JNSR : les prophètes ont parlé - 1er Mars 2008 - 2

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

Nous donnerons à chaque jour la valeur de 1.000 ans :

Le Plan Divin de « 7.000 ans » pour l’Humanité

 

            Depuis la Création de l’Humanité en Adam et Ève au Jardin d’Éden où ils étaient dotés de tous les dons préternaturels les plus élevés (de sainteté, d’abord), personne ne peut penser que Dieu Se soit abstenu dans le but de sauver Son Peuple Élu.

 

            Dieu mit d’abord à l’épreuve l’obéissance d’Abraham en lui demandant de Lui sacrifier son fils unique Isaac ! Ensuite, malgré la Prière d’Abraham, il ne se trouvera pas 10 justes à Sodome et Gomorrhe pour être épargnées et les villes furent détruites par les deux Anges du Seigneur venus chez Lot à Sodome. C’était la sanction divine contre l’impureté des habitants.

 

            Ensuite, ce fut la libération des Hébreux de leur esclavage en Égypte par Moïse, le passage de la mer à pied sec du peuple hébreux poursuivi par les Égyptiens (qui furent noyés), les Tables de la Loi données à Moïse, la Manne qui les nourrissait et la Nuée qui les guidait. Et surtout ce fut l’Incarnation du Christ, tous Ses Miracles par la suite, puis la Rédemption sur la Croix et l’institution des Sept Sacrements de notre Église : ce sont bien des interventions divines. Et, depuis 2.000 ans de Christianisme, les multiples apparitions de MARIE (et de JÉSUS à Ste Marguerite-Marie et à Dozulé), ce sont bien des interventions divines dans les affaires de notre monde.

 

            Mais notre monde est pareil à l’enfant désobéissant qui s’obstine à jouer avec des allumettes et qui finit par se brûler ou mettre le feu à sa maison. La leçon des guerres et des épidémies du passé a été inutile. Pire, elle a conduit des hommes à inventer des armes capables de détruire en quelques minutes toute vie sur la planète, une paix précaire s’appuie sur l’équilibre de la terreur nucléaire et non sur l‘Amour de Dieu et du prochain.

 

            Simultanément, on voit d’autres hommes se glorifier de leurs pratiques sexuelles contre nature qui conduisent au SIDA, cependant que des lois sanctionnent un tel constat comme étant un délit pénal !...

 

            La survie de la planète est menacée par des armes de destruction massive, par des épidémies, par la famine, conséquence des bouleversements causés par le réchauffement climatique résultant de la pollution par les gaz à effet de serre, contre laquelle on fait que parler, parler. Car pour nous tous, et particulièrement les pays les plus pollueurs, il est urgent de ne rien faire : « Après nous, le Déluge » !

 

            Aujourd’hui, chacun des habitants de cette planète doit envisager le jour où elle ne sera plus habitable. Notre Seigneur m’a souvent répété : « Faites et Je ferai ! » Comme nous n’avons fait que trop peu de choses justes, nous devons nous attendre à vivre les jours que les prophéties annoncent.

 

Les quatre chevaux de l’Apocalypse (Ap 6, 1-8),

 

représentent les quatre aspects principaux du monde à l’heure actuelle :

 

            Le cheval blanc : les nouveaux faux ministres qui prêchent un faux Christ et de fausses voies menant au Salut. Tous s’abstiennent de prêcher le grand Évangile de JÉSUS Lui-même annonçant Son Retour et toute Sa prophétie pour ce Temps. Tout est dans la Sainte Bible.

 

            Le cheval roux représente le rythme croissant des ravages provoqués par la guerre, tous les attentats meurtriers et toutes les armes destructrices.

 

            Le cheval noir, c’est la famine dans le monde et toutes ses conséquences.

 

            Le cheval verdâtre symbolise le déchaînement des épidémies.

 

            C’est l’homme qui amène sur lui-même ces souffrances et ces morts horribles. JÉSUS savait que, livrée à elle-même, l’Humanité s’attirerait toutes ces afflictions et qu’elle risquerait d’anéantir toute forme de vie, à moins qu’une intervention divine vienne l’en empêcher. C’est la raison pour laquelle IL a promis d’intervenir un jour décisivement dans les affaires de ce monde. JÉSUS va bientôt venir afin de nous secourir parce que l’Humanité est presque au bout de son rouleau.

 

            Le petit livre de Daniel. Mais le livre que Dieu a tenu secret devant Daniel vient de s’ouvrir, car Dieu vient sauver Son Peuple. C’est la Bible révélée à celui qui obéira au Seigneur qui vient nous prévenir.

 

            Daniel 12, 1-4 : « En ce temps-là se lèvera Michel, le grand Prince qui se tient auprès des enfants de ton Peuple. Ce sera un temps d’angoisse tel qu’il n’y en aura pas eu jusqu’alors depuis que nation existe. En ce temps-là, ton Peuple échappera, tous ceux qui se trouveront inscrits dans le livre. Un grand nombre de ceux qui dorment au pays de la poussière s’éveilleront, les uns pour la vie éternelle, les autres pour l’opprobre. Les doctes resplendiront comme la splendeur du firmament, et ceux qui auront enseigné la Justice à un grand nombre, comme les étoiles pour toute l’Éternité.

 

          Toi Daniel, tiens secrètes ces paroles et scelle le livre jusqu’au temps de la Fin. Beaucoup erreront, de-ci de-là, et l’iniquité grandira. » ( voir Note)

 

            C’est dans Mathieu (24, 7-8) que tout est dit par JÉSUS Christ Lui-même :

 

        « On se dressera, en effet, nation contre nation et royaume contre royaume. Il y aura par endroits des famines et des tremblements de terre. Et tout cela ne fera que commencer les douleurs de l’enfantement. »

 

A Jérusalem, l’Abomination de la Désolation

 

          Matthieu (24, 12-14) : « Par suite de l’iniquité croissante, l’amour se refroidira chez le grand nombre. Mais celui qui aura tenu bon jusqu’au bout, celui-là sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier pour servir de témoignage à la face de toutes les nations. Et alors viendra la Fin ».

 

___________________

 

Note : Toutes les citations sont tirées de la Bible de Jérusalem, et la dernière phrase est vraiment surprenante à première lecture (l’iniquité grandira) alors que d’autres traductions disent : « la connaissance augmentera ». C’est dans une note en bas de page que le traducteur nous apprend que « l’iniquité », c’est le « savoir » hébraïque en référence à la Bible des Septante... Cela nous apprend surtout l’impair du traducteur : dans la Table Pastorale de la Bible, iniquité renvoie à faute, injustice, péché, mais pas à connaissance.

 

            Luc (21, 20-24) : « Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche.

 

          Alors que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de la ville s’en éloignent et que ceux qui seront dans les campagnes n’y entrent pas,

 

car ce seront des jours de vengeance, où devra s’accomplir tout ce qui a été écrit.

 

        Malheur à celles qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Car il y aura une grande détresse sur la Terre et colère contre ce peuple.

 

          Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations et Jérusalem sera foulée aux pieds par les païens jusqu’à-ce que soient accomplis les temps des païens. »

 

            Ces évènements constitueront une grande abomination pour toute la ville et la désolation s’ensuivra.  Ce sont les actions odieuses et terribles commises par les armées attaquant Jérusalem qui causeront cette nouvelle abomination de la désolation (C’est Jérusalem).

 

Matthieu (24, 15) : « Lors donc que vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel12, installée dans le saint lieu (que le lecteur comprenne)

 

            En ce moment, il y a menace de guerre au Proche Orient et la prophétie de Zacharie concerne d’abord le passé, puis l’avenir :

 

Zacharie (14, 2-5) : « J’assemblerai toutes les nations vers Jérusalem pour le combat ; la ville sera prise, les maisons pillées, les femmes violées ; la moitié de la ville partira en exil, mais le reste du peuple ne sera pas retranché de la ville.

 

        Alors Yahvé sortira pour combattre les nations, comme lorsqu’Il combat au jour de la guerre. En ce jour-là, Ses pieds se poseront sur le mont des Oliviers qui fait face à Jérusalem vers l’Ouest. Et le mont des Oliviers se fendra par le milieu, d’Est en Ouest, en une immense vallée, une moitié du mont reculera vers le Nord et l’autre vers le Sud. ... Elle sera comblée jusqu’à Yasol. Et Yahvé, mon Dieu viendra, tous les saints avec Lui. »

 

            Cette entreprise militaire au Proche-Orient va déclencher une guerre.

 

Matthieu (24, 21-22) : « Car il y aura alors une grande tribulation, telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus. Et si ces jours-là n’étaient pas abrégés, nul n’aurait eu la vie sauve ; mais à cause des élus, ils seront abrégés ces jours-là. »

 

Le moment sera venu pour JÉSUS Christ d’intervenir.

 

            Auparavant, jamais l’homme n’a été en mesure de détruire toute vie sur la planète comme actuellement. Par conséquent ces prophéties ne peuvent s’appliquer qu’à notre époque du Temps de la Fin et à l’avenir proche.

 

Les quatre Anges (Ap 9, 14-18)

 

          (la voix) « elle dit au sixième Ange portant trompette : « Relâche les quatre Anges enchaînés sur le grand fleuve Euphrate. Et l’on relâcha les quatre Anges qui étaient prêts pour l’heure et le jour et le mois et l’année, afin d’exterminer le tiers des hommes. Leur armée comptait deux cent millions de cavaliers : on m’en précisa le nombre. Tels m’apparurent en vision les chevaux et les cavaliers : ceux-ci portent des cuirasses de feu, d’hyacinthe et de soufre ; quant aux chevaux, leur tête est comme celle du lion et leur bouche crache feu et fumée et soufre. Alors le tiers des hommes fut exterminé par ces trois fléaux : le feu, la fumée et le soufre vomis de la bouche des chevaux. »

 

            Ce tribut prélevé par la mort —le tiers des hommes— s’ajoute au tiers qui aura déjà succombé par suite de famines et des épidémies. Zacharie (13, 8-9) l’avait clairement annoncé :

 

        « Alors il arrivera dans tout le pays — oracle de Yahvé — que deux tiers en seront retranchés (périront) et que l’autre tiers y sera laissé. Je ferai entrer ce tiers dans le feu ; Je les épurerai comme on épure l’argent, Je les éprouverai comme on éprouve l’or. Lui, il invoquera Mon Nom, et Moi Je lui répondrai : Je dirai : « Il est mon Peuple ! » et lui dira : « Yahvé est mon Dieu ! ».

 

Par Isaïe (24, 1-6) Yahvé avait déjà prévenu :

 

        « Voici que Yahvé dévaste la Terre et la ravage. Il en bouleverse la face et en disperse les habitants. Il en sera du Prêtre comme du peuple, du maître comme de l’esclave, de la maîtresse comme de la servante, du vendeur comme de l’acheteur, du prêteur comme de l’emprunteur, du débiteur comme du créancier. Dévastée, dévastée sera la Terre, elle sera pillée, pillée, car Yahvé a prononcé cette parole. La Terre est dans le deuil, elle dépérit, le monde s’étiole, il dépérit. L’élite du peuple de la Terre s’étiole. La Terre est profanée sous les pieds de ses habitants car ils ont transgressé les Lois, violé le décret, rompu l’alliance éternelle. C’est pourquoi la malédiction a dévoré la Terre et ses habitants en subissent la peine ; c’est pourquoi les habitants de la Terre ont été consumés, il ne reste que peu d’hommes.

 

            Il restera sur la Terre le tiers de l’Humanité, un peu plus de 2 milliards d’habitants. La Très Sainte Vierge nous a prévenus à La Salette : « Et la Terre sera comme un désert ».

 

            Le Retour en Gloire du Christ surprendra beaucoup de gens qui se préoccuperont uniquement de leurs problèmes au milieu de l’époque la plus terrible que le monde aura jamais connu.

 

          Matthieu (24, 37-39) : « Comme aux jours de Noé, ainsi sera l’Avènement du Fils de l’Homme. En ces jours qui précédèrent le Déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’Arche, et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du Déluge qui les emporta tous. Tel sera aussi l’Avènement du Fils de l’Homme ».

 

Pour que les hommes soient plus nombreux à attendre le Retour

du Christ, les signes sont dans la Bible depuis 2000 ans :

 

          Luc (21, 25-28) : « Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la Terre ; les nations seront dans l’angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ; des hommes défailliront de frayeur dans l’attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux sont ébranlées.

 

        Et alors on verra le Fils de l’Homme venant dans une nuée avec Puissance et grande Gloire. Quand cela commencera d’arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. »

 

            Même si elle est encore sournoise, nous sommes en pleine crise mondiale qu’aucun homme ne pourra résoudre. Nous y sommes. Seul, le Christ pourra rétablir la Paix de Dieu sur la Terre. Veillez et priez, l’heure est proche.

 

Rassemblement des Élus au Temps de la Fin

Les Anges avec leur Trompette

 

 

Publié dans Messages JNSR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article