Enseignement du Seigneur sur le vaccin, le 19 septembre 2009

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

à Plantagenet par la Fille du Oui à Jésus

 

(…) Cessons de nous inquiéter pour ce qui vient. Il y en a qui se demande : « Est-ce qu'on va accepter le vaccin? » Si moi, je ne peux rien pour toi, si je peux rien pour toi, croyez-vous qu'un vaccin va pouvoir plus que nous ? Mais si on s'abandonne en Dieu, si chacun de nous s'abandonne en Dieu, croyez-vous que Dieu est plus puissant qu'un vaccin?

 

Mais soyons tous ensemble, et disons : « Dieu, tu t'arranges avec ce vaccin-là », mais gardons une once d'inquiétude en nous, eh bien nous en vivrons les conséquences.

 

Satan va tout faire pour qu'on s'inquiète, il va en mettre des esprits impurs autour de nous :"Bien, voyons donc, tu aurais dû accepter le vaccin, regarde l'autre, il est malade. Fais donc comme tout le monde, eux vont accepter et toi, accepte donc. Tu n'as pas peur de la mort? Tu ne sais pas que tu pourrais être malade longtemps? Qui va payer les paiements de ta maison? Et on pourrait en accumuler, hein, des tentations? Ils sont passés maîtres là-dedans. Ils sont les tentateurs. Alors, ne répondons pas à ce monde et disons : Non, je refuse (ce vaccin)". Donnons à Jésus ce qu'il attend de nous. Il veut, Jésus, qu'on lui donne les tentateurs et lui va les enchaîner au pied de sa croix. Il veut guérir nos mouvements de vie malade. Alors, pour guérir nos mouvements de vie malade, Dieu va permettre qu'ils viennent nous tenter. Et tout cela pour nous permettre qu'on lui donne les tentateurs afin que lui les enchaîne au pied de sa croix.

 

* * * * * * *

 

Dieu sait ce qu'il fait. Alors, à nous de s'accomplir. Il nous a montré depuis 2008 que nous devions refuser. Il nous a montré quoi dire pour que les esprits impurs se retrouvent au pied de sa croix. Eh bien, faisons ce qu'il nous demande. Si cela était pour ce que nous, nous avions accepté de vivre dans nos conséquences à cause de nos mauvais choix. Tout cela, nous avons dit : « Non, je refuse, merci Jésus de les envoyer au pied de la croix ». Combien d'entre nous avons fait cela jour et nuit, recommençant, recommençant, recommençant! Eh bien, continuons, continuons, continuons! Nous avons vu des changements dans notre vie, nous avons vu notre paix toujours nous maintenir. Encore aujourd'hui, nous recevons des « claques en arrière » et on continue dans notre paix parce que nous avons vu l'agir de Dieu, nous avons ressenti ce qu'il voulait pour nous : des guérisons. Combien ont ressenti la paix alors qu'ils venaient de refuser et de dire : « Merci Jésus de l'envoyer au pied de la croix? » Pouvez-vous lever la main? Eh bien, vous ne pouviez ressentir la paix sans avoir été dans la guérison. Alors, il y a de la guérison en vous. Eh bien, si je vous demandais : « Avez-vous ressenti seulement qu'une seule fois la paix ou plusieurs fois la paix? Vous ne pouviez ressentir encore la paix sans que d'autres enfants dans le monde entier reçoivent des guérisons. Voilà la purification de la chair.

 

Vous avez entendu le Seigneur tantôt. Il nous a parlé que nous étions pour voir ce que nous avions fait. Alors nous allons vivre l'Illumination des consciences avant la Grande Purification. Ce qui va réveiller beaucoup d'enfants qui portent un oui et qui n'ont pas encore prononcé leur oui, mais qui le portent. Alors, lorsqu'ils verront et lorsqu'ils donneront leur oui, savez-vous combien de guérisons on recevra? Ils recevront des guérisons et nous recevront des guérisons, car la miséricorde de Dieu, c'est l'eau qui lave et le sang qui purifie. Et Dieu nous a bien dit tantôt : «C'est près, très près, mes enfants». Alléluia.  Cela sera ressenti en eux, Alors, ils goûteront à la miséricorde de Dieu et cela sera un choix dans leur vie, dans ce qu'ils sont. Cela ne se fera pas comme au moment de la Grande Purification. La Grande Purification, vous n'aurez pas de choix. Votre volonté humaine sera en vous et elle s'accomplira. Mais l'Illumination des consciences se fera avec votre volonté humaine, mais toujours dans vos choix, le vôtre. Mais à la Grande Purification, vous n'aurez pas le choix.

La première : profitons de la miséricorde de Dieu. Nous allons voir ce que nous avons fait, mais cela sera toujours un choix. Nous sortirons de là : oui, c'est vrai, je dois aimer mon Dieu, je dois suivre les dix commandements de Dieu, regarde donc ce que j'ai fait : j'ai négligé ci, j'ai négligé ça (.)

 

Il restera un temps encore. Lorsque nous vivrons la Grande Purification, cela se fera avec la justice d'amour de Dieu, la justice d'amour de Dieu, là où les enfants de Dieu qui portent un oui devront dire leur oui à Dieu, ils devront le dire, ça c'est la Grande Purification : 3 jours de noirceur. La Grande Purification, là où se fera la justice d'amour de Dieu, se fera en nous et nous seront obligés de prendre position : "Je veux de Dieu", mais il y a en nous des enfants qui le veulent mais qui ne sont pas prêts encore à délaisser ce monde où le matériel est trop attirant pour eux, pas encore; où les sens les maintiennent dans des plaisirs qui ne sont pas bons pour l'âme ni pour la chair d'ailleurs. On a qu'à penser au sida : conséquence.

 

Alors, nous allons vivre l'illumination des consciences comme le Seigneur nous en a parlé tantôt. Alors, il se sert de nous pour guérir des enfants qui ont besoin de se sentir aimés d'eux-mêmes…

Publié dans Messages Fille du OUI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article