La Présentation au Temple

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

 

« mes yeux ont vu ton salut » a dit Ton juste, Seigneur !

mais moi je suis là, à continuer à te chercher ailleurs,

à vouloir me taire,  et à rechercher les congratulations

que mes paires vont m’octroyer pour restreindre l’action

à laquelle tu m’as conviée et que j’ai librement acceptée.

D’où me vient ô mon Seigneur cette gangréneuse opacité ?

Viens à mon aide, tout comme tu l’as fait pour Barthimée.

Aveugle, je le suis, car par choix je ne T’ai pas assez aimé.

Pourtant je sais que : 1) le Seigneur dit à son Serviteur

« c’est trop peu que tu sois mon Serviteur,

pour ramener de l’exil les tribus de Jacob,

je ferai de toi la lumière des nations

pour que mon salut atteigne les extrémités de la terre ».

Au lieu de t’accueillir comme les nations païennes, je erre.

Pour qui et quoi, je prostitue les passions

que pour évangéliser, tu as doté ce triste snob,

sourd de surcroît qui, au lieu de permettre cette rencontre,

se cloisonne et fait tout ce qu’il peut, pour aller à l’encontre

des plans établis pour que se produise la révélation de Ton dessein de salut.

Ce dessein de révélation et de salut qui ne peut se limiter qu’à Israël,

et embrasse d’emblée l’humanité entière, alors même qu’il passe par Israël.

Éclaire moi, procure moi la santé de l'âme et du corps, délivre moi des ténèbres,

 de l'erreur et du vice, montre moi ce qui est agréable à Dieu, Ô Divine Lumière,

et mérite moi l'entrée dans le séjour de l'éternelle lumière. Afin que juste avant,

cette fois, heureux et confiant, je puisse avec foi tout comme Syméon le put

Te prendre, Toi tout petit enfant : Dieu dans mes bras ! Te bénir en disant :

 

« Maintenant, ô Maître,
tu peux laisser ton serviteur s'en aller dans la paix,
selon ta parole.
Car mes yeux ont vu ton salut,
que tu as préparé à la face de tous les peuples :

lumière pour éclairer les nations païennes,
et gloire d'Israël ton peuple. »

(Lc 2, 29-32) 

1) Isaïe (49, 6)

 
 
texte de monSeigneur et monDieu du 01/02/09                                                                                                                                                                               
                                                                                                                                                       


       - « 
Rabouni ! Rabouni ! »

                                 - « Que veux-tu que je fasse pour toi ? »

                                                                               Mat 7 : 7-12 Marc 10:46-52

                                          - « Maître, fais que je voie de nouveau !»

Publié dans Religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
"Mais le problème est peut être là : nous aspirons tous croyons nous à la paix, mais chacun de nous à titre individuel ou collectif fomente en son cœur un désir de suprématie avoué ou non."
"le Maître de la Paix, le Seigneur des Armées est venu parmi nous en Seigneur désarmé afin de nous montrer que la paix ne s’acquiert pas par la violence, mais par l’amour mutuel.

Lui seul est en mesure de nous dispenser cet amour afin que en le réfléchissant les uns sur les autre, nous parvenions par pure grâce à tendre ainsi à l’unité qui seule est garante de Sa Paix. "

Ne vois-tu pas ce qu'il y a dans ce que tu dis?
Tu annonces que nous avons tous -mais Dieu sait mieux ce que les cœurs recèlent, et il en est des pieux qui se sont rapporochés de Lui- et tu prêche finalement à la conversion dans l'Eglise comme seule et unique solution. N'est-ce pas là un désir de suprématie?
Je ne veux pas te heurter, mais si je soutien complètement ton effort vers la foi partagée à l'humanité et la lutte contre les intérêts particuliers qui sont signes de désamour, si je soutien complètement ta vision d'amour et de mobilisation pacifique, saches que les musulmans sont passés par le Messie, ils ont pris le Chemin. Bien sûr pour toi ils se sont égarés, mais qu'importe!
La prière, oui, mais le travail est adoration, le fait d'évoquer les attributs de Dieu est adoration, dont l'Amour et la Paix, et le fait d'oeuvrer pour son prochain est adoration, c'est même ici-bas intercession, quoique cela ne sera plus de notre ressort dans l'Au-Delà, sauf si Dieu le veut.
Alors je t'en prie, daigne faire un signe de paix en montrant le signe de ta fraternité avec les victimes qui vont à nouveau s'amonceler.

Que la paix soit sur toi, ainsi que la grâce et la miséricorde.
Répondre
M


Bonjour Salam,


 


« et tu prêche finalement à la conversion dans l'Eglise comme seule et unique solution. N'est-ce pas là un désir de suprématie? »  Dis-tu !


 


Non pas un désir, mais une réalité que je ne cherche pas à contester.


Dieu est mon Créateur et en tant que tel je lui dois à lui seul adoration et obéissance car il est la Lumière Suprême, la
Bonté, l’Amour et la Miséricorde.


Il est également le seul juste, mais me sachant pécheur, je préfère implorer sa Grâce et sa Miséricorde !


Aussi je ne dois la première place qu’à Lui et ne mets rien d’autre sur le même plan. C’est pour cela que je tends à obéir aux
recommandations de mon Dieu qui en l’occurrence me demande d’aimer mon prochain et même mon ennemi. Donc il n'est pas l'initiateur de actes de terrorisme et de nos guerres - où sous tendent bien
souvent des intérêts d'appropriation des richesses du sous sol - fromentés par des gens avides qui ne subissent pas les conséquences des conflits qu'ils alimentent en fournissant en outre
des armes aux différents protagonistes et en exacerbant leurs différents.


Mais Seul, je n’y parviens pas à aimer mon prochain, aussi je prie afin que Dieu infuse en moi son Amour qu’alors je parviens à réfléchir sur
l’autre. Et comme Dieu ne tient pas à ce que je tombe dans l’idolâtrie, Il me recommande d’aimer autrui « comme moi même » et non davantage !


Je ne puis faire pour autrui plus que ce que je fais pour moi, par obéissance aux désirs de Dieu, qui Lui me demande de m’abandonner
totalement, de revêtir Sa cuirasse et Ses armes de guerre en tant que soldat de Son Armée sous Ses Ordres. Or  Dieu me demande : 


 


MESSAGE DE NOTRE MÈRE MARIE À « LITTLE MARY » (PETITE MARIE) - 11 avril 2007 « Ma fille, prie, prie pour ces enfants qui ajoutent des blessures au Cœur Sacré de Jésus. Prie pour la
conversion de tous les pécheurs et pour la paix dans le monde.
La prière est votre protection et à travers la prière le malin s’enfuira. (…)


Sans davantage de prière, mes enfants tomberont plus profondément dans l’abîme; sans davantage de prière, les
combats s’accentueront. La prière, le sacrifice et la pénitence sont nécessaires, donc s’il vous plaît, répondez aujourd’hui. Répondez en vivant véritablement tout ce que je vous enseigne. Lâchez vos désirs et
suivez Jésus à chaque journée nouvelle. (…)



Je te signale que pour le Chrétien, l’enfant de la Promesse faite à Abraham,
c’est Isaac le fils légitime et non Ismaël, l’enfant de la servante qui n’est que la preuve que l’homme ne doit pas vouloir agir au lieu et place de Dieu, il doit attendre l’Heure de Dieu qui
n’est jamais la même que la nôtre et la réalisation de Son Plan qui n’est jamais tordu comme le nôtre. L’homme doit apprendre à implorer Dieu, à le prier, à l’adorer et n’agir que lorsque Dieu
lui en intime l’ordre et là je ne reçois qu’ordre de prier pour tous, mais pas de prendre position pour l’un en portant un signe extérieur.


Les seuls signes extérieurs que j’accepte d’arborer sont ceux de Dieu qui d’ailleurs risque de me causer des difficultés quand viendra la
tyrannie de l’impie. Mais il faut assumer ses choix et Dieu n’abandonne jamais sa créature.


Aussi Jésus descendant en ligne directe de David est le Messie annoncé depuis l’origine : Il n’est pas prophète mais Dieu incarné pour
assurer le paiement de la rançon du péché originel et redonner ainsi aux hommes qui acceptent de se plier à la Loi de réintégrer par pure grâce le giron paternel.


Notre Dieu est Unique et Trine : Le Père, le Fils son Verbe qui s’est incarné en la personne humaine Jésus qui est à la fois totalement Dieu et
totalement  homme (surtout durant Sa Passion), et leur Esprit Commun : l’Esprit-Saint. Tous Trois Personnes Distinctes mais Unitaires ne forment
qu’un et Seul Dieu et en Chacune des Personnes réside la totalité de la divinité. Le Père, le Fils et l’Esprit sont individuellement 100% Dieu et l’ensemble  des Trois personnes est aussi égale à 100%. C’est le mystère de la Trinité que notre petit cerveau d’humain ne peut intégrer, malgré nos présomptions.


 


    Dans le cas présent Dieu dit :


Ecoutez moi, Israël et Ismaël : Je suis la résurrection et la vie éternelle


 


Et pour mieux te faire comprendre pourquoi je pense que ma possibilité d’action, dans ce conflit Israélo-palestinien, réside dans la
prière, lis les messages sur un site qui à mon sens est assez  édifiant  :


http://detarle.club.fr/catho/musulman.htm


 


Que Dieu te bénisse et te garde, ainsi que tout les tiens.



 


Enseignement de Jésus à Joseph X - transmis par le Père Melvin Doucette (Canada) - Mardi 3 février 2009« Je vous invite tous à devenir mes amis en cultivant chaque jour une relation familière avec moi. C’est surtout par la prière que ce lien
intime peut se développer : alors mettez-vous en prière souvent. Je déverserai sur vous des grâces nombreuses et vous grandirez en sainteté. »





Salut Salam 
je t'invite à aller lire un article sur mon blog :


 


 
  GAZA : OBAMA PARLE ENFIN DE… BEN LADEN


S
Chers frères et soeurs,
chers ami(e)s,
chers concitoyens,
Que la Paix soit sur vous.
Cette paix, nous la chérissons tous,
nous la désirons tous.
En France et ailleurs,
nous goûtons à cette paix depuis 1962 environ.
Jamais depuis notre vie ici n'a été menacée de basculer à cause de la guerre,
mais nous avons vu
-et certains d'entre nous ont connu ailleurs-
le drame et l'horreur inévitable que contient toute guerre.

En ces heures graves,
nous recevons la peine immense
des victimes de l'interminable guerre israëlopalestinienne.
Juifs, chrétiens de tous bords, musulmans de tous bords et autres
souffrent de ce sang qui coule à flots depuis 60 ans.
L'hémoragie de la Palestine ne s'interrompt que rarement,
dans des conditions insoutenables,
pour durée condamnée à s'écourter
et s'achever irrémédiablement dans de nouveaux assauts désespérés.

A chaque assaut de l'Etat d'Israël,
grandit dangereusement la haine du peuple juif,
le peuple Israël.
Chaque attaque baptisée riposte déclenche un nouveau massacre
et une nouvelle vague de hargne et de colère,
dont patissent les juifs du monde entier,
s'obligeant à défendre encore un rêve déchu qui leur est cher,
et sans lequel leurs souffrances passées ne sembleraient avoir de sens:
le rêve du rappel en Terre Promise,
récupéré par des idéologues de la conquête maximale à tout prix,
les sionistes.
Hier encore, seuls les fascistes et les néonazi,
ainsi que d'autres sortes d'extrémistes aux conceptions racistes
dénonçaient le sionisme.
Tant nous voulions pardonner et comprendre
après la détresse endurée sous le reich allemand.

Aujourd'hui, les horreurs et les violations de droits fondamentaux perpétrés
ont hissé -dans les nombreux esprits excédés- le peuple juif,
à nouveau, en "ennemi des peuples opprimés",
à cause de cette politique du bulldozer.
Les partisans de la paix y sont pourtant nombreux!
Ils aspirent à la paix
tout autant que nous aspirons
à conserver la paix ici.

Quant aux palestiniens,
tant de larmes ont coulé depuis six décennies,
mêlées à tant de sang,
tant de vies ont été fauchées ou confisquées,
tant de familles ont disparu ou été réduites à la terreur
et aux mauvaises moeurs des armées d'occupation
que l'on s'étonne toujours de les voir se battre encore,
avec dignité plus souvent qu'avec rage.

Aujourd'hui qu'Ehud Olmert annonce une nouvelle "riposte disproportionnée"
aux ripostes gazéennes qui ont fait deux morts après la pluie de bombes
qui chez eux a fait -aux dires des israëliens-
au moins 600 morts,
Aux dires du Hamas,
plus de 1300.
Depuis 1948,
750 000 palestiniens ont été victimes de cette guerre sans fin.

Levons-nous courageusement pour la paix:
envoyons un signe de paix pour les israëliens,
par un signe d'amour pour les palestiniens...

...Portons tous, chaque fois que nous en avons le droit
le kéfié palestinien.

Par cet acte, accompli par des français de souche,
des immigrés, des touristes, des juifs,
des descendants de la migration,
par toutes les couches de la population,
en tailleur et costume autant qu'en jean basquet,
nous pouvons montrer que nous aimons la Palestine,
que nous aimons les palestiniens,
et que lorsque l'on nous voit vivre des peines ou des moments de joie,
des moments de colère ou des moments de honte,
nous aspirons à la paix pour tous les hommes,
à la dignité pour tous les hommes et toutes les femmes,
au droit à la vie pour tous les enfants du monde.

Faites ce geste simple: portez le kéfié
pour dire tout ceci sans avoir autre chose à faire
que sourire et vivre en paix.

Que la paix, la grâce et la miséricorde soient sur vous,
et qu'innondant de vous,
elle coule jusqu'au peuple de Palestine.
Amîne.
Répondre
M


Bonsoir Salam,



« Les partisans de la paix y sont pourtant nombreux! Ils aspirent à la paix tout autant que nous aspirons à conserver la paix ici. Quant aux palestiniens, tant de larmes ont coulé depuis six
décennies, mêlées à tant de sang, tant de vies ont été fauchées ou confisquées, tant de familles ont disparu ou été réduites à la terreur et aux mauvaises mœurs des armées d'occupation que l'on
s'étonne toujours de les voir se battre encore, avec dignité plus souvent qu'avec rage. » dis tu.
Mais le problème est peut être là : nous aspirons tous croyons nous à la paix, mais chacun de nous à titre individuel ou collectif fomente en son cœur un désir de suprématie avoué ou
non.


 


Nous voulons la paix selon nos critères et avons oublié que le Maître de la Paix, le Seigneur des Armées est venu parmi nous en Seigneur
désarmé afin de nous montrer que la paix ne s’acquiert pas par la violence, mais par l’amour mutuel.


Lui seul est en mesure de nous dispenser cet amour afin que en le réfléchissant les uns sur les autre, nous parvenions par pure grâce à tendre
ainsi à l’unité qui seule est garante de Sa Paix.


 


Que nous soyons Juifs, Palestiniens, Birmans, etc.. tous nous avons le droit de vouloir être en paix avec nous même et avec le monde. Mais tant
que le Monde, donc chacun de nous, continuera à nier l’existence de Dieu et de Ses Lois, tant que nous continuerons à idolâtrer les perversions que nous proposent sans répit nos sociétés
matérialistes, alors nous demeurerons comme des pantins entre les mains de Satan que nous nourrissons continuellement par nos recherches quotidiennes de plaisirs effrénés conduisant à restreindre
la liberté de notre prochain sans que pour autant nous estimions ne pas en avoir le droit.



Aussi chaque jour par nos désintéressements du sort de l’autre, égoïsmes, égocentrismes, ethnocentrisme, jugements, vols, viols, meurtres, avortements, etc.. nous somme responsables et coupables
de ce qui se trame et se met en scène à l’échelon mondial.


Les drames internationaux : violence, terrorisme, guerre, dictature, génocide, et leurs conséquences que doivent subir chaque jour dans
leur chair, physiquement et /ou psychiquement des populations ballotées par des évènements dans lesquels elles sont parfois même prises en otage, les intérêts causes étant très souvent dissimulés
au plus grand nombre.



Mais quel qu’il soit, tant que nous n’abdiquerons pas en reconnaissant la Souveraineté de notre Dieu Créateur nous resterons la proie de la barbarie.


Donc bien que touché par la détresse de ton cri, je ne puis te donner d’autre réponse que celle là : Prie, prie, prie, implore la miséricorde divine ( c’est la
seule arme dont je dispose et use avec confiance) pour que le règne de Dieu soit enfin établi et que: juifs, palestiniens, chrétiens, musulmans, …… chacun en qualité d’enfant de Dieu nous
puissions enfin vivre et nous côtoyer dans la Paix de ce Dieu qui nous aime sans retour jusqu’alors.



Que le Dieu Tout Puissant « ….lumière pour éclairer les nations
païennes, et gloire d'Israël ton peuple. »
mais Israël qui tout comme le reste du monde reste
sourd à Son appel, te bénisse et te garde ainsi que tous les tiens, que sa Miséricorde s’exerce en faveur de tous les opprimés
aussi bien israëlites que palestiniens ; mais aussi vis à vis de  toutes les victimes des abus en tout genre qui se perpétuent de part le monde
parfois même en toute légalité car notre monde va si mal qu’il ne sait plus distinguer le bien du mal !