Message à JNSR : … le Trône des grands Rois - 21 Février 2008

Publié le par monSeigneur et monDieu

Message à JNSR : … le Trône des grands Rois - 21 Février 2008
La Croix est le Trône des grands Rois

*******

21 Février 2008 - St Pierre Damien 

    

JNSR : Que veux-Tu, mon Doux JÉSUS, que je dise à Tes enfants ? Je T’écoute. Béni sois-Tu, Seigneur.

 

JÉSUS :          Le Seigneur informe petit à petit Ses enfants.     ********           Dieu connaît chacun par son nom, comme Je sais également quel est le nombre de Mes Élus.   

 

          Tout doit se faire selon le Plan de Dieu. C’est pour cela que Je demande à chacun de bien M’écouter et d’être conscient que chacun doit y participer.

 

          Que cherchez-vous de tous côtés : un Roi sans Royaume ? Votre Roi n’est pas de ce monde. Il reviendra comme Il S’est élevé vers Son Père et votre Père. Il descendra vers vous. Le Royaume du Roi descendra avec Lui. C’est ma Jérusalem Céleste avec toute Sa Cour. Vous verrez Ma Sainte Mère, la Reine de tout l’Univers.

 

          Elle est la Mère de Ma Sainte Église. Mes Saints-Anges, avec les Saints, les Élus, les Patriarches, tout le Ciel de Gloire L’accompagnera. Enfants, travaillez pour le Règne de Dieu sur votre Terre. Pensez à être de bons artisans de Paix. Vivez les saintes Béatitudes : retrouvez-vous en elles et vous serez heureux. Obéissez aux Saintes Lois d’Amour. Soyez humbles et doux, comme le Maître. Et surtout, n’essayez pas de savoir qui Je mettrai à Ma Droite pour gouverner : Seul, le Père le sait.

 

          Savez-vous ce que dit l’Évangile des appelés pour assister à mon Banquet Royal, et qui étaient finalement Mes invités assis auprès de Moi ? C’étaient ceux que personne n’attendait, tous ceux que la société bien-pensante rejette de partout : les miséreux, les boiteux, les aveugles. Et vous, Mes chers enfants, Je vous envoie auprès des blessés, des malades, des affamés, des mourants. Vous n’avez ni diplômes, ni brevets, mais vous avez l’Intelligence de Dieu. Volez au secours des faibles, des rejetés, de tous ces misérables qui ont tout perdu dans leur exil, jusqu’à leur dignité, et qui dorment dans le froid de la nuit, et qui mangent les restes que les repus ont jeté dans les poubelles.

 

          Votre élan d’Amour ne s’apprend dans aucune école.

 

          Donnez-leur à boire et à manger ; et haranguez la foule, car tout homme a droit à la vie, celle que Dieu lui a donnée.

 

Où est la Loi d’Amour ?

 

          Enfants bien-aimés, vous qui savez abriter l’amour dans vos bras pour réchauffer l’enfant des rues, vous qui pleurez devant la Brebis égarée, capricieuse, fougueuse, et qui après bien des efforts se laisse attraper, vous qui la ramenez au Père sur vos épaules, tout comme J’ai porté Ma Sainte Croix, Trophée de la Victoire sur la Mort, petits enfants, le Regard du Père S’est posé sur vous.

 

          Vous êtes les Anges de la Terre, la semence d’où naissent les Saints et les Rois : les futurs Rois d’Amour pour Dieu et pour leurs frères.

 

          Le Père voit Son Divin Fils en Croix, à côté du bon Larron repenti, pendu comme Son JÉSUS d’Amour à la Croix de son supplice. « Souviens-Toi de moi, JÉSUS, lorsque Tu seras dans ton Saint Paradis ! »

 

Le Pardon de Dieu est plus rapide encore que le Repentir.

« Aujourd’hui même tu seras avec Moi au Paradis ! »

La Croix est le trône des grands Rois.

 

          Aujourd’hui, il faut ressembler au Christ des Sept Paroles pour entrer au Paradis : « Père, entre Tes mains Je remets Mon Esprit ».

 

          Avez-vous demandé à votre Père des Cieux de changer votre volonté avec la Sienne, comme vous avez changé votre identité avec Moi, votre JÉSUS d’Amour ?

 

          « Soyez parfaits comme votre Pères est Parfait. » Vous ne pouvez entrer au Paradis en poussant la porte. La Purification sera moins longue si vous avez déjà servi Dieu et les pauvres sur votre Terre.

 

          « Aimez-vous, les uns les autres, comme Je vous ai aimés ! » Heureux, celui qui pourra dire au Père :

 

          «  J’ai suivi les pas de JÉSUS. J’ai apaisé les pleurs de mes frères. J’ai goûté la Souffrance. Je me suis recouvert du sang des enfants martyrs de la guerre. J’ai secouru ceux qui avaient faim, soif, j’ai visité les prisonniers. »

 

          Oui, heureux ceux qui ont participé et partagé la misère des exilés, des sans-papiers.

 

          « J’ai hurlé lorsqu’on les a rejetés à la mer pour périr noyés dans leur barque trouée, ou périr sous les bombes de leurs frères ennemis, car ils étaient de trop dans mon pays qui les a rejetés. On a bâillonné nos bouches et attaché nos mains avec la Loi des hommes et Toi, mon Dieu, Tu as pleuré en nous !

 

            Tu nous dis, Seigneur : « Bientôt il n’y aura plus d’ennemis, plus de bombes, plus de morts. » 

 

JÉSUS :        Le pain et l’eau seront pour chacun.         ********           Tout sera Vie, car de Mort il n’y en aura plus.

Ce sera la Vraie Vie en Dieu.

Tout sera Repentir des hommes

et Pardon de Dieu.

 

          Vous verrez les Saints que vous avez connus. Mère Térésa avec sa belle auréole, couronnée par JÉSUS et Maman MARIE, entourée de tous ses petits protégés, chantant avec les Saints-Anges. Vous verrez l’Abbé Pierre, recevant mille baisers de tous les Saints. Il est l’invité qui reçoit son salaire. Quelle richesse ! Son humilité, sa générosité et son accueil, sont devenus un gros bouquet d’Amour de la Très Sainte Trinité.

 

          Et Padre Pio, le champion de la Compassion, lui l’Image vivante du Christ souffrant, c’est lui qui, à côté de JÉSUS, ramasse la moisson qui s’est multipliée grâce à toutes les Messes du Repentir Mondial et du Pardon de Dieu.

 

JNSR : Notre Seigneur nous montre Son bon Pape Benoît XVI qui assiste à l’union des trois grandes Religions, pour n’en faire qu’une, comme la Très Sainte Trinité, Un Seul Dieu en Trois Personnes.

                                               

                 Priez Dieu qui vous entend. Demandez la Paix dans toutes les nations.

 

Dieu qui connaît les cœurs.

 

 

 

   

Publié dans Messages JNSR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article