Jean, votre messager d’Espérance : Etre un bon chrétien - 03.07.2013 -

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

Dans ce message, Jean nous rappelle, qu'en notre qualité de chrétien, nous devons rester exemplaires. 

 

 

Message d'enseignement destiné aux groupes de prières

 

 

« Mes bien chers frères et sœurs,

 

Vous pouvez rencontrer des personnes qui vous diront : je n'ai ni tué, ni volé, ni violé, j'aime ma famille, je ne fais rien de mal et je vais à la messe, je suis donc un bon chrétien. Ainsi elles pensent qu'elles ne pèchent pas, que le pardon de Dieu ne leur est pas nécessaire et même qu'elles peuvent se passer de la confession. Vivre et penser de cette manière est tellement insuffisant.

 

Il est bon de ne pas faire du tort à votre prochain mais en plus, il vous faut aimer ceux qui vous font du mal et même leur pardonner, ce qui n'est pas toujours certain. Aimer votre famille c'est bien, mais vous avez à donner le bon exemple en renonçant à vous-même et en priorité aimer et faire le maximum pour vos enfants et tous vos proches. Ne pas faire du tort c'est bien, mais il vous faut également pouvoir offrir sans rien en attendre en retour.

 

C'est une erreur de croire à un Dieu qui vous ressemble, il vous faut par contre ressembler au Seigneur Dieu qui marque toute sa bonté à l'égard de tous et même des méchants. Il a bien donné son Fils unique pour sauver les ingrats. Ainsi, les qualités nécessairement uniques qui sont demandées à tout bon chrétien sont et demeurent en priorité des qualités de vertus exemplaires. Etre vertueux ne signifie pas seulement de s’écarter du mal, mais c'est surtout agir pleinement pour le bien des autres.

 

Le bien n'est pas l'absence du mal, il n'est pas l'abstention de mauvaises choses, il est uniquement la ressemblance avec Dieu. Ainsi, la vertu est le fait de se conformer au Verbe et à la Sagesse du Seigneur qui aime sans être aimé, qui prie pour ceux qui font le mal et le crucifient, qui sans distinction fait le bien à tous, donne gratuitement et supporte tout pour vous sauver.

 

Considérez que la générosité n'a pas à être limitée et ciblée et que la sainteté n'est jamais ordinaire. La vraie sainteté est d'aimer et de faire le bien sans mesure et sans attendre un seul merci. Et vous avez à ne pas apprécier ce dont vous avez triomphé contre le mal comme un gain mais à considérer ce qui est acquis comme une base de départ pour les luttes à venir.

 

Vous pouvez marquer de la colère mais le regretter et même pleurer. Si vous refusez quelque chose d'important à quelqu'un, selon votre sensibilité, vous pouvez en souffrir. Si vous faites du mal à quelqu'un, vous avez à vous en repentir et à réparer. Pensez que des chutes et des erreurs, il y en a eu chez les plus extraordinaires saints !

 

Le pire que vous puissiez être, est d'être tiède et de rester en cet état. Vous avez à éviter le plus possible d'être avare en sentiments. Ne soyez pas réservés dans l'amour. Ne soyez pas sélectifs dans le pardon et la sympathie. Soyez généreux, comme Dieu votre Père est généreux.

 

Sous la Lumière du Père Eternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

 

Jean, votre messager d’Espérance"

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article