Chapelet de la Divine Miséricorde

Publié le par monSeigneur et monDieu

Le 14 septembre 1935, Sœur Faustine entend les mots suivants : " Dis toujours le chapelet que je t'ai appris. Celui qui le dit fera l'expérience de ma Miséricorde, sa vie durant, et surtout à l'heure de sa mort."

Le chapelet de la miséricorde divine a été enseigné par le Christ lui-même à Sœur Faustine Kowalska, lors d’une de ses nombreuses apparitions dont il la gratifia. Il lui demanda d’être l’apôtre de sa miséricorde. Voici entre autre ce que le Christ a déclaré : 

« Récite chaque jour et sans cesse ce chapelet que je t’ai enseigné…Quiconque le récitera, obtiendra à l’heure de la mort une grande grâce de ma miséricorde. »

« Tu feras de grandes choses si tu t’abandonnes entièrement à ma volonté en disant :Qu’il en soit non pas comme je veux, mais selon Ta volonté,ô Dieu . Sache que ces paroles prononcées du fond du chœur transportent l’âme en un instant au sommet de la sainteté »

« Ma fille, à chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, plonge-toi toute entière en ma Miséricorde, adore-la et glorifie-la. […] A cette heure là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres »

« En cette heure, je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie par ma Passion. C’est une heure de grande miséricorde pour le monde entier »


Ce chapelet se récite sur un chapelet normal 


Voici comment réciter le chapelet : 

  • Au début, sur la croix, réciter : 1 Notre Père, 1 Je vous salue Marie et 1 Je crois en Dieu. 
  •   Sur les gros grains du chapelet dire :

« Père Eternel, je t’offre le Corps et le Sang, l’Ame et la Divinité de ton Fils bien aimé, Notre Seigneur Jésus Christ.

En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier. »

  •    Sur les petits grains du chapelet, dire 

« Par Sa douloureuse Passion,

Sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier »

  •    A la fin du chapelet, on dit 3 fois : 

« Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel,

Prends pitié de nous et du monde entier » 

  • Puis on ajoute 3 fois : 

« Jésus, j’ai confiance en toi ! » 

  • On termine avec le signe de croix.

 

NB : On peut aussi, à la fin du chapelet, prononcer du fond du cœur les paroles enseignées par Jésus : 

« Qu’il en soit non pas comme je veux, mais selon Ta volonté,ô Dieu »

On peut également, si notre chapelet est destiné à un pécheur, réciter « avec un cœur repentant et avec foi », la prière suivante : 

« Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Cœur de Jésus comme source de miséricorde pour nous, j’ai confiance en vous »

cf également :http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/2015/04/neuvaine-a-la-divine-misericorde-jour-apres-jour-du-vendredi-saint-au-dimanche-de-la-divine-misericorde.html

Publié dans Prières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article