. A ceux-là et parce que la Terre est l’unique lieu de l’univers où il est possible de connaître le Dieu Incarné et devenir Son frère par le baptême et une vie chrétienne, à ceux-là Je vous apprends que Je leur donne la grâce, par les mérites de Ma Croix, de se réincarner et devenir enfant de Dieu.

La sainte Église catholique n’enseigne pas cette connaissance car son rôle est de conduire vers le Ciel les enfants de Dieu et d’être missionnaire, c’est-à-dire d’aller chercher tous les hommes comme Je le leur ai demandé : « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui ne croira pas sera condamné » (Mt 28,19 & Mc 6,6).

Tout Mon enseignement, tout l’enseignement et la mission de la sainte Église consiste à convertir des incroyants, à leur apporter la foi en Jésus-Christ, l’unique Dieu et unique Sauveur ; et aux baptisés, à les fortifier en cette foi.

En parlant de la possibilité pour les incroyants de bonne volonté de revenir sur la terre dans un nouveau corps, afin d’être cette fois-ci enseignés de la grandeur et de l’importance d’être disciple de Jésus-Christ, J’ai, Moi votre Seigneur et votre Dieu, une nécessité à vous ouvrir l’esprit sur de nouvelles connaissances qui n’ont aucun rapport avec les croyances des fausses religions qui sont malheureusement nombreuses sur la terre.

Mais après le renouveau terrestre qui doit venir bientôt et qui est annoncé par de nombreux messagers du Ciel, les hommes entreront en un temps béni où la seule religion sur terre sera celle de Jésus-Christ. Toutes les personnes qui naîtront alors seront instruites de la belle religion enseignée par Dieu Lui-même (Jn 6, 45). Toutes les âmes qui séjournent encore dans les limbes des païens reviendront sur la terre en ces jours-là et toutes recevront la bonne instruction en ce millénaire de paix et de chrétienté. D’autres sont déjà revenues mais toutes ne sont pas revenues dans une famille catholique. Je sais ce que Je permets et pourquoi Je le permets, mais le message que Je veux donner aux hommes est qu’aucun homme ne se sauve malgré lui, comme aucun ne se perd malgré lui.

Par le Saint Sacrifice de la Croix, J’ai sauvé TOUS les hommes mais ceux qui Me rejettent et font le mal, ceux-là Je les condamne à la géhenne de feu éternelle.

Je demande à tous Mes fidèles qui ont connaissance de cette explication de rejeter toute ressemblance avec d’autres religions qui ne se réfèrent pas à Mon enseignement. Ces croyances sont fausses, inexactes et sans aucun lien avec l’enseignement divin. C’est par Ma Passion et Ma Croix que Je sauve, c’est par Ma Passion et Ma Croix que l’humanité tout entière peut avoir part à la Demeure de Dieu, éternellement. Mais pour cela, il faut nécessairement faire partie de la famille de Dieu : cela ne se peut qu’en étant baptisé, en étant uni à Jésus-Christ et en L’aimant totalement par l’obéissance à Ses lois et l’union sacramentelle.

En ne voulant pas être disciple de Jésus-Christ, on finit par se damner ; si on ne connaît pas Jésus-Christ, la grâce est donnée de revivre une autre vie pour atteindre la nécessaire union avec Lui et la Vie éternelle (Jn 6, 54).

Chers enfants qui recevez cette lettre, soyez dans la joie de comprendre que Je n’abandonne aucune de Mes créatures, Je donne à toutes la possibilité de Me connaître, de M’aimer, d’être avec Moi pour l’éternité mais… à condition de le vouloir.

La sainte Église enseigne le chemin de la vie éternelle et Moi, le Seigneur, Je soulève un coin du voile du monde invisible. C’est une grâce et Je vous en offre la primeur. Sinon, sans cette possibilité de revenir sur la terre pour connaître Jésus-Christ, que deviendraient toutes ces âmes ? Puisqu’elles ne seront pas sauvées malgré elles, doivent-elles alors être damnées alors que Je suis venu sur terre pour sauver toute l’humanité ? Je Me suis offert pour elles aussi sur la Croix et elles viendront à Moi : « Et Moi, élevé de terre, J’attirerai à Moi tous les hommes » (Jn 12,32).

Je suis le Centre de toute chose, « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, nul ne va au Père que par Moi » (Jn 14,6).

C’est par cette révélation de la réincarnation des âmes ignorantes que la vérité des évangiles se raffermit et que toute contradiction ou incompréhension disparaît.

Soyez en paix, Mes enfants, Je veux la totalité de Mes enfants en Mon Royaume, ceux qui sont Mes enfants et ceux qui doivent encore le devenir. Que la paix soit avec vous, cette paix intérieure que le monde ne peut donner.

Je vous bénis et vous laisse dans les bras de Ma très sainte Mère, qui est aussi votre Mère.


Source 

Du blog : Gilles V, ceci répond également au questionnement que vous avez partagé avec moi et dont je vous ai répondu en partie sous le message initial

Publié dans Messages Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article