Jean, votre messager de la Lumière : Le Carême - 20.02.2013 -

Publié le par monSeigneur et monDieu

… Dieu fait homme est passé par le désert... vous y passez également. Le désert, n'est pas forcément un lieu... L’errance c’est aussi celle de votre existence ... au gré des événements de la vie, …et souvent par les tentations que le démon met sur votre route … 

 

 

Par cet enseignement, Jean nous demande de vivre le plus saintement possible notre chemin vers Jérusalem.

 

Message d'enseignement destiné aux groupes de prières


 

« Mes bien aimés frères et sœurs, 

 

Considérez que votre vie est comparable à la marche du peuple élu dans le désert, en laissant ainsi derrière vous, tout ce qui est sujet à la tentation et au péché. Vous êtes donc en errance, aussi il est fort profitable, pour votre salut, que vous preniez le chemin de Jérusalem. Certainement, vous pensez que ce chemin est balisé, mais en réalité, il l'est si peu.

 

    Après le baptême de Jésus par Jean le Baptiste il vous appartient de vous purifier en vivant saintement les quarante jours du carême. En rencontrant l'humanité, Dieu fait homme est passé par le désert. Là où il est passé, vous y passez également.

 

  Le désert, n'est pas forcément un lieu, il est en réalité le résumé de tous les autres lieux mais sans heure et sans vie. Vous êtes depuis toujours dans le désert, depuis qu'ayant écouté le tentateur, l'homme s'est écarté du paradis terrestre pour aller explorer les terres arides. Et depuis ce temps, l'humanité erre dans un désert étranger et dans un lieu qui n’est pas vraiment le sien et il le traverse sans cesser de s’y perdre. 

 

Ouvrez grands vos yeux et vous aurez en tant que disciple du Seigneur la conscience d’être un errant. Aujourd'hui plus que jamais, vous n'avez autant fait la distinction entre ceux qui, pour différentes raisons, ont du quitter leur pays et qui sont acceptés ou rejetés, les sédentaires et les ambulants, les régularisés et les sans-papiers.

 

Pensez au peuple élu qui était un peuple errant et qui n'est pas sorti tout seul d’Égypte. C'est ce que vous répétez chaque année dans la nuit de la Pâque, à savoir que tout homme doit se considérer sortant lui-même d’Égypte. L’errance c’est aussi celle de votre existence quotidienne au gré des événements de la vie, heureux ou malheureux, rassurant ou dramatique et souvent par les tentations que le démon met sur votre route. Vous pouvez être tenté de vous approprier des biens de votre prochain et estimer de pouvoir goûter le fruit défendu en faisant taire votre conscience.

 

  La place de l’homme n’est ni dans un désert, ni dans la mort. La place de l’homme, votre place, c’est celle que le Seigneur Dieu vous réserve près de Lui. 

 Pensez-vous qu'il faille abandonner ou délaisser ce qui se vit dans le monde ?

 

En résumé, le Seigneur Dieu veut que chacun de vous apprenne à Le connaître, à Le comprendre et à Lui obéir. Mais si vous traversez parfois des épreuves, c'est pour qu'au travers d'elles, vous puissiez faire la lumière sur vous-même et sur toute la miséricorde du Seigneur Dieu. 

 

Sous la Lumière du Père Eternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Jean, votre messager d’Espérance »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article