La langue : Venez, imitez-moi - Père Melvin - Jeudi 25 novembre 2010

Publié le par monSeigneur et monDieu

Nouvelles données par Père Melvin

 

          Le ciel est resté couvert toute la journée hier et il a laissé tomber surtout de la neige mouillée. Le thermomètre marquait seulement 2 ou 3 degrés.
          J’ai célébré la Sainte Messe hier matin dans le petit sanctuaire de Notre-Dame-de-l’Île-du-Prince-Édouard, et le soir je suis allé à la réunion de prière charismatique. J’ai rendu visite à mon frère Hector à l’hôpital; le personnel m’a dit qu’il ne marchera probablement plus jamais. S’il-vous-plaît priez pour lui. Je partirai tôt ce matin pour Rogersville, au Nouveau-Brunswick, afin d’y donner une retraite de weekend; il n’y aura donc pas de message demain. Je souhaite à tous les Américains un bon congé de l’Action de grâce.

Traduction : RF

« Je vous en prie, écoutez ma Parole »

 

Enseignement donné par notre Seigneur et Sauveur - Jeudi 25 novembre 2010

 

« Venez, imitez-moi »

La langue

          Mes frères, ne soyez pas nombreux à vouloir être des enseignants, car vous savez que nous qui enseignons, nous serons jugés plus sévèrement que les autres. Nous commettons tous des erreurs, de bien des manières. Si quelqu'un ne commet jamais d'erreur dans ce qu'il dit, c'est un homme parfait, capable de maîtriser tout son être. Nous mettons un mors dans la bouche des chevaux pour qu'ils nous obéissent, et nous pouvons ainsi diriger leur corps tout entier. Ou bien, pensez aux navires : même s'ils sont très grands et que des vents violents les poussent, on les dirige avec un très petit gouvernail, et ils vont là où le pilote le veut. De même, la langue est une très petite partie du corps, mais elle peut se vanter d'être la cause d'effets considérables.
          Pensez au petit feu qui suffit à mettre en flammes une grande forêt! Eh bien, la langue est pareille à un feu. C'est un monde de mal installé dans notre corps, elle infecte notre être entier. Elle enflamme tout le cours de notre existence d'un feu provenant de l'enfer même. L'être humain est capable de dompter toute espèce de bêtes sauvages, d'oiseaux, de reptiles et de poissons, et, en fait, il les a domptés. Mais personne n'a jamais pu dompter la langue : elle est mauvaise et sans cesse en mouvement, elle est pleine d'un poison mortel. Nous l'utilisons pour louer le Seigneur, notre Père, mais aussi pour maudire les êtres humains que Dieu a créés à sa ressemblance. Des paroles de louange ou de malédiction sortent de la même bouche. Mes frères, il ne faut pas qu'il en soit ainsi. Aucune source ne donne par la même ouverture de l'eau douce et de l'eau amère. Aucun figuier, mes frères, ne peut produire des olives, aucune vigne ne peut produire des figues; une source d'eau salée ne peut pas donner de l'eau douce
(Lettre de saint Jacques 3.1-12).

 

Vous trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a donné à Joseph Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :


          « Je te salue Joseph Melvin, mon frère, et je vous salue également vous tous mes frères et mes sœurs qui croyez en moi.


          « Toute personne qui n’est pas muette a reçu une langue et est capable de parler. C’est un don du Père, qui veut que vous puissiez communiquer avec les autres. Ce don peut être utilisé de très bonne façon, mais trop souvent on s’en sert pour commettre le mal. Chacun doit maîtriser sa langue. Vous ne pouvez pas bénir Dieu et, l’instant d’après, maudire quelqu'un. Tous doivent utiliser leur langue pour dire la vérité, jamais pour mentir. Il ne faut pas insulter les gens ni les humilier en leur lançant des demi-vérités. Chaque soir, examinez l’usage que vous avez fait de votre langue durant la journée. Il faudra corriger toute erreur et regretter toute faute commise. Venez, imitez-moi. »

Publié dans Messages P.Doucette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article