Carême 2010

Publié le par monSeigneur et monDieu

SEMAINE SAINTE – 4 : jeudi saint 1er avril

 

 

 

      Partout sur la planète,

            Jésus est présent

là où il y a une hostie consacrée.

 

 

           Un enfant qui entre pour la première fois dans une église se pose beaucoup de questions. Une chose retient particulièrement son attention : qu’est-ce que c'est que ce petit placard, avec une lampe rouge ? Tout chrétien sait que Jésus a réalisé sa promesse : « Je serai avec vous jusqu’à la fin des temps » (Mat 28, 20). Il faudra donc expliquer à ce jeune ce qu’est l’Eucharistie, présence mystérieuse et très réelle de Jésus sous les apparences d’un morceau de pain (appelé hostie).

 

           La chrétienté mondiale vit de cette croyance. Deux milliards de chrétiens reçoivent chaque dimanche cette hostie qui va les soutenir pendant  la semaine à venir.

 

            Depuis vingt siècles les chrétiens construisent des églises. Leurs styles sont différents, mais toutes ont le même point de convergence : le tabernacle. En Bavière, l’une des réussites les plus parfaites est sans aucun doute l’église de Wies, où structures, peintures et sculptures aboutissent toutes à ce point central.

 

           Bien sûr des prodiges eucharistiques, comme on en trouve un peu partout dans l’histoire de notre peuple, viennent, s’il en est besoin, affermir cette croyance. Certes ce ne sont pas des preuves, mais des évènements qui nous appellent à réfléchir sur cette croyance fondamentale.

 

 

 Prière : 

                      Seigneur, le jeudi saint nous célébrons ta nouvelle présence. Chaque dimanche nous te fêtons comme tu nous l’as demandé : « Faites ceci en mémoire de moi ! » (Luc 22, 19)

 

 

 

 

Dans son livre paru en français en 1993, intitulé Appelés à la communion, Comprendre l'Église aujourd'hui, le Saint Père Benoît XVI, alors qu'il était Cardinal préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, nous fait aussi entrer dans le mystère de la communion eucharistique et comment l'Eucharistie édifie l'Église comme Corps du Christ.

 

Voici un bref passage de son livre (p. 30-31) qui nous fait voir comment l'Église naît et s'édifie «perpétuellement» dans l'Eucharistie.

 

Le Seigneur «nous donne son corps, et en disant cela nous devons saisir le mot «corps» à la lumière de la Résurrection et dans le contexte sémitique de saint Paul, où il désigne l'essence de l'être humain, qui ne s'absorbe pas dans le corporel, mais qui l'englobe. Le Christ nous donne sa substance propre. Lui qui, en tant que ressuscité, a conservé sa forme corporelle d'une autre manière. L'action extérieure de la manducation symbolise la compénétration intime de deux sujets, (...). Dans la communion, la barrière apparemment infranchissable de mon moi est levée; cela est possible car Jésus s'est préalablement rendu entièrement accessible. Il nous a absorbé en Lui, et s'est livré à nous totalement. La communion entraîne la fusion des existences. De même que le corps assimile la nourriture, matière étrangère nécessaire à la vie, de même mon moi est «assimilé» à celui de Jésus; il lui devient semblable dans un échange qui brise toujours davantage les lignes de séparation. C'est le sort de tous les communiants; ils sont tous assimilés à ce «pain», et ensemble ils ne forment qu'un seul corps.

 

Voilà comment la communion édifie l'Église en ouvrant une brèche dans la muraille de la subjectivité et en nous réunissant dans une profonde communauté existentielle. La formule « L'Église est le Corps du Christ » veut dire que l'Eucharistie, dans laquelle le Seigneur nous donne son Corps et fait de nous un seul corps, est le lieu de naissance perpétuel de l'Église; Il renouvelle sans cesse sa fondation. L'Église acquiert dans ce sacrement le maximum de densité, où que ce soit, tout en restant unique, comme Lui.»

 

Extrait d’un article L'Eucharistie, lieu de naissance perpétuel de l'Église

Par Yves Fecteau, lundi 17 décembre 2007 ecdq.tv/blogue

 

Publié dans 40 jours--->Pâque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article