Mot du blogueur suite à 2 réponses à son mot aux frères séparés ou autres…

Publié le par monSeigneur et monDieu

Salut mes frères ou ma sœur et mon frère ? en Christ,

 

Juste pour cette fois ci je vais donner audience particulière à vos réponses qui nous honorent et au nom de tous, je vous en remercie.

 

1) Voici ce que nous dit notre ex « nouveau prophète » qui maintenant est devenu un de nos frères ou sœurs lecteurs :

 

« je voudrais répondre a votre question:
Pour moi ,la foi est venue brutalement à medjugorje,de ce que j ai entendu par 2 prêtres "jozzo et silouane."
La Parole de DIEU est puissante, et a percute de plein fouet mon cœur (a l époque rempli de dépression ,et donc de haine)
J’ai été libérée, guérie.
En rentrant en France, j ai recherche des groupes catho,qui parlent d un DIEU vivant qui guérit aujourd’hui comme il y a 2000 ans.
J avoue que je n ai trouve qu incompréhension, et mépris...
Je suis donc allé chez les évangélistes, et là, j ai retrouve, ces enseignements des cures de medjugorge,les louanges,la prière,la guérison.
La parole est la nourriture de l âme, et la mettre en pratique, appelle la bénédiction.
J aimerais tant que chacun puisse faire une expérience personnelle avec le Sauveur....
cordialement

 

Le Seigneur en moi se comble de joie et moi de concert !

Content de vous rencontrer derrière votre barrière dont je comprends maintenant en partie les raisons.

A quel période avez-vous été à Medj, car nous nous sommes sûrement croisés.

J’y vais depuis Décembre 97.

J’ai eu l’occasion de voir Silouane, mais ne me suis jamais adressé perso à lui car j’avais noté son grand charisme sur les jeunes qui souvent faisaient des queues interminables pour discuter et confesser avec lui… Et là-dessus je suis pas très friand….

 

Moi je n’ai pas de projection précise, dès que le prêtre me paraît avoir une certaine profondeur spirituelle et le respect des  enfants de Dieu (je les examine durant l’office eucharistique et s’ils célèbrent et y vont de leur homélie (surtout sans papier) cela me permet de me faire une petite idée), mais souvent je vais au hasard en me disant que chacun en bien ou en mal a quelque chose à m’apporter et à me faire découvrir. Et comme une des particularité de medj, c’est de favoriser le passage à « la machine à laver » de chacun et autant de fois qu’il le désire, cela laisse le champs libre…

Et effectivement j’ai eu des très bonnes rencontres, de moins bonne et une qui m’a littéralement si révolté qu’en sortant  de la confesse, je me suis précipité aux béatitudes, pour demander à sœur Bénédicte, s’il pouvait être permis à des prêtres de dire n’importe quoi, que connaissant mon péché, je n’admettais pas que l’autre, l’occulte et me donne l’absolution comme une remise de médaille ! En écoutant ce qu’il m’avait dit, elle m’a répondu simplement va voir Yan, et un jeune qui était dans la boutique, me voyant si en pétard et ayant suivi ce que nous disions, m’a dit : il confesse sur le parvis.

 

Donc des prêtres, des chrétiens, il y a pléthore. Aussi ne pas attendre de l’autre ce qu’il n’est pas en mesure de nous offrir ; et se dire aussi que parfois les limites de ma relation avec l’autre, me renvoient aussi à ma capacité  à accueillir l’autre et ses divergences. Ce serait maintenant, j’aurais osé affirmer mon point de vue, ce qui l’aurait aussi conduit à réfléchir d’avantage à ce qu’il me renvoyait comme message, mais là, je suis resté avec ma frustration et l’ai laissé aussi à lui-même. Bonne ou mauvaise,  peu importe de quel ordre, non il n’y a pas eu rencontre…et je suis en partie responsable car Dieu ne m’a pas demandé d’être mouton, mais enfant.  Et un enfant, sans manquer de respect, interroge…

 

Et c’est ainsi que trop souvent nous passons auprès des autres en nous donnant bonne conscience, mais en ayant agit comme le prêtre et le scribe de la parabole du bon samaritain…

Dieu est en chacun de nous et nous interpelle, dans notre façon d’être et de réagir qui souvent peuvent ne pas être facteurs de lien, mais cherchons nous réellement à rencontrer l’autre ?

Dommage que vous ayez eu l’impression de n’avoir reçu dans les communautés Catho que incompréhension et mépris.

 

Était ce le cas réellement, je ne puis y répondre, ce qui importe c’est ce que vous l’ayez ressentit et là-dessus, je tiens personnellement à m’excuser auprès de vous en leur lieu et place, car je suis convaincu qu’elles ne se sont pas rendues compte de leur non accueil.

 

Parfois nous (les êtres humains) sommes si imbus de nous même que nous oublions que l’autre n’est pas notre appendice et nous le blessons parfois profondément et chose plus grave, nous nous en rendons même pas compte.

Et quand nous sommes Chrétiens, donc témoins du Christ, dans le cadre en outre d’une mission spirituelle, c’est encore plus grave et dommageable.

 

Je ne puis que vous demander pardon, car je ne suis pas meilleur que les autres et aurais tout aussi bien vous faire défaut, comme je sais en avoir de toute évidence fait défaut à bon nombre, sans même le savoir ou en le minimisant, en prenant pour prétexte le comportement de l’autre. Or jamais Jésus nous a demandé d’aimer (recevoir l’autre c’est aussi l’aimer) celui qui nous est agréable ou qui survient quand nous sommes bien « lunés ». Cependant, je reconnais qu’à part Jésus et Marie et ceux qui par grâce divine ont reçu un don particulier, tous nous sommes fautifs.

 

Je vous demande pardon, non parce que je veux me donner bonne conscience, mais parce que votre don partiel, m’a permis de comprendre que vous en avez souffert et c’est le Christ souffrant en moi pour avoir déjà Lui-même subit de ma part, ou à travers moi ce que moi-même j’ai eu a subir de ce manque d’amour qui compatit au nom de tout son peuple.

 

Fort heureusement vous avez rencontré une communauté qui vous a permis de vous intégrer à elle. Persévérez dans votre quête du Seigneur, n’arrêtez jamais et devenez de plus en plus affamé de Lui  Qui saura Seul vous guider vers la destination finale.

Nous êtres humains ne sommes que des instruments imparfaits qui devrions, qui que nous soyons, le comprendre afin de tendre entre Ses mains à devenir perfectibles et non à toujours vouloir jeter la pierre à l’autre.

Mais par ailleurs nous sommes chacun des écorchés, avec notre histoire perso et Seul l’Esprit Commun au Père et au Fils peut, si nous l’accueillons, nous aider à aimer au-delà de nous même.

 

Je suis content de vous savoir lecteur du blog  et maintenant espère qu’en dépit de nos divergences, chacun respectant l’autre et priant pour son salut, que nous parviendrons ensembles, après avoir fait la montée pascale, vivre la montée vers la Pentecôte. Prenez donc ce qui n’ira pas à l’encontre de vos convictions et ensembles prions, louons et ouvrons nous à l’ESPRIT SAINT de Dieu.

 

Ps : cela dit si vous recommencez à tirer sur ma « famille » chrétienne….

 

 

2) Aujourd’hui je suis encore plus content, car j’ai reçu par le biais du lien contact un mot de Peter qui j’espère ne m’en voudra pas de partager ce qu’il nous dit car ce blog c’est celui de la famille du Christ et vous savez ce qu’il en dit : « … ce sont tous ceux qui font la volonté de Mon Père.. »

 

Peter disais-je s’est présenté :

 

un frère éloigné
Peter
"Nonobstant nos divergences", je vous respecte.

Ce que vous appelez de vos désirs, l'avertissement, les tribulations, la fin des temps, je l'appelle aussi.

MAIS

C'est la FIN de l'Église que j'espère, mieux encore si possible, la fin des religions. Les prophéties catholiques m'intéressent au sens où je constate que des êtres inspirés ont "pré-vue" la fin de cette Église (la ville aux 7 collines sera détruite) tout comme des prophètes juifs avaient prévu la destruction de Jérusalem.

Un peu de patience, nous entrons dans l'entonnoir, les Idoles s'écrouleront.

Quant à Dieu, s'Il existe, je suppose qu'Il attend calmement que nous cessions de parler pour lui. C'est l'espoir qu'il me reste, Dieu se tait ... en attendant la Fin.

 

Je reçois tout ce que vous dites Peter, mais votre fin me laisse perplexe !!!

 

Non seulement Dieu existe, tout comme l’autre ; mais fort heureusement pour nous Il ne se tait pas.

 

Peut être pour que nous soyons mieux à même de comprendre votre point de vue, qu’il serait bon que vos expliquiez si vous faites partis d’un courant religieux ou spirituel et lequel. Si bien sûr ce n’est pas indiscret, car la formulation de votre fin de message j’avoue m’interpelle.

 

Bienvenue donc à vous aussi et quand vous souhaitez intervenir n’hésitez pas à le faire dans la partie commentaire, en ayant soin de prévenir que vous n’êtes pas Catho et surtout dans le respect le plus total des uns et des autres.

 

 

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde vous deux, ainsi que tous les vôtres.

 

Fraternellement en Christ !

Publié dans Mots du blogueur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Ma joie est grande d apprendre que vous connaissez Medj.<br /> Là bas "la Grace " existe pour ceux qui savent ouvrir leurs coeurs ,et vous devez avoir forcement "recu".<br /> .Mais,à votre retour,je doute fort que votre cure ait apprecié votre foi,et que vous ayez pu faire "fructifier les talents" que Dieu donne lui meme dans ce lieu ....<br /> Dommage que vous ne connaissiez pas les evangelistes(en particulier les gitans ,car beaucoup arrivent de croatie et roumanie)et pratiquent cette foi vivante,et puissante que connaissent ceux qui<br /> sont allés à MEDJUGOGE.<br /> Je vous embrasse.<br /> <br /> <br />
Répondre