Jean, votre messager d’Espérance : Qui est Dieu ? - 07.08.2013 -

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

Il est bien courant de rencontrer des personnes qui, en raison des catastrophes actuelles nous disent, si Dieu existait cela n'arriverait pas. A cet effet, Jean nous donne une réponse. 

 

 

Message d'enseignement destiné aux groupes de prières 

 

 

« Mes bien chers frères et sœurs,

 

 

 Sont bien nombreux ceux qui rêvent d’un dieu qui règlerait au mieux les misères de l'homme sur la terre, un dieu qui donnerait la santé et la richesse à celui qui est généreux pour l’Église et assidu à la sainte Messe. Mais tout cela n'est qu'une imagination éloignée de la réalité. Mais, qu'ils soient chrétiens, d'une autre religion ou incroyants, tous les hommes subissent des malheurs. A un plus ou moindre degré, ils connaissent les catastrophes, la souffrance, l'angoisse, la faim, la pauvreté et tous les évènement qui les frappent avec injustice.

 

 Ceux qui ne croient pas, ont ainsi beau jeu de vous dire, face aux problèmes qui vous touchent : "Où est votre Dieu ? " Ils ont bien raison ce dieu-là n'existe pas car il n'impose pas le malheur. Comprenez que l’amour de Dieu est bien réel, mais ce n’est pas pour cela qu'il éliminera vos souffrances, vos angoisses, toutes violences et autres catastrophes.

 

 Supposez que pour une raison diverse, par exemple à la suite d'une messe ou d'une neuvaine, que le Seigneur Dieu vous ait un jour guéri d'une maladie ou protégé de mauvaises personnes, mais il ne vous dégagera pas forcément de la souffrance, ni de la mort, qui sont la marque du péché originel.

 

C'est d’un amour infini que Dieu vous aime et s'il vous arrive une catastrophe, ce n’est pas parce qu’Il vous aurait rejeté. Dieu vous aide toujours à porter votre fardeau quand vous êtes dans la souffrance, que ce soit une souffrance physique, psychologique, ou le résultat d’une agression, ou d'une catastrophe.

 

 Pour Dieu, la souffrance est un mal qui n’empêche pas de vous transformer et de vous conduire vers le bien, vers la sainteté. Tant qu’à faire, si vous subissez un problème, faites en sorte d’en sortir grandi, d’en sortir bonifié. Ainsi, mettez-y vos propres forces, faites appel à la solidarité, laissez Dieu vous aider et vous sortirez vainqueur, que ce soit de la souffrance, des agressions, des trahisons, des calomnies, de la maladie, des catastrophes. A cet effet, pensez que tout comme la sainte Eucharistie, la prière faite avec sincérité et ferveur est efficace.

 

 Pensez à la Divine Providence, où Dieu vous conduit et vous protège, mais pas selon des critères uniquement humains. Pour votre salut, Dieu fait tout pour vous inspirer, vous soutenir et vous transformer...


La mort et la vie forment la paire la plus redoutable. Vous avez pour vocation d’être en évolution et d’être bien vivant. Cette évolution suppose que vous mourriez en partie à ce que vous étiez hier, pour vivre aujourd'hui, cela, sans sacrifier aucune des bonnes dispositions de votre vie.
 La Providence de Dieu, c'est-à-dire Son amour, vous rend capable d'accepter la vie et d'en user dans le bien avec courage et créativité. 

 

Sous la Lumière du Père Eternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 Jean, votre messager d’Espérance »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article