Tous les deux nous vous aimons immensément - Père Melvin – Samedi 17 2010

Publié le par monSeigneur et monDieu

Nouvelles données par Père Melvin

 

          Encore une fois nous avons eu une belle journée ensoleillée hier, même si c’était venteux et frais. Le temps devrait être à peu près semblable aujourd’hui.
          Aujourd’hui il n’y aura pas de Messe dans le petit sanctuaire de Notre-Dame-de-l’Île-du-Prince-Édouard, car mes supérieurs m’ont demandé d’aller à l’église Saint-Philippe-et-Saint-Jacques pour la Messe de funérailles de mon confrère, le Père Raymond Gallant. J’y représenterai la Société des Missionnaires d’Afrique. Je remercie tous ceux qui écrivent pour ajouter leur nom et celui d’êtres chers dans le Livre du souvenir. D’autres écrivent pour s’abonner au bulletin
.

Traduction : RF

« Tous les deux nous vous aimons immensément »

 

Enseignement donné par notre chère Mère -  Samedi 17 2010

 

Le mariage à Cana

          Deux jours après, il y eut un mariage à Cana, en Galilée. La mère de Jésus était là, et on avait aussi invité Jésus et ses disciples à ce mariage. A un moment donné, il ne resta plus de vin. La mère de Jésus lui dit alors : « Ils n'ont plus de vin. » Mais Jésus lui répondit : « Mère, est-ce à toi de me dire ce que j'ai à faire? Mon heure n'est pas encore venue. » La mère de Jésus dit alors aux serviteurs : « Faites tout ce qu'il vous dira. » Il y avait là six récipients de pierre que les Juifs utilisaient pour leurs rites de purification. Chacun d'eux pouvait contenir une centaine de litres. Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d'eau ces récipients. » Ils les remplirent jusqu'au bord. Alors Jésus leur dit : « Puisez maintenant un peu de cette eau et portez-en au maître de la fête. » C'est ce qu'ils firent. Le maître de la fête goûta l'eau changée en vin. Il ne savait pas d'où venait ce vin, mais les serviteurs qui avaient puisé l'eau le savaient. Il appela donc le marié et lui dit : « Tout le monde commence par offrir le meilleur vin, puis, quand les invités ont beaucoup bu, on sert le moins bon. Mais toi, tu as gardé le meilleur vin jusqu'à maintenant! »
          Voilà comment Jésus fit le premier de ses signes miraculeux, à Cana en Galilée; il manifesta ainsi sa gloire, et ses disciples crurent en lui
(Jean 2.1-11).

 

Vous trouverez ci-dessous le message que notre chère Mère a donné à Joseph. Notre-Dame lui a parlé ainsi :

          « Ce fut pour moi une grande joie d’être présente aux noces de Cana avec Jésus, mon Fils, et avec les apôtres. Tout se passa bien jusqu'au moment où l'on manqua de vin. Les responsables m’exposèrent leur problème et me demandèrent si je pouvais aller trouver Jésus pour qu’il les aide. Spontanément, j’allai voir mon Fils Jésus pour lui expliquer la situation. Vous savez qu’il n’avait accompli aucun miracle jusque là. Un peu décontenancé, il répondit que son heure n’était pas encore venue. Je savais cependant qu’il interviendrait et c’est pourquoi je dis aux serviteurs de faire tout ce que Jésus leur demanderait. Il leur dit de remplir d’eau les jarres, et quand celles-ci furent pleines, il leur demanda de faire goûter cette eau au maître de la fête. Ce qu’ils firent, et le maître de la fête s’étonna qu’ils aient gardé le meilleur vin pour la fin.
 

          « Cet incident montre que Jésus écoute toujours ce que lui dit sa Mère et qu’il fait tout ce qu’elle lui demande. Il montre également mon grand pouvoir d’intercession. Rappelez-vous : je suis toujours prête à intercéder pour chacun de vous si vous me le demandez. Je veux que tous mes enfants obtiennent tout ce dont ils ont besoin. Jésus ne répond jamais "non" à ma requête. Tous les deux nous vous aimons immensément. »

Publié dans Messages P.Doucette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article