Rare « lune bleue » auréolée du Réveillon de la Saint Sylvestre

Publié le par monSeigneur et monDieu


Lune auréolée  29 12 09 Tucson Arizona photographe David Harvey


LOS ANGELES - Cette fois sous une « lune bleue » il y aura le réveillon de la Saint Sylvestre. Les festivités tonitruantes du passage à  2010 se feront sous une soi-disant lune bleue.

Selon la définition populaire, une lune bleue est la deuxième pleine lune dans un mois. Mais ne vous attendez pas à ce qu'elle soit bleue - le nom n'a rien à faire avec la couleur de notre plus proche voisin céleste.

 

Une pleine lune s'est produite le 2 décembre. Elle apparaîtra encore jeudi pour le compte à rebours de la nouvelle année.

 

« Si vous êtes dans Times Square, vous verrez la pleine lune juste au-dessus de vous. Ça ne va être que brillant, » a dit Jack Horkheimer, directeur émérite du Planétarium de Miami Space Transit et animateur d'une émission hebdomadaire d'astronomie de télévision.

 

La lune bleue du réveillon de la Saint Sylvestre sera évidente pour les Etats-Unis, le Canada, l'Europe, l'Amérique du Sud et l’Afrique. Pour des fêtards en Australie et en Asie, la pleine lune n'apparaitra qu'au jour du Nouvel An, faisant de janvier le mois de lune bleue pour eux.

 

Cependant, l'hémisphère Est peut célébrer avec une éclipse lunaire partielle la veille du Nouvel An, c’est quand une partie de la Lune entre dans l'ombre de la Terre. L'éclipse ne sera pas visible dans les Amériques.
 

La pleine lune se produit tous les 29,5 jours, et la plupart des années en ont 12. En moyenne, une pleine lune supplémentaire dans un mois - une lune bleue - se produit tous les 2,5 ans. La dernière fois où il y a eu une double prise lunaire c’était en mai 2007. Les lunes bleues du réveillon de la Saint Sylvestre sont plus rares, se produisant tous les 19 ans. La dernière fois avait lieu en 1990 ; le prochain ne viendra pas encore avant 2028.

 

Les lunes bleues n'ont aucune signification astronomique, a dit Greg Laughlin, astronome à l'Université de Californie, Santa Cruz.

 

« « La lune bleue » est juste un nom dans le même sens que « la lune d'un chasseur » ou « une lune de moisson » », a indiqué Laughlin dans un email.

 

La définition populaire de la lune bleue est venue après qu’un rédacteur pour le magazine Sky & Telescope, en 1946,  ait mal interprété l'almanach du fermier du Maine et a marqué une lune bleue comme deuxième pleine lune en un mois. En fait, l'almanach a défini une lune bleue comme troisième pleine lune dans une saison avec quatre pleines lunes, au lieu des trois habituelles.

Bien que Sky & Telescope ait corrigé plus tard, les décennies d'erreur, la définition fait son chemin. Pour des puristes, cependant, cette pleine lune de réveillon de la Saint Sylvestre ne se qualifie même pas comme lune bleue. C'est juste la première pleine lune de la saison d'hiver.

 

Dans un essai ironique signalé sur le site Web du magasin cette semaine, le rédacteur de contribution aîné Kelly Beatty a écrit : « Si le ciel est clair quand je fête dehors, je lancerai un coup d'œil à cet astre rond brillant lorsqu'il s'élève au-dessus de l'horizon de Boston pour voir si c'est une nuance de bleu glacial. Ou peut-être hurlerai-je. »

 

Source : AP By ALICIA CHANG, AP Science Writer– Tue Dec 29, 7:03 pm ET

Traduction  : monSeigneur et monDieu

Publié dans Regard - l'actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article