Jésus devant Hérode - Père Melvin – Sam 16 fév 2013… Hérode, qui ne le trouva coupable d’aucun crime et le renvoya au gouverneur...

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

… Pilate ...le fit flageller d’une horrible manière. On le frappa à coups de fouets garnis de pointes de fer, qui pénétraient dans sa chair et le faisaient saigner abondamment…

 

 

Nouvelles données par Père Melvin

 

 

          Depuis deux ans j’ai été incapable de payer la taxe foncière pour la chapelle et le terrain. Le gouvernement provincial menace maintenant de saisir la propriété si je ne verse pas le solde impayé. Présentement je n’ai pas l’argent qu’il faut pour cela. Je mets ce problème entre les mains de notre Sainte Mère pour qu’elle m’aide à le résoudre.

Traduction : RF 

Jésus devant Hérode 

           

          Extrait de l’Évangile de saint Luc (23.6-16) :

          Quand Pilate entendit ces mots, il demanda : « Cet homme est-il de Galilée? » Et lorsqu'il eut appris que Jésus venait de la région gouvernée par Hérode, il l'envoya à celui-ci, car il se trouvait aussi à Jérusalem ces jours-là. Hérode fut très heureux de voir Jésus. En effet, il avait entendu parler de lui et désirait le rencontrer depuis longtemps; il espérait le voir faire un signe miraculeux. Il lui posa beaucoup de questions, mais Jésus ne lui répondit rien. Les chefs des prêtres et les maîtres de la loi étaient là et portaient de violentes accusations contre Jésus. Hérode et ses soldats se moquèrent de lui et le traitèrent avec mépris. Ils lui mirent un vêtement magnifique et le renvoyèrent à Pilate. Hérode et Pilate étaient ennemis auparavant; ce jour-là, ils devinrent amis.

          Pilate réunit les chefs des prêtres, les dirigeants et le peuple, et leur dit : « Vous m'avez amené cet homme en me disant qu'il égare le peuple. Eh bien, je l'ai interrogé devant vous et je ne l'ai trouvé coupable d'aucune des mauvaises actions dont vous l'accusez. Hérode ne l'a pas non plus trouvé coupable, car il nous l'a renvoyé. Ainsi, cet homme n'a commis aucune faute pour laquelle il mériterait de mourir. Je vais donc le faire battre à coups de fouet, puis je le relâcherai. »

 

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Sainte Mère a donné au Père Melvin. Elle lui a parlé en ces termes :

 

          « Je vous bénis, toi mon fils Melvin et vous tous mes fils et mes filles qui me reconnaissez comme votre Mère céleste et récitez quotidiennement le chapelet. J’ai suivi mon Fils dans sa Passion le Vendredi Saint. Pilate ayant interrogé Jésus et constaté qu’il était Galiléen,

http://4.bp.blogspot.com/-zrkqhKKeKGQ/TnsmdlCWcII/AAAAAAAAENw/77FHth7e65E/s1600/imagesCAICN6N3.jpg

l’envoya au roi Hérode, qui ne le trouva coupable d’aucun crime et le renvoya au gouverneur.

Jesus Led from Herod to Pilate(Jésus emmené de Hérode à Pilate)Luke 23:11-16

Pilate non plus ne trouva rien à reprocher à Jésus, mais il le fit flageller d’une horrible manière.

On le frappa à coups de fouets garnis de pointes de fer, qui pénétraient dans sa chair et le faisaient saigner abondamment, de sorte que le sol était couvert de sang.

http://a51.idata.over-blog.com/500x203/0/21/41/34/2010/flagellation.jpg

J’éprouvai une grande douleur à voir mon Fils battu si terriblement sur tout son corps.

 http://a395.idata.over-blog.com/600x253/2/01/97/87/100/100/200/10/1-copie-1.jpg

          « Mon Fils Jésus a souffert tout cela pour votre salut, mes fils et mes filles. Ce sont vos péchés qui lui causèrent tant de douleur.  Pendant ce temps de Carême, repentez-vous de toutes vos fautes et demandez-lui la grâce de ne pas retomber dans le péché. Je prie pour vous tous.  »


 

 

Du blog : Hier j’étais complètement HS, ma fatigue datant de plusieurs jours, il valait mieux que je m’interrompe sans finir de vous poster pour aujourd’hui.

Aujourd’hui je me sens plus d’attaque et vous prie de m’excuser du léger retard accusé qui sera rattrapé, sans pour autant mettre à mal mon temps de prière.

Que Dieu vous bénisse !   

 

 

Publié dans Messages P.Doucette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article