Sur le chemin d’Emmaüs - Père Melvin – Vendredi 22 février 2013… Les deux hommes … ne croyaient pas en ma résurrection …

Publié le par monSeigneur et monDieu

http://jean.luc.dupaigne.free.fr/images/chr/emmaus_bd.jpg

   

… Ils pensaient bien que j’étais le Messie venu pour racheter Israël, mais ils rentraient chez eux, estimant que tout était fini... ne soyez pas comme ces deux hommes qui n’avaient pas foi en moi

 

 

disciples-d-emmaus-1.jpg   

 

Nouvelles données par Père Melvin

 

          La tempête de neige a repris hier vers 10 h et a duré le reste de la journée. Ce matin il ne neige plus. S’il vous plait priez pour que je reçoive l’argent que notre Sainte Mère m’a annoncé.

Traduction : RF 

Sur le chemin d’Emmaüs

          

http://www.erf-saint-esprit.org/IMG/jpg/Emmaus2.jpg

 

          Lecture de l’Évangile de saint Luc (24.13-24) :

          Ce même jour, deux disciples se rendaient à un village appelé Emmaüs, qui se trouvait à environ deux heures de marche de Jérusalem. Ils parlaient de tout ce qui s'était passé. Pendant qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s'approcha et fit route avec eux. Ils le voyaient, mais quelque chose les empêchait de le reconnaître.

          Jésus leur demanda : « De quoi discutez-vous en marchant? » Et ils s'arrêtèrent, tout attristés. L'un d'eux, appelé Cléopas, lui dit : « Es-tu le seul habitant de Jérusalem qui ne connaisse pas ce qui s'est passé ces derniers jours? – Quoi donc? » leur demanda-t-il.

http://osee2.unblog.fr/files/2009/06/0aushhhhhhhhh.jpg

          Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth! C'était un prophète puissant; il l'a montré par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs de nos prêtres et nos dirigeants l'ont livré pour le faire condamner à mort et l'ont cloué sur une croix. Nous avions l'espoir qu'il était celui qui devait délivrer Israël. Mais en plus de tout cela, c'est aujourd'hui le troisième jour depuis que ces faits se sont passés. Quelques femmes de notre groupe nous ont étonnés, il est vrai. Elles se sont rendues tôt ce matin au tombeau mais n'ont pas trouvé son corps. Elles sont revenues nous raconter que des anges leur sont apparus et leur ont déclaré qu'il est vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau et ont trouvé tout comme les femmes l'avaient dit, mais lui, ils ne l'ont pas vu. »

 

Vous trouverez ci-après le message que Notre-Seigneur, le Fils de Dieu, a donné au Père Melvin. Jésus lui a adressé les paroles suivantes :

 

http://3.bp.blogspot.com/-QHKQhjKrfjM/TbrPV2uR7mI/AAAAAAAAAH8/C13YkA09J7s/s1600/Pilgrims+on+the+Road+to+Emmaus+James+Tissot.jpg

 

          « Je vous bénis, toi mon frère Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs qui croyez en ma résurrection d’entre les morts. Les deux hommes que j’ai accompagnés sur le chemin d’Emmaüs ne croyaient pas en ma résurrection. Ils pensaient bien que j’étais le Messie venu pour racheter Israël, mais ils rentraient chez eux, estimant que tout était fini.

http://www.parolefraternite.fr/fs/Root/6jni9-emmaus1.jpg

 

          « Mes chers amis, ne soyez pas comme ces deux hommes qui n’avaient pas foi en moi.

http://www.swissinfo.ch/media/cms/images/null/2012/08/wwwkunstmuseumsgch-33417242.jpg

Venez, croyez de tout votre cœur je suis surgi d’entre les morts trois jours après ma mort sur la croix. Je suis revenu à la vie pour montrer aux apôtres et à mes amis que je suis véritablement le Messie, le Sauveur du monde.  

http://christus-web.com/wp-content/images/2011/11/Gravure-de-Gustave-Dor%C3%A9-Jesus-et-les-disciples-d-Emma%C3%BCs-Luc-24-13-35.jpg

Parce que je suis le Fils de Dieu, j’ai pu revenir à la vie; étant Dieu, je ne pouvais pas rester au tombeau.

Je suis maintenant au ciel, assis à la droite de mon Père céleste, et je suis le Roi de l’Univers. Je détiens tout pouvoir : alors venez, suivez-moi et vous serez sauvés. Je vous aime. »

 


http://www.paroissedegrimaud.com/medias/images/25-novembre-b-1.jpg

 

Publié dans Messages P.Doucette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article