Message via Voici, Je viens : MES MAUX DE CŒUR - Mardi, le 23 avril 2013

Publié le par monSeigneur et monDieu

 

Matthieu 3:02 Repentez-vous, car le royaume des cieux est à portée de main.

 

 

Mon peuple périt faute de connaissance, faute de Me connaître, de connaître qui Je suis, combien Je l'aime, et combien Je souhaite avoir une relation avec lui. Ceux qui Me connaissent vraiment, savent que quand vos cœurs vous font mal, Mon cœur souffre davantage. Il n'est pas dans Mon désir de voir aucun de Mes proches souffrir. 

 

Beaucoup de tragédies se déroulent dans vos vies, dans vos pays et dans vos vies personnelles. Beaucoup d'autres viendront aussi, car les cœurs de tant de personnes sont devenus (insensibles) froids envers Moi (l’iniquité a abondé). L'invitation à partager une vie de communion avec Moi a été ignorée par la plupart. Par conséquent, les événements vont se dérouler comme prophétisés pour apporter tout ce qui a été prédit. 

 

Veuillez, alors qu'il y a encore un peu de temps, vous rapprocher de Moi. Permettez-Moi de vous embrasser et de vous protéger de l'obscurité qui envahit le monde. Tout ce qu'il faut, c'est que vous Me disiez oui. Tout le reste est en train de s'écrouler dans le monde. Je suis le seul Chemin, Vérité et Vie. Choisissez bien, car vous choisissez votre éternité. 

 
 
Osée 4:6
Mon peuple périt, faute de connaissance. Puisque toi, tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai de mon sacerdoce ; puisque tu as oublié l'enseignement de ton Dieu, à mon tour, j'oublierai tes fils.

Esaïe 53:4 -a 
Or ce sont nos souffrances qu'il portait et nos douleurs dont il était chargé.

Jean 10:10 
Le voleur ne vient que pour voler, égorger et faire périr. Moi, je suis venu pour qu'on ait la vie et qu'on l'ait surabondante.

Matthieu 24:12
Par suite de l'iniquité croissante, l'amour se refroidira chez le grand nombre.

Jean 14:6
Jésus lui dit : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.

Publié dans Messages Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article