Jean, messager d’Amour - La Sainte Famille ....

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

 Ce n’est pas une attitude d’attente ou de passivité, mais un engagement quotidien que vous devez donner par votre exemple, par votre ouverture d’esprit, par la prière et la fréquentation des saintes Messes

 

Bien chers amis en Jésus et Marie,

 Comme le dit Jean, à l’exemple de la Sainte Famille, la famille doit être une communauté où se partagent les joies et les peines, l’amour et surtout où est engendrée la vie. Cette vie qui est le plus grand don que nous recevons de Dieu.

 Avec toute notre affection et en union de prières

Yvette et Robert (24.03.2014)

 

Petit rappel : Le 13 décembre 1996, Jean meurt d’une hémorragie interne, il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents (Yvette et Robert) des messages d’amour, d’espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

 

Depuis 1997 et quelques temps après le départ de notre cher fils Jean, suivant le Plan de Dieu nous avons eu la grâce de recevoir des messages du Ciel... Il est à noter que par les messages qui ont été diffusés tout a été dit plusieurs fois. Jean nous demande, qu'à compter de ce jour (Jean, votre messager d'Espérance : Choisissez la vie - 11.09.2013 ), nous prenions les messages anciens, en précisant leur date d'émission. Ils pourront correspondre aux différents évènements. Ces envois seront hebdomadaires et bien évidemment mis sur le site internet.

 

Tome 7 : Pour bien passer la porte du Ciel.

 Page 67 : La Sainte Famille  (Message du 29 décembre 2007)

 

Catéchisme de l’Église catholique n°1784 : L’éducation de la conscience est une tâche de toute la vie. Dès les premières années, elle éveille l’enfant à la connaissance et à la pratique de la loi intérieure reconnue par la conscience morale. Une éducation prudente enseigne la vertu; elle préserve ou guérit de la peur, de l’égoïsme et de l’orgueil, des ressentiments, de la culpabilité et des mouvements de complaisance, nés de la faiblesse et des fautes humaines. L’éducation de la conscience garantit la liberté et engendre la paix du cœur.

 

   

 

« Si toutes les familles du monde étaient semblables à celle de Jésus, Marie et Joseph, soyez certains que dans le monde régneraient la paix et la joie ! L’amour devrait exister dans tous les foyers, hélas ce n’est pas le cas ; aussi le monde connaît-il aujourd’hui tant de souffrance et si peu de bonheur.
 Pensez aux parents de Jésus qui ne comprennent pas son échappée, en souffrent mais espèrent et finissent par retrouver leur fils au milieu des docteurs de la Loi. Ils l’avaient certes perdu physiquement, mais également sur le plan de la pensée, et ils n’ont pas compris sur le moment ses explications. Comme les Saints Epoux, vous, c’est-à-dire tous
les parents, vous ne comprenez pas toujours vos enfants...

 

Alors, comment pouvez-vous comprendre Dieu ?

  A tous, comme à Marie et Joseph, il arrive parfois d’être perdus, d’hésiter et même de perdre patience. Mais tout comme eux, vous continuez à espérer. Et cette espérance est le fruit de l’amour.

 Dans toutes vos difficultés ou quand tout semble aller mal, c’est à l’amour de Dieu, de Marie, de vos saints que vous devez penser, et faire appel à eux dans ces moments difficiles. Quand vous êtes désemparés, c’est l’amour qui vous permet d’espérer que tout s’arrangera suivant le plan de Dieu. 

Ce n’est pas une attitude d’attente ou de passivité, mais un engagement quotidien que vous devez donner par votre exemple, par votre ouverture d’esprit, par la prière et la fréquentation des saintes Messes. 

 

La route que vous suivez est rarement droite et plane. Dans certains cas, il peut vous être difficile d’être réceptifs à l’amour de votre conjoint, de vos enfants et encore plus à l’amour de Dieu.

Petites ou grandes, les épreuves sont le lot de la vie familiale; les journées et même les nuits peuvent parfois être épuisantes. Les familles sont appelées un jour ou l’autre à vivre des événements éprouvants comme la mésentente, la maladie ou le deuil.
Dans la famille, il y a fort heureusement des événements plus émouvants et plus joyeux. Ces événements peuvent être délicats et subtils ou encore de grande importance, cela peut être ce Noël que vous venez de fêter, un anniversaire, un baptême, un mariage et même les vacances, qui sont des occasions d’exprimer votre amour ....
La famille est le commencement réel de la construction du Royaume de Dieu : c’est une communauté où vous pouvez vivre et partager les joies et les peines, partager l’amour et surtout donner la vie. Car donner la vie est le plus grand don que vous ayez reçu de Dieu.

 

 Gardez à l’esprit que vos enfants vous sont confiés, et ne sont d’aucune manière votre propriété. Il est certain que vous leur donnez totalement votre amour, mais vous ne pouvez leur donner vos pensées. Chaque enfant a sa propre personnalité et sa liberté de pensée, il n’est nullement un robot. Ainsi tout en faisant partie de la famille, vos enfants gardent leur liberté.

 

 Dans le mariage, c’est l’autre que vous préférez à vous-même en acceptant sa différence et sa liberté. C’est ce même principe qui doit vous guider dans votre vie à l’égard de vos enfants.Soyez clairs, les enfants ne demandent que de la simplicité et de l’amour. 

Votre vie doit être un exemple et c’est ainsi que vos enfants arriveront à voir en vous l’Eglise, surtout si vous réalisez avec cœur tout ce que vous entreprenez de bien. Il est aussi de votre responsabilité, de leur transmettre ou de leur rappeler l’éducation religieuse afin qu’ils constituent l’Eglise de demain. 

 

 

Dans votre existence avez-vous été toujours exemplaires ?

 

 

 Jean, votre messager d’amour »

 

 

 

Commenter cet article