Promesses à ceux qui honorent le Précieux Sang du Christ

Publié le par monSeigneur et monDieu

Promesses à ceux

qui honorent

le Précieux Sang du Christ

 

  1. Ceux qui quotidiennement offrent au PERE Céleste leur travail, leurs sacrifices et leurs prières en souvenir de Mon TRES PRECIEUX SANG et de Mes PLAIES en réparation de leurs actes pourront être certains que leurs prières et leurs sacrifices sont gravés dans Mon CŒUR et qu’une grande grâce du PERE Céleste les attend.

 

  1. A Ceux qui offriront leurs souffrances, leurs prières et leurs sacrifices en union avec Mon TRES PRECIEUX SANG et Mes PLAIES pour la conversion des pécheurs, le bonheur de l’éternité sera deux fois plus fort et, sur la terre, ils seront capables de convertir de nombreux hommes par leurs prières.

 

  1. Ceux qui offrent Mon TRES PRECIEUX SANG et Mes PLAIES, en contrition de leurs péchés, connus et inconnus, avant de recevoir la SAINTE COMMUNION peuvent être certains qu’ils ne feront jamais une COMMUNION indignement et qu’ils obtiendront leur place au PARADIS.

 

  1. A Ceux qui, APRES LA CONFESSION, offrent Mes SOUFFRANCES pour tous les péchés de toute leur vie et récitent, de leur propre volonté et en guise de pénitence, le Rosaire des SAINTES PLAIES, je rendrai leurs âmes aussi pures et belles comme après Le Baptême et c’est pourquoi elles peuvent prier, après une semblable Confession, pour la conversion d’un grand pécheur.

 

  1. Ceux qui quotidiennement offrent pour les mourants de la journée Mon TRES PRECIEUX SANG, alors qu’au nom du mourant ils expriment de la douleur pour les péchés pour lesquels ils offrent Mon TRES PRECIEUX SANG, peuvent être certains de voir s’ouvrir les Portes du CIEL pour les Nombreux pécheurs et ils peuvent espérer pour eux une belle mort.

 

  1. Ceux qui honorent Mon TRES PRECIEUX SANG et Mes PLAIES avec une profonde méditation et Les offrent plusieurs fois par jour pour eux-mêmes et pour les pécheurs connaîtront et goûteront déjà sur terre la douceur du CIEL et ressentiront une profonde paix dans leurs cœurs.

 

  1. Ceux qui offrent à Ma PERSONNE, en tant qu’unique DIEU de toute l’humanité, Mon TRES PRECIEUX SANG et Mes PLAIES, en particulier celles de la Couronne d’Epines, pour couvrir et remédier aux péchés du Monde, peuvent être réconciliés avec DIEU, obtenir de nombreuses grâces et indulgences pour de graves punitions et obtenir l’INFINIE MISERICRORDE du CIEL pour eux-mêmes.

 

  1. Ceux qui, se trouvant gravement malades, offrent pour eux-mêmes Mon TRES PRECIEUX SANG ET Mes PLAIES ainsi que leur maladie et implorent par l’intermédiaire de Mon TRES PRECIEUX SANG, de l’aide et la santé, sentiront immédiatement leur douleur s’apaiser et ils noteront une amélioration ; s’ils sont incurables, ils devront persévérer car ils seront aidés.

 

  1. Ceux qui, se trouvant dans un grand besoin spirituel, récitent les Litanies de Mon TRES PRECIEUX SANG et Les offrent pour eux-mêmes et pour toute l’humanité, obtiendront de l’aide, une consolation céleste et une profonde paix ; ils obtiendront la force de lutter contre la souffrance où ils en seront guéris.

 

  1. Ceux qui inspirent à d’autres le désir d’honorer Mon TRES PRECIEUX SANG et de l’offrir à ceux qui l’HONORENT plus que tous les biens et les trésors du monde et ceux qui accomplissent souvent avec une profonde foi et amour l’adoration de Mon TRES PRECIEUX SANG auront une place honorifique près de Mon TRONE et ils disposeront d’un GRAND POUVOIR d’aider les autres, en particulier, celui de les convertir.

 


Le miracle Eucharistique de Lanciano

La chair et le sang miraculeux de Lanciano sont tels que si on les avait prélevés le jour même sur un vivant. Or, dans l'Eucharistie, c'est bien un vivant qui se donne à nous, jésus, le ressuscité de Pâques, qui avait déclaré : « Je suis le Pain vivant descendu du ciel et ce que je donne, c'est ma chair pour la vie du monde. » Lorsque nous communions, nous mangeons vraiment, de manière sacramentelle, une chair réelle, animée et glorieuse, et nous buvons le sang vivant de l'Homme-Dieu qui, sorti du tombeau, ne peut plus mourir.

D'autre part, la chair de Lanciano est un tissu du cœur. Or, celui-ci symbolise, plus que toute autre partie du Corps du Christ, l'amour que ce dernier nous témoigne. Certes, en communiant, c'est le Corps tout entier du Seigneur que nous recevons sous les saintes Espèces, mais c'est d'abord son Cœur qui se donne à nous dans le « sacrement de son amour ». Se réalise alors pour chacun de nous la parole de saint Jean : « Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'à la fin », jusqu'à sa mort sur la croix assurément, mais surtout jusqu'à se donner à eux en nourriture, leur communiquant ainsi le bénéfice de sa mort rédemptrice et de sa vie glorieuse.

Publié dans Religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article