La sentence de mort - Père Melvin – Dimanche 17 février 2013… Pilate ... finit par … me livrer pour que je sois crucifié…

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

« Vous êtes maintenant dans le temps du Carême, un temps pour regretter toutes vos fautes. En plus du repentir, vous avez besoin d’un changement de conduite…

 

 

Nouvelles données par Père Melvin

 

 

          Notre Sainte Mère prie surement afin que je reçoive tout ce qu’il faut pour payer les taxes dès que possible. Je ne veux pas perdre ce beau lieu dédié à Notre-Dame, ni le terrain où s’élève la chapelle.

Traduction : RF 

La sentence de mort

           

          Lecture de l’Évangile de saint Luc (23.18-25) :

          [Les chefs des Juifs] se mirent à crier tous ensemble : « Fais mourir cet homme! Relâche-nous Barabbas! » – Barabbas avait été mis en prison pour une révolte qui avait eu lieu dans la ville et pour un meurtre. – Comme Pilate désirait libérer Jésus, il leur adressa de nouveau la parole. Mais ils lui criaient : « Cloue-le sur une croix! Cloue-le sur une croix! » Pilate prit la parole une troisième fois et leur dit : « Quel mal a-t-il commis? Je n'ai trouvé en lui aucune faute pour laquelle il mériterait de mourir. Je vais donc le faire battre à coups de fouet, puis je le relâcherai. » Mais ils continuaient à réclamer à grands cris que Jésus soit cloué sur une croix. Et leurs cris l'emportèrent : Pilate décida de leur accorder ce qu'ils demandaient. Il libéra l'homme qu'ils réclamaient, celui qui avait été mis en prison pour révolte et meurtre, et leur livra Jésus pour qu'ils en fassent ce qu'ils voulaient.

 

Vous trouverez ci-dessous le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a adressé ces mots :

 

                    « Donnez-moi votre cœur, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui me reconnaissez comme votre Messie et Sauveur. Pilate dit plus d’une fois que je n’avais commis aucun crime méritant la mort, et pourtant il finit par céder au désir du peuple et à me livrer pour que je sois crucifié. Quelle horrible injustice. On allait me mettre à mort, même si je n’avais rien de mal. J’acceptai néanmoins de souffrir et de mourir pour chacun de vous afin que vos péchés soient effacés et que le ciel vous soit ouvert. 

 

  

 

          « Vous êtes maintenant dans le temps du Carême, un temps pour regretter toutes vos fautes. En plus du repentir, vous avez besoin d’un changement de conduite. Ceux qui prennent de la drogue, par exemple, doivent en venir à la conclusion qu’il faut arrêter d’en consommer. Ceux qui abusent de l’alcool doivent également arrêter de le faire. Ceux qui emploient souvent des jurons quand ils parlent doivent perdre cette manie. Tous ceux qui ont l’habitude de commettre des péchés doivent changer de comportement et suivre les commandements que le Père vous a donnés. Ainsi vous vous rapprocherez de moi et vous serez abondamment bénis en grâces et en dons. Je vous aime tous.  »

 

 

Publié dans Messages P.Doucette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article