Très Importants Messages d’Amour de Jésus aux 2 Patrick : à vous de décider qui vous écoutez Moi ou lucifer - 8/03/11- N°3

Publié le par monSeigneur et monDieu

Patrick : (intro partie1)

Jésus, je suis ici pour être avec vous en ce moment. Je prie pour que je Vous donne le temps et ne pas me laisser être tenté à m’éloigner de vous comme tant de fois dans le passé. Je veux faire cela pour Vous et Vos gens (Votre peuple), afin qu’ils puissent connaître Vos Paroles, Vos Enseignements et, apprennent à mieux Vous connaître.

 

Cf. les 2 précédentes parties avant de poursuivre :

Très Importants Messages d’Amour de Jésus aux 2 Patrick : vous vivez dans le «Temps de l’Apostasie»- Mardi 8 mars 2011- 1

Très Importants Messages d’Amour de Jésus aux 2 Patrick : l’égo(le soi)…vous rend aveugles à Ma Vérité - 8/03/11- N°2

 

Ainsi, plusieurs sont perdus en ces temps ; ainsi, plusieurs rejettent Ma Vérité et marchent la tête la première dans les feux de l’enfer. J’appelle constamment, très peu se détournent de leur marche vers l'abîme.

 

Patrick :

Que voulez-Vous dire quand Vous dites que si peu se détournent de leur marche vers l'abîme ?

 

Troisième partie

 

Jésus :

Tous Mes enfants ont la chance de revenir à Moi, c’est seulement après leur entrée par les portes de l’enfer qu’il n’y a pas de retour. Oui, Mon fils, même quand vous entrez le monde des esprits il y a des chances de se repentir mais très peu prennent cette liberté pour  se purifier. Le Purgatoire est un lieu de purification pour ceux qui le souhaitent. C’est un lieu où les stigmates du péché peuvent être lavés. Ceux qui sont prêts à accepter leur méfait peuvent se détourner des feux  de l’enfer et être nettoyés et purifiés dans le Purgatoire. Vous avez vu cela, Mon fils car Je vous l’ai montré. Le Purgatoire, est un lieu d’attente. C’est un lieu où Mes enfants souffrent de l’absence de leur Dieu et leur seul désir est d’être avec Moi et donc ils sont purifiés du péché de ce monde.

 

Patrick :

Donc, Vous n’êtes pas dans le purgatoire, Jésus ?

 

Jésus :

Oui, Mon fils, Je suis avec Mes enfants au Purgatoire mais ils ne peuvent pas Me sentir ni Me voir car c’est pour leur purification. C’est leur désir de montrer qu'ils croient vraiment et qu’ils veulent être avec Moi. Ils peuvent venir à Moi à tout moment, mais ce sont eux qui décident du temps de leur purification car dans le monde de l’esprit toute compréhension est donnée et ils connaissent la Vérité de leur péché et si seulement ils désirent offrir la pénitence du Purgatoire pour le bien des autres et ainsi l’Amour et la Vérité naissent en eux. Quand ils pensent avoir payé le prix de leur péché, ils viennent à Moi dans Mon Royaume. Si vous priez pour eux leur temps sera raccourci car votre amour les entourera et alors ils viendront à Moi. Prière et sacrifice libèrent les âmes, plus vous priez et plus vous vous sacrifiez pour Mes enfants, plus ils viendront à croire qu'ils sont Pardonnés et que le Prix a été payé. Je vous aime, Mes enfants, et Mon seul désir est que vous soyez avec Moi dans Mon Royaume où tout Amour est donné à partir des plus profonds Puits de Mon Cœur. Je vous aime, Mes petits. Je vous aime.

 

Patrick :

Jésus, y a-t-il beaucoup de gens qui vont au Ciel ?

 

Jésus :

Oui, Mon fils nombreux sont ceux qui viennent dans Mon Royaume, mais ils sont très peu comparé au nombre qu’il y a sur la terre.

Si peu sont disposés à assumer le fardeau de Ma Vérité et de le porter pour Moi. Si peu sont prêts à aimer leur prochain comme eux-mêmes, si peu sont disposés à se mettre en position d’aider les autres.

La Terre est simplement un lieu où vous décidez, selon votre libre arbitre, si vous voulez faire partie de Mon Royaume ou non, comme Je l'ai dit à maintes reprises, Je ne forcerai personne. C’est à chaque individu de prendre la décision, selon la manière dont ils vivent leur vie.

Si votre vie sur terre est simplement tournée vers le soi alors quand vous arrivez dans Mon Royaume vous Me rejetterez parce que le soi refusera la Vérité et Me reprochera votre péché. Si peu sont prêts à mourir à eux-mêmes et à être humbles de cœur et à accepter le Chemin de la Vérité. Mon Amour est tout ce qui compte, Ma Vérité est tout ce qui importe car la Vie Eternelle est acquise. Je vous aime.

 

Patrick :

Jésus, je sais de quoi vous parlez. J’ai regardé les désirs de l'égo (le soi) au cours des derniers jours et je commence à voir que l'égo a le plus grand contrôle sur moi dans tous les sens. Le soi est toujours en train de me pousser à ce qu’il veut. Je sais ce que je veux faire pour vous et décide de le faire mais à ce moment l'égo arrive et détruit mes plans. Par exemple, je décide de jeûner jusqu'à 24 heures et de Vous l’offrir pour le bien des autres. C'est alors que commence à se plaindre le soi et souvent je casse le jeûne à 18 heures car l'égo dit que j'en ai assez fait et que vous n’attendez pas cela de moi. La réalité et la vérité est que les six dernières heures du jeûne sont toujours les plus difficiles et c'est à ce moment que le soi se plaint le plus fort. Une fois que j’ai mangé alors je réalise que je n'ai pas réussi et que le soi a gagné, alors je me sens coupable. Cela arrive pour tant de choses dans ma vie, c’est comme si il y a deux personnes en un seul corps. Celui qui veut Vous et Vos Voies, et un autre qui ne veut que le monde et son confort. Celui qui Vous veut semble être plus faible que celui qui ne veut que le monde. En moi celui qui ne veut que le monde est très fort car je commence à le reconnaître. C’est lui qui veut manger, boire et être heureux, c’est lui qui voit ce qu’il veut et non les besoins des autres. C’est lui qui trouve toujours quelque chose à faire plutôt que de venir Vous écouter ou aller à la prière. C’est lui qui est en train de gagner la bataille aujourd'hui. J’ai commencé à le reconnaître, peut-être que maintenant je peux y faire quelque chose.

 

Jésus :

Mon fils, Mon fils, à cet égo dont vous parlez il a été donné tant de liberté dans votre vie qu’il est devenu fort. Mais plus vous vous battez contre lui, plus faible, il deviendra, plus Ma Vérité viendra au premier plan. L'égo est le désir humain placé là par le péché originel. C’est ce que vous devez combattre, c’est la connaissance du bien et du mal. La bonne partie peut écouter et entendre les inspirations de son Dieu, la mauvaise partie peut écouter et entendre les inspirations de lucifer . Alors, c’est à vous de décider qui vous écoutez Moi ou lucifer. Celui que vous écoutez deviendra plus fort en vous mais vous avez le libre arbitre de décider celui que vous écouterez.

 

Patrick :

Alors c’est comme le bon Ange et le mauvais ange assis sur notre épaule que l'on nous a appris lorsque nous étions enfants ?

 

Jésus :

Oui, vous avez le choix et vous ne serez pas forcé d’écouter de l’un ou de l’autre côté. C’est vous qui prenez la décision selon la liberté qui vous a été donnée.

 

Patrick :

C’est ce que Vous vouliez dire quand Vous disiez précédemment, qui suivez-vous, Moi ou lucifer ? Je saisis maintenant ce dont Vous parliez, et c'est triste à dire, la plus grande partie de ma vie a été consacrée à l'obscurité. J’ai été si aveugle toute ma vie, même quand je pensais je Vous suivais, mon égo était sous contrôle. Et il a écouté les inspirations de lucifer et de ce fait m’attirait toujours loin de Vous. Comme nous sommes aveugles, Jésus, comme aveugles sommes-nous, Jésus à Vos Voies, même tous ceux parmi nous qui disons que nous Vous suivons.

 

Tant parmi nous pensent que nous Vous suivons mais, en fait, nous suivons les sombres inspirations de lucifer. C’est lui qui nous fait entre Chrétiens nous disputer, il nous nourrit de mensonges, de contre-vérités et nous devenons pharisaïques, croyant que nous savons quel est le bon chemin. Alors que nous sommes vraiment aveugles !

 

À tous ceux qui lisent cela, je me souviens que Patrick (il parle de l’autre Patrick) et moi parlions de ce qui était la bonne manière de recevoir Jésus dans le Saint Sacrement, car l’un de nous Le reçoit dans la main et l’autre Le reçoit sur la langue. Quand nous avons demandé à Jésus, Il a dit si vous avez un problème avec l’autre (ndb : façon de Le recevoir) alors faites l’échange (ndb : donc communier de l’autre façon) pendant une semaine –avec cela nous n'étions pas toujours pas heureux et Jésus a dit, si vous aviez vraiment cru en Qui vous receviez, vous n'auriez pas remarqué de quelle façon l’autre M’a reçu car vous seriez totalement concentré sur la réception de votre Dieu et vous n'auriez pas le temps de juger votre frère ou votre sœur.

 

En pensant que nous faisons la bonne chose pour Dieu, souvent en fait nous allons contre Celui pour lequel nous combattons. Jésus, veut que nous nous aimions les uns les autres, que nous ne nous jugions pas les uns les autres et nous le faisons à bien des égards. Réfléchissez à combien de fois nous pensons du mal de quelqu’un cela peut être en regardant les gens à la télévision, en conduisant la voiture, de quelqu’un que nous rencontrons, à la Messe, au travail, nos voisins, n’importe qui que nous jugeons constamment et sur qui nous émettons des commérages. C'est bien ce que Jésus nous dit de ne pas faire que nous faisons. Plusieurs fois, nous essayons de justifier nos jugements et nos commérages en disant je dis seulement la vérité, je ne parle pas de la personne. Cependant nous disons que nous sommes Ses disciples et nous ne faisons pas les choses qu’Il nous demande dans les Evangiles.

Je ne peux parler que pour moi et je dis désolé, Jésus. Je suis un menteur ; je ne Vous suis pas réellement en vérité : l'égo a été mon maître depuis de nombreuses années. Mais maintenant que Vous me l’avez montré et que les écailles commencent à tomber de mes yeux, j’essaierai de faire comme Vous avez demandé. J’essaierai de me détourner du soi(l'égo) et de Vous aimer à travers Vos enfants.

 

Jésus :

Mon Amour est toujours avec vous et Je Vous enseigne à travers les ténèbres, afin que vous puissiez comprendre la faiblesse du soi(l'égo). Plus vous comprendrez, plus fort vous deviendrez, plus vous serez en mesure d’aider Mes petits à venir à Moi.

 

Je vous Aime, Mon petit garçon, Je vous Aime.

 

Du blog : Pour éviter les confusion quand PatricK dit « moi » en parlant de lui et l’égo, je traduis ce dernier par le soi qui est aussi une autre façon de parler du moi.

Par ailleurs ne pas oublier qu’il y a deux messagers s’appelant « Patrick » que le Seigneur a fait se rencontrer et les a englobé à remplir la même mission d’où leur appellation « les deux Patrick », et dans le constat final de cette partie Patrick fait référence à l’autre Patrick.

D’autre part ayons la modestie de comprendre que personne ne peut décider pour Dieu qui agit comme bon Lui semble, à travers qui Il veut, quand Il veut. Lui seul en connaît les raisons.

Aucun choisi, ne le désire en réalité, car il suffit de voir comment le monde a toujours traité les messagers et prophètes pour le comprendre aisément !

A travers le temps Dieu n’a jamais choisi de messagers de façon durable. Si on se réfère à ceux des lieux d’apparitions et les autres en cours, ils ont reçu durant une période donnée une mission, certains sont mort jeunes d’autres par leur façon d’être par la suite ont continué à être « témoins » du Christ, d’autres après un laps de temps de silence peuvent de nouveau être actifs. Ceci mis à part certains lieux comme Anguera et Medjugorje où dans ce dernier cas les « voyants » n’ont pas reçu le même traitement. Donc pourquoi établir des règles ne provenant pas de Dieu, parce que nous avons peur ?

N’ayez pas peur ! dit le Seigneur car Pierre ne s’est enfoncé que pour avoir quitté un court instant Son regard. Prions plus et avançons là où Il nous conduit. Si nous voulons laisser l’autre nous inspirer un esprit de peur ne provenant pas de Dieu, libre à chacun individuellement, mais sous prétexte de prudence, ne cherchons pas à le transmettre aux autres.

Que chacun de nous essaye de tendre à devenir aussi « petit » que ce Patrick » qui nous déconcerte avec son franc parler.

La dessus j’invite à prendre connaissance du début du message où Dieu précise que pour nous enseigner, Il retire à Patrick la grâce que tout individu reçoit normalement de Lui sans que nous nous en rendions compte. Ce qui nous permet en principe d’agir de façon moins déplorable. Ainsi, sans cette grâce dont nous n’en avons pas conscience en nous, il y a longtemps que nous serions en train de nous entre dévorer. Donc Patrick est dans ce cas de figure, drôle certes, copain avec Dieu, mais nullement désireux de Lui déplaire, alors que souvent avec la grâce nous n’hésitons pas à vouloir agir et décider en lieu et place de Dieu.

 

Je voudrais vous faire plaisir à tous et ne vous donner que ce que vous désirez lire, disons qu’à ce moment là, comme je n’aime pas bloguer du tout et que cela « bouffe » presque tous mes moment perso, grignotant même sur mes temps de prière, aussi c’est avec plaisir que je m’en dispenserais en ne diffusant rien. J’ai bien essayer en m’appuyant sur mon besoin de prières contrarié, de chercher l’assentiment de mon confesseur qui m’a dit que chacun reçoit une mission et doit l’accomplir jusqu’au bout et que dans mon cas je devais concevoir que consacrer du temps pour transmettre des messages célestes à destination des enfants de Dieu, c’est aussi une forme de prière. Donc chou blanc !!!

Donc pour l’heure, je fais ce qui m’a été demandé et que j’ai expliqué à l’ouverture du blog : Nourrir ceux qui en éprouvent le besoin par la propre nourriture qui m’est dispensée.

Je ne puis donc vous traiter ni mieux, ni moins que moi.

Je vous prie donc de prier pour recevoir la grâce du discernement. Car effectivement la vigilance est nécessaire.

Mais ce qui est certain c’est que Dieu ne m’a pas cherché pour ma frilosité, ça j’en suis sûr. Car sans avoir le goût du risque, je n’ai pas la prétention de Le connaître et sais que je n’y parviendrai jamais. Aussi n’ai je pas tendance à déterminer comment Il va agir dans ma vie, je me contente en guerrier de Dieu, d’utiliser les consignes qu’Il préconise, sans chercher à agencer comment doivent se dérouler Ses interventions. Je prie pour la grâce du discernement que je ne pense jamais que ce soit acquis une fois pour toute et sais par expérience ce que déclenche en moi ce qui provient de Dieu et de l’adversaire, car tout singe qu’il est, une des choses qu’il est incapable d’imiter c’est ce qui a permis aux disciple d’Emmaüs de reconnaître Jésus.

Sur le plan militaire humainement parlant, je suis du genre à considérer que les guerres avaient encore du sens quand les généraux et les rois étaient en première ligne pour lancer l’attaque (et aussi encaisser) alors que maintenant les planqués envoient au casse pipe l’enfant de la mère Michel quand leur propres enfants sont dans des bureaux bardés de médailles sans avoir même affronté le tonnerre. Donc la guerre devient de plus en plus insensée et prouve bien qu’elle n’est que conséquence de nos péchés dont s’en sert le contraire pour attiser les conflits et nos aveuglements respectifs.

Sur le plan spirituel, je me sens l’âme guerrière, je n’y puis rien. Mes responsables militaires et les armes spirituelles qui me sont préconisées font que j’ai de plus en plus soif de combattre d’autant que l’autre aussi se fait « connaître » de moi, si on veut dire car ses faire parts ne m’intéressent pas. Quoi qu’il n’en n’a rien à faire et essaie de s’imposer d’après lui sauf qu’à cause de ses bravades, j’expérimente toujours plus la Puissance de Dieu.

Ne vous effrayés pas, je ne suis nullement possédé, mais disons tout aussi sensible par moment à la présence de l’esprit négatif dans un lieu, un écrit, où en quelqu’un. J’ignore le pourquoi et m’en dispenserais car c’est plutôt désagréable comme perception.

Mais comme sitôt après je reçois une bonne dose d’esprit positif, je parviens plus à le supporter, mais en priant profondément.

Je plains honnêtement les messagers et prie pour eux, car je vous assure que rien que pour servir de courroie de transmission cela demande de prendre beaucoup sur soi, de s’interroger en permanence, de prier beaucoup pour être sûr de ne pas se planter, de prier encore plus pour avoir l’éclairage sur une phrase quand malgré la traduction on ressent que ce n’est pas cela et qu’il faille persévérer, d’où les temps longs parfois mis pour certains textes. Alors si de l’autre côté vous ne vous mettez pas également en prière et ne voulez pas comprendre ce que je cherche à vous transmettre en vous disant que nous devons apprendre plus à faire silence en nous et aller à l’école de Marie et de Joseph…je ne puis être plus clair.

Aidez-moi à poursuivre ma mission, je vous en prie et priez pour moi, c’est ce que vous avez de mieux à faire et ainsi vous ferez acte de miséricorde qui servira et pour votre élévation spirituelle et pour votre actif spirituel par la suite. Mais n'alourdissez pas ma tache.

Je me sais pécheur, je ne suis pas humble quoique je prie pour. Mais par moment je dois sincèrement combattre ce que la façon d’agir de certains déclenche en moi.

Je sais que c’est une des façons d’agir du contraire et je parviens grâce à Dieu à déjouer ses desseins, quoi qu’il en ait d’autres, mais vous aussi priez pour recevoir la grâce de l’humilité, plus nous deviendrons petits moins l’autre du haut de sa hauteur ne pourra nous saisir !

Entendons l’appel de Dieu transmis par ce message. Ne nous assignons pas les rôles qui ne nous sont pas dévolus. Chacun a sa mission sous contrôle du Ciel, qui n’est que lieu d’ordre et non où chacun se décrète juge. Si nous sommes en Christ, nous recevons Son éclairage, si brume il y a, c’est que sans nous en rendre compte, nous nous sommes peut être perdus à nous contempler et avons quitté des yeux le regard du Maître. Appelons Le et accrochons nous vite au bras qu’aussitôt Il tend vers nous qui que nous soyons.

Que le Seigneur nous bénisse tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

j'aime ce que vous écri mon frère en notre seigneur jésus,merci de nous informer,je prie pour vous et pour ceux qui lisent les messages sur votre blog,croyez en ma confiance en vous porte parole
des petits prophètes de notre temps,uni à vous mon frère en notre sainte mère Marie,oui je prie pour vous et merci de ce que vous faites bien petitement,mais courageusement.signé daniel clair
pauvre pécheur


Répondre